Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Une Miss France transgenre ? Le traditionnel concours cède au wokisme

Une Miss France transgenre ? Le traditionnel concours cède au wokisme

par
101 vues

Une Miss France transgenre ? Les militants LGBT le demandent depuis quelques années car après tout, même si ce concours de beauté est selon eux caractéristique de notre société patriarcale, il ne faut pas qu’il échappe à leur idéologie. Leur rêve pourrait devenir réalité car le 19 juin, un jeune homme biologique de 19 ans, qui se fait aujourd’hui appeler Andréa Furet, se présentera à l’élection Miss Paris 2022. S’il remporte le concours, il pourra espérer devenir Miss Île-de-France, puis Miss France 2023. Le concours est ouvert aux hommes biologiques opérés depuis l’an dernier.

En novembre, Elisabeth Moreno avait déclaré que le concours manquait d’inclusion et que l’inclusion de tels hommes pourrait remédier à ce problème de taille. Bataillons pour l’inclusion donc. L’élection est actuellement fermée aux personnes de moins d’1m70, aux personnes mariées, pacsées et aux mères, aux femmes portant un piercing ou un tatouage de plus de trois centimètres impossible à dissimuler, et enfin il vous est fermé si vous avez eu un comportement considéré comme incorrect par le comité Miss France. Sans compter les femmes qui ne peuvent mettre leur vie étudiante ou professionnelle entre parenthèses pendant un an. En plus d’être interdit aux femmes banales et laides, le concours est inaccessible aux petites et aux grosses, et l’on ne se souvient pas d’une Miss France handicapée. N’y avait-il pas d’autre solution, pour améliorer l’inclusion, que de laisser concourir les hommes biologiques ?

L’élection de Miss France ressemble au Tour éponyme. Un événement populaire, éloigné des considérations politiques et religieuses, qui permet aux Français d’échapper pour un temps aux polémiques qui ne cessent jamais de s’enchaîner. Miss France, c’est cette émission où, pour un soir, excepté lorsque les candidates parlent des causes qui leur tiennent à cœur, on ne vous demande pas grand-chose d’autre que de regarder des chorégraphies interprétées par de belles jeunes femmes en costumes chamarrés. Une oasis encore vaguement préservée que les wokes assiègent, et qui risque de tomber.

Vous pouvez aussi aimer

3 commentaires

Duhamel 21 mai 2022 - 5:38

La France n´est plus une république .Inutile d’aller voter , ce sont les minorités qui dirigent nos élus faibles et incompétents .

Répondre
REMI 21 mai 2022 - 10:59

Oh oui, j’aimerai voir cette première étape dans l’évolution des meurs et des attentes socio-culturels dans la logique de « l’évolution des espèces » contemporaines….Des années après, le contesté, DARWIN…!
L’étape suivante sera t’elle celle des clonés….et pourquoi pas un croisement morphologique des différentes espèces existantes sur terre….?
Ainsi, au nom de la LIBERTÉ des genres, aborderons-nous logiquement les LIBERTÉ DES ESPÈCES… Sans l’ombre d’une remise en question marketing « socio-publicitaire et économique » qui présentera l’Homme sous toutes ses apparences et configurations… ( je ne parle par de  »transformation marketing », mais bien « d’évolution marketing » et culturelle
A suivre avec curiosité…
Question : N’approchons-nous pas vers la chute de l’humanité …. ?
je suis en train de lire la Planète des singes….Juste un retour en arrière !

Répondre
Guittat 23 mai 2022 - 1:51

Oui mais alors, ce n’est plus Miss France, mais Mister/Miss France ou si l’on est galant : Miss/Mister France. Ah bon, cela aussi, c’est devenu répréhensible !!

Répondre

Laissez un commentaire