Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Oui, la culture coûte cher au contribuable !

Oui, la culture coûte cher au contribuable !

jeudi 15 avril 2021, par Adélaïde Motte

C’est bientôt l’ouverture du Forum de la culture à Bordeaux et, à cette occasion, la mairie a voulu attirer les Bordelais sur un espace de débat à l’aide d’une campagne de communication. Malheureusement, cette dernière n’a pas été du goût des artistes, qui sont montés au créneau à la vue des deux questions posées sur les affiches : “Artiste, c’est un vrai métier ?” et “La culture, ça coûte trop cher ?”

Les artistes sont donc vexés que l’on puisse poser ce genre de question pour amener à un débat. Pourtant, ces questions méritent d’être posées. La culture coûte cher à la collectivité : subventions au cinéma, aux théâtres, aux festivals, aux médias, etc. Ne pourrait-on pas faire des économies dans ce domaine aussi ? Artiste, c’est sans doute un métier… si l’on a du travail. Les intermittents du spectacle payés à ne rien faire les trois quarts de l’année et travailler seulement dans des festivals l’été, devraient se trouver un travail entre septembre et juin au lieu de vivre aux frais du contribuable.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Oui-la-culture-coute-cher-au-contribuable

Vos commentaires

  • Le 16 avril à 08:53, par Laurent46 En réponse à : Oui, la culture coûte cher au contribuable !

    Non seulement la culture coûte très cher aux contribuables sans aucune plus-value ou richesse produite mais les élus ont multiplié concerts et festivals divers qui ont créé des milliers d’intermitemps du spectacle qui sont eux aussi majoritairement à la charge des contribuables. Autrefois il y a bien moins de 50 ans toutes ces manifestations se faisaient à travers le milieu associatif ce qui ne donnait pas de présence prétentieuse permanente ni d’invitations gratuites pour tout le milieu politique.
    On pourrait largement multiplier ce genre d’actes mis en place ces 50 dernières années avec l’argent public qui doit couler à flots et quand il n’y en a plus on augmente taxes et charges mais jamais au grand jamais il est et sera question d’économies ou de gestion décente.

  • Le 17 avril à 07:21, par Christian En réponse à : Oui, la culture coûte cher au contribuable !

    Oui la culture coûte trés cher au contribuable et en toute injustice par rapport à d’autres métiers.
    Pourquoi une telle différence de statut avec celui des saisonniers qui ont en général deux activités.
    Les activités de la culture sont des activités plaisirs, que leurs acteurs en fassent un métier n’est pas un problème. Mais c’est à ces acteurs de produire les recettes pour leurs revenus et pas à la collectivité à supporter leurs charges. Beaucoup de français vivent de leur passion : le nautisme, la plongée, l’environnement, les sports, l’informatique etc..mais sans régime d’intermittant. Ou est la justice sociale ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière