Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Pouvoir d’achat, un miroir aux alouettes

Pouvoir d’achat, un miroir aux alouettes

Nicolas Lecaussin dans Valeurs Actuelles

par
187 vues
Tous les politiques veulent faire le bien. Certains plus que d’autres, les politiques français appartenant à la catégorie la plus généreuse. Sauf que ce sont des illusionnistes. Ils vous persuadent qu’un cautère guérira votre jambe de bois, et ils achètent ce cautère avec votre propre argent. Les mesurettes et aides ponctuelles peuvent donner l’illusion de préserver le pouvoir d’achat, les Français, qui ne sont pas des idiots, découvriront tôt ou tard qu’il s’agit d’un jeu de dupes.

Lors de son intervention du 14 juillet, Emmanuel Macron a annoncé, afin de compenser la hausse des prix du gasoil et de l’essence, vouloir « aller vers des mécanismes qui vont cibler les gens qui en ont le plus besoin ». Et d’ajouter : « Sur l’essence, on va, avec les employeurs, faire en sorte que ceux qui ont besoin de beaucoup utiliser leur voiture soient mieux accompagnés. » Maux de tête, paperasse, heures et dépenses supplémentaires garantis pour les employeurs. Alors que le plus simple aurait été de baisser les taxes sur les carburants dans un pays où la taxe sur le gazole a augmenté de 52,7 % entre 2002 et 2022. Pareil pour l’énergie. Comme le montre la dernière Note de l’Iref, la consommation réelle d’électricité d’un particulier représente aujourd’hui moins de la moitié de sa facture (49,43 %), le reste étant l’abonnement au réseau et les taxes. Entre 2010 et 2021, le premier a grimpé de 58,4 % et les secondes, de 20,2 %.

Les entreprises sont très sollicitées en ce moment – peut-être pour mieux pouvoir les montrer du doigt si elles renâclent ? Lors d’une conférence de presse récente, Bruno Le Maire les appelait à prendre leur part des épreuves que subissent les Français, à faire des efforts pour que « le fardeau » de l’inflation soit « partagé équitablement ». Comme si elles ne payaient pas assez d’impôts et de charges. Les impôts sur la production en France ? Ils sont quatre fois plus élevés qu’en Allemagne et deux fois plus que la moyenne européenne (en pourcentage du PIB).

Lire l’article

Vous pouvez aussi aimer

9 commentaires

Obeguyx 2 août 2022 - 6:56

Ce que je sais, c’est que les entrepreneurs Français continuent de quitter le pays, que les nouveaux venus touchent des subventions et ne paient pas leurs impôts en France, que les français vont bientôt toucher le fond et que l’UERSS s’emparera de toutes nos technologies de pointe ET de l’arme nucléaire qui est notre seul bouclier efficace. On nous avait prévenu, mais il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut rien entendre. Un jour le bruit des bombes sera tellement fort que cette fois le français mourra de peur car le courage l’a quitté depuis fort longtemps.

Répondre
Rémi 2 août 2022 - 7:46

Monsieur LAUCAUSSIN ce que vous décrivez est d’une vérité évidente et lumineuse pour ceux qui réfléchissent et qui analysent des réalités
Mais la poule aux œufs d’or, attire les candides pour nourrir leurs Egos instantanés…
Mais un jour, la poule viendra vous rappeler que les œufs d’or se payent aux prix maximum, celui des illusions perdues…
Mais il sera trop tard pour ces candides que nos politiciens instrumentalisent car ils savent présenter les problèmes du présent et du seul présent…
Demain étant un autre jour… !
Ainsi se vit la France dans son épanouissement « du jour »…!

