Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Le parti communiste chinois revient à ses fondamentaux

Le parti communiste chinois revient à ses fondamentaux

lundi 23 août 2021, par Gabriel Collardey

Le gouvernement de Xi Jinping souhaite une meilleure répartition des richesses. Le prince rouge n’aime plus les milliardaires, ses dernières actions vont dans ce sens : il a infligé une amende de 2.3 milliards d’euros à Alibaba, de nombreuses personnalités riches ont été sommées de faire des dons au parti ou à des organisations caritatives. Le pays, qui compte près de 700 milliardaires, talonne de près les États-Unis au classement du nombre de milliardaires. D’après les estimations, il devrait même prendre la première place d’ici peu, mais le président pourrait en décider autrement.

Le président a proposé, il y a deux jours, un plan de "prospérité commune" comprenant la régulation et la redistribution des revenus. Ce projet vise directement à calmer les ardeurs des nouveaux milliardaires et s’attacher la sympathie des classes défavorisées. Le parti doit, sans cesse, réaffirmer sa légitimité à gouverner le pays, Après la crise du Covid qui a écorné son image à l’intérieur et à l’extérieur de ses frontières, le parti tente d’acheter la paix sociale en prenant aux riches pour donner aux pauvres. En outre, le président entend aussi réduire les inégalités entre les villes et les campagnes et poursuivre la lutte contre l’extrême pauvreté.

Il s’agit d’un retour aux sources pour les décideurs du parti communiste puisqu’en 1949, Mao promettait de lutter contre les inégalités et de partager les richesses du pays. Finalement, ce ne sera que sous la direction de Deng Xiaoping et grâce à un développement économique insolent que se réalisera le vœu de Mao. Les investisseurs déjà échaudés par le serrage de vis à l’égard des géants de la tech, regardent avec une certaine inquiétude ces annonces. En effet, La classe aisée chinoise est une grosse consommatrice de biens de luxe et de produits étrangers. Une baisse de leur pouvoir d’achat pourrait entraîner des conséquences importantes pour l’économie chinoise et les entreprises internationales. Le retour à un socialisme plus « pur » semble donc d’actualité. Il faudra juger des conséquences sur l’économie chinoise à l’avenir.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Le-parti-communiste-chinois-revient-a-ses-fondamentaux

Vos commentaires

  • Le 24 août à 07:30, par Ulysse83 En réponse à : Le parti communiste chinois revient à ses fondamentaux

    Enfin une bonne nouvelle. La chine ne tondra plus la laine des autres pays .. mais la sienne ! Grâce au socialisme…

  • Le 25 août à 09:55, par Obeguyx En réponse à : Le parti communiste chinois revient à ses fondamentaux

    Méfiez-vous des jugements hâtifs sur l’avenir de la Chine. Ce pays a une Histoire, au moins aussi importante que l’Occident. Les chinois ne renient pas leur Histoire et gardent une excellente mémoire. La Chine est désormais réveillée et ce n’est pas l’humanisme à 2 balles de l’Occident qui va les ralentir. Recentrons-nous sur ce que nous sommes et foutons dehors l’ensemble de l’américanisme qui nous mène droit dans le mur. Notre culture vaut largement mieux que la leur !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière