Accueil » Vaccination : plus il y a d’intermédiaires, moins on vaccine !

Vaccination : plus il y a d’intermédiaires, moins on vaccine !

par IREF

Ça y est, la Haute Autorité de Santé a validé le vaccin AstraZeneca, mais seulement pour les moins de 65 ans. Une décision qui va à l’encontre de celle de l’Agence européenne des médicaments, qui avait autorisé ce vaccin sans restriction. Alors que le gouvernement nous répète que la situation est dramatique et nous prive de nos libertés, il s’offre le luxe de réexaminer un vaccin déjà validé par un organisme supposément compétent.

Que la France souhaite vérifier les vaccins mis sur le marché, soit. Mais dans ce cas, autant enlever la phase de validation par l’Agence européenne des médicaments. Si certaines étapes d’un processus font doublon, elles doivent être supprimées, pour plus d’efficacité et de clarté. Ici, la décision de la Haute Autorité de Santé doit même être approuvée par le gouvernement. Et qui validera la décision du gouvernement ?

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-la-haute-autorite-de-sante-approuve-le-vaccin-d-astrazeneca-sauf-pour-les-plus-de-65-ans_4281255.html

Vous pouvez aussi aimer

1 commenter

pierreth1 4 février 2021 - 6:46

est ce idiot?
Cette décision est elle idiote? Personnellement je ne le crois pas en effet o n sait depuis des lustres que les vaccins classiques ont une efficacite qui se reduit avec l'age, dans le cas d ela vaccination antigrippale, on peut légitimement se demander si vacciner à 80 ans a du sens? pour certains il serait plus coherent pour proteger les "anciens" de vacciner les enfants!
Dans ler cas du vaccin en question, il faut aller vite et tendre vers une immunisation d emasse, reserver ce vaccin aux plus jeunes est donc plutot coherent, nous deborderions d evaccins on pourrait voir le probleme sous un autre angle! mais pas là

Répondre

Laissez un commentaire