Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Yannick Jadot veut décarboner notre vie. Avec notre argent.

Yannick Jadot veut décarboner notre vie. Avec notre argent.

par
75 vues

Ce sera une « écologie de gouvernement ». C’est Yannick Jadot qui le dit dans une interview accordée au Journal du Dimanche après sa victoire à la primaire des écologistes. A cette occasion, il a détaillé son programme. Il est question du climat, de la santé, de la justice sociale et de, bien sûr, de l’environnement. Son plan, s’il est élu, – 50 milliards d’euros par an sur le quinquennat – sera surtout consacré aux services publics. Selon lui, ces derniers seraient en manque de ressources. Sait-il que la France est championne des dépenses publiques ? Il est aussi question de transports publics et d’investissements massifs dans le rétrofit : remplacer un moteur thermique par un moteur électrique en gardant le même véhicule. Et les batteries seraient recyclables à 100 %.
En même temps, on redistribue à tout-va. D’abord, 10 % de hausse du SMIC et dégel du point d’indice dans la fonction publique. Le chèque énergie passerait de 100 à 300 euros et les Régions entreront dans le capital des entreprises. Ou la nationalisation au niveau local…Fin du nucléaire, cela va sans dire. Retour de l’ISF et mise en place d’un ISF climatique. Cerise sur le gâteau, une forte TVA sera appliquée sur les produits qui ont fait trois fois le tour de la planète et qui ne seront jamais réparables (sic). Tout cela, selon Yannick Jadot, créera 1.5 millions d’emplois et nous serons tous contents. Heureusement que les écolos dépassent à peine 5 % aux élections présidentielles.

Vous pouvez aussi aimer

2 commentaires

Gerard A HUSSON 5 octobre 2021 - 9:20

Yannick Jadot veut décarboner notre vie. Avec notre argent.
Y.Jadot veut que tous les véhicules soient électriques et simultanément sortir du nucléaire. Avec quelle électricité va-t-il recharger toutes ces batteries ? Récemment, Ies éoliennes n’ont pas fonctionné pendant 6 semaines en Allemagne faute de vent. Les glaciers fondent, les rivières sont asséchées, les réservoirs des centrales hydroélectriques se vident. Dès lors, va-t-on réouvrir les mines de charbon dans le nord de la France ?

Répondre
JR 2 novembre 2021 - 3:12

Yannick Jadot veut décarboner notre vie. Avec notre argent.
Bonjour, et pour ceux qui n’aimeraient plus la vertueuse molécule de C02, la France donne déjà l’exemple :https://static.climato-realistes.fr/2021/01/FicheACR9-1.pdf . Monsieur Jadot est dans la droite ligne des deux fléaux qui ont retourné le monde au siècle dernier. Après le communisme, puis le nazisme, c’est l’écologie politique, écologie qui s’est transformée en éscrologie, qui entrainera l’Europe dans une grande tourmente. Cela commence avec l’UE qui nous impose d’acheter de l’électricité chère, alors que grâce à la bonne décision de nos dirigeants passés (CDG & VGE), nous avons accès à une électricité bon marché.
Sait-il aussi que le nombre de fonctionnaire était de:
– En 1980 : 1,8 M pour 55 M d’habitant
– En 2021 : 5,7 M pour 67 M d’habitant
Soit une population supérieure de seulement 22 %, pour un triplement des effectifs…
La célèbre réplique du soldat Pithivier dans la 7 ème compagnie est parfaitement adaptée: « J’ai glissé chef ».
Est-ce qu’en 1980 la France était un pays sous-administrée ? Non.
Au contraire, tous les services publiques fonctionnaient plutôt bien et étaient encore faiblement informatisés.
Sur le rétrofit et sur les subventions à la mobilité éclectique, une étude Japonaise récente parue dans le journal auto-moto, démontre qu’il est plus « écologiste », mais je vais dire meilleur pour l’environnement (le vocable écologiste, étant dévoyé) de faire durer un véhicule existant quelque soit sa motorisation essence ou gas-oil. Cela semble aisément compréhensible. Telle Madame Roland montant sur l’échafaud:  » Ecologie, que de crime on commet en ton nom ». Merci. Bien à vous. JR

Répondre

Laissez un commentaire