Répondre
Serge CIBOXER 2 août 2022 - 9:15

« marché de dupes » !!! ??? Mais c’est la caractéristique du Système organique de l’espèce humaine ça Monsieur, celle de l’ensemble du fonctionnement sociétal. Au point d’ailleurs, que ne pas être dupe, c’est à dire non complice du Système, relève du « délit de complotisme », alors même, en la jouant à l’envers, que l’action de l’auto-proclamée « élite dirigeante », fait, elle, littéralement oeuvre de ce <>… jusqu’à s’auto-duper !!!
C’est dire l’ampleur de la bêtise de l’espèce !
BIN MOI MÉZIGUES, JE NE SUIS PAS DUPE !
Pouvoir d’achat: je constate et déplore l’incapacité totale (volonté ?) à savoir BIEN poser le problème. Marcher sur la tête nuit gravement aux synapses causant un dysfonctionnement neuronal général. Les blablas entre « sachants » et autres détenteurs de solutions et vérités sur le thème, sont d’une rare et extrême médiocrité.
En l’état civilisationnel et sociétal, en se distanciant du dogme et du paradigme de la consommation comme fin en soi, de la sur-consommation et du gaspillage, en corrélant cette consommation aux besoins « naturels » (et non ceux inventés par le marketing !), il est démontré et mesurable un effet mécanique significatif d’augmentation du pouvoir d’achat net comptable, pour une majorité de la population…
Aller de l’avant n’est pas fuir en avant.

Répondre
Serge CIBOXER 2 août 2022 - 9:18

correction…. « littéralement oeuvre de ce  » 1000 excuses !

Répondre
Serge CIBOXER 2 août 2022 - 9:20

Les corrections passent mal ! « littéralement oeuvre de ce » re 1000 excuses !

Répondre
Serge CIBOXER 2 août 2022 - 9:21

… ce coupable complotisme

Répondre
Astérix 2 août 2022 - 3:36

Nos gouvernants ne font que mentir et raconter n’importe quoi, mais combien de temps faudra t’il aux français pour s’en apercevoir ???
Mais les français ont réélu Macron ??? Ils sont irrécupérables et la France restera dans le caniveau ! Personne n’évoque la baisse des dépenses publiques, seul remède pour notre Pays. Simplement hallucinant !?

Répondre
Dudufe 3 août 2022 - 11:10

En parlant des illusionnistes et sur un autre sujet que les taxes en voici un exemple :
On nous a rebattu les oreilles avec l’augmentation des retraites à partir du 1er juillet. Naïvement les retraités touchant par exemple 1500 euros par mois pensaient toucher 60 euros de plus. Eh ben non ! Cette augmentation ne concerne que LA RETRAITE DE LA Sécu ! Raté !!!

Répondre
AlainD 3 août 2022 - 5:15

Bravo Monsieur LECAUSSIN pour cet article qui n’emploie pas la langue de bois si chère à nos politiques. Vous décrivez parfaitement et simplement les aberrations d’un gouvernement nourri le plus souvent à la mamelle de l’ENA. Tous ces gens qui forment la haute administration sont incapables de créer des choses simples telles celles que vous décrivez : baisse de la fiscalité sur les carburants et l’électricité dont les prix sont composés d’un taux de taxes bien trop élevé. Sans compter la tva, cet impôt indirect d’une iniquité sans nom.
A la place de ces mesures simples, notre ministre de l’économie ne trouve rien de mieux que d’éparpiller quelques chèques sous condition de ressources aux salariés et tant pis pour les retraités qui habitent des campagnes et villages où ne passent ni bus, ni métro ni tram… Nous sommes gouvernés( le terme est il adéquat ?) par des fonctionnaires besogneux dont l’efficacité reste à démontrer.
Dans un autre domaine, le gouverneur de la BDF dont l’utilité ne me saute pas aux yeux s’est extasié du relèvement « substantiel » (sic) du taux de rémunération du livret A. Pensez donc 2% au 1er juillet alors que l’inflation galope et que les taux antérieurs sont restés à la traîne par la grâce de cet individu dont l’avis est requis par le gouvernement avant application ! Au secours Courteline ils sont toujours là !!!

Répondre

Laissez un commentaire