Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Le « scientifiquement correct » ne tolère pas Steve Koonin

Le « scientifiquement correct » ne tolère pas Steve Koonin

dimanche 30 mai 2021, par Nicolas Lecaussin

L’IREF est fier d’avoir été le premier à publier une chronique sur le livre de Steve Koonin, l’ancien conseiller climat d’Obama qui met en doute la méthodologie et les conclusions du GIEC. Le désintérêt pour cet essai qui est pourtant explosif montre à quel point le « scientifiquement correct » l’emporte sur la recherche scientifique neutre. A tel point que, très rapidement après la publication de l’ouvrage aux Etats-Unis et seulement huit jours après l’article que lui a consacré le Wall Street Journal, onze « vérificateurs de faits » (factcheckers) autoproclamés ont lancé une campagne pour décrédibiliser les recherches de Koonin en les confrontant à la « réalité ».

Leur activité se déroule sur Facebook où, à chaque fois que le livre de Koonin est mentionné, un drapeau rouge apparaît et le lecteur est dirigé vers le site des « factcheckers ». Certains de ceux qui se prononcent sur son livre et qui veulent « rétablir la vérité » reconnaissent même qu’ils…n’ont même pas lu le livre. Ils font référence juste à l’article du Wall Street Journal. Très scientifique comme démarche ! Koonin en personne a critiqué cette initiative qui dénie le droit à un spécialiste du climat de dire et d’écrire autre chose que ce qui est répandu par les médias.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Le-scientifiquement-correct-ne-tolere-pas-Steve-Koonin

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière