Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Une immense majorité des Français favorable à une baisse de l’impôt sur les successions

Une immense majorité des Français favorable à une baisse de l’impôt sur les successions

par François Turenne
prop_4_pendules.png

L’impôt sur les successions est l’invité surprise de la campagne présidentielle. Le candidat à la primaire de la droite, Éric Ciotti, le qualifiait « d’impôt sur les morts » tout en rappelant, assez justement, que le capital transmis avait déjà fait l’objet d’une forte taxation au préalable. Le député des Alpes-Maritimes proposait la suppression pure et simple d’un impôt – dont le taux peut atteindre 45% – qui n’est ni plus ni moins qu’une spoliation du droit de propriété et une atteinte grave à la liberté de transmettre le fruit de son travail.

La gauche et l’extrême-gauche, ferventes partisanes d’impôts en tout genre, estiment au contraire que l’héritage n’est pas suffisamment taxé en France et que ceci explique tous les maux inégalitaires de notre pays.

L’argument ne résiste cependant pas à l’épreuve des faits : de l’Autriche à la République tchèque, en passant par le Portugal, la Norvège ou la Suède, nombreux sont les pays à avoir supprimé les droits de succession, sans pour autant observer de hausse importante des inégalités.

Les faits sont tellement têtus que même le candidat du PCF, Fabien Roussel, a proposé une exonération des droits en-dessous de 118 000 euros d’héritage. Quelle surprise ! Seul le camarade Mélenchon ne fait pas de concession sur la question. Il plaide pour une augmentation des droits de succession, une plus grande progressivité et enfin une spoliation de 100% des héritages dépassant 12 millions d’euros. Il devrait regarder les résultats du sondage OpinionWay, paru le 18 janvier : 81% des Français se déclarent en faveur d’une baisse de l’impôt sur les successions. De manière surprenante, c’est même 61% des sympathisants de la France Insoumise qui y sont favorables. Par ailleurs, 85% des sondés soutiennent la proposition de Valérie Pécresse de réduire le délai entre deux donations défiscalisées de 15 à 6 ans.

Il faut cependant aller plus loin et supprimer cet impôt injuste et immoral.

You may also like

6 commentaires

Martinage 19 janvier 2022 - 4:59

Toute la vie on est hyper taxé et en plus l’état nous pille une fois mort .Il faudrait au moins que les besogneux qui ont accumulé par exemple 1 million d’euros ne soit pas taxé. De toutes façons je trouve cet impôt injuste . A un certain niveau autant aller vivre ailleurs ou chercher des niches pour s’exonérer.

Répondre
Obeguyx 19 janvier 2022 - 10:13

Après on s’étonne que notre richesse (pas qu’intellectuelle) foute le camp. Le niveau a tellement baissé qu’aujourd’hui nous sommes dirigés par des ignares et le résultat ne se fait pas attendre.

Répondre
Astérix 19 janvier 2022 - 11:44

Suppression indispensable de TOUS les droits de succession. Baisse des taxes sur les taxes des carburants dont l’état récupère 80 % du prix du litre. Un véritable scandale !
Nous attendons de savoir quelles mesures vont adopter les prétendants à l’élection Présidentielle !

Répondre
AlainD 19 janvier 2022 - 1:09

La succession c’est ce qu’il reste quand on a tout payé et que l’on a été suffisamment économe pour laisser quelque chose à nos enfants.
Mélenchon joue au bolchévique, lui qui n’a jamais rien produit de ses dix doigts sauf – peut être – quelques théories fumeuses vit sur le compte des contribuables soit en tant que sénateur soit en tant que député ce qui l’autorise à voyager en classe Affaires pour ne pas (sic) se casser le dos en classe Economique. C’est un faux prolétaire, un apparatchik de la gauche caviar.

Répondre
Steve 19 janvier 2022 - 4:56

Actuellement la classe moyen se voit obliger d’epargner pour sa vieillesse car les retraites ne suivent plus , les placements ne rapportent plus , les frais sont de plus en plus important. Le gouvernement parie sur la mort de ces personnes pour s’accaparer leurs economies. C’est honteux .A contrario en cas de dettes des décédés , le gouvernement s’engage-t-il au remboursement ? ce sont des rapaces………….

Répondre
Rémi 20 janvier 2022 - 10:16

Comment comprendre, en tant que citoyen républicain, que, mort, vous deviez payer les fruits de votre travail, de vos placements et de vos économies, sans en transmettre tout simplement les fruits ?
J’avoue que le sens de ma vie est de construire… mon éducation, ma culture, mon discernement, mon moral…. Qui apportent ses bases pour m’engager dans des responsabilités professionnelles et personnelles au travers desquelles il y a ma contribution à la société en payant des impôts, des Taxes, des Droits et autres contributions d’une part et celle de ma vie personnelle à développer en bâtissant une famille en lui apportant des enfants à éduquer et à faire partager mes valeurs dont ils en recueilleront tous les avantages pour se construire à nouveau en tant qu’adultes… Alors :
IL EST UNE ÉVIDENCE QUE MA TRANSMISSION DE SAVOIRS ET CONNAISSANCES…. DE BIENS ACQUIS OU SONT ENFOUIS TOUS MES EFFORTS ET TOUS LES SOUVENIRS DE VIES COMMUNES SOIENT RESPECTES ET PARTAGES SANS AVOIR A ACQUITTER DE TAXES ET IMPÔTS SUR DES TAXES ET IMPÔTS DÉJÀ PAYES…
ANTÉRIEUREMENT TOUT AU LONG DE MA VIE…?
Les impôts sur les successions sont pour moi un vol purement et simplement et une atteinte à la vie personnelle des vivants et surtout un « raquette » qui n’a aucun sens dans une société qui se veut LIBRE …
Alors, je ne puis que simplement demander l’application d’une règle simple de transmission libre décidé par le mort qui aura pris les précautions de vouloir transmettre à qui de droit ses acquis de son vivant…au travers un testament par exemple….
Respect pour le défunt, respect de la Moral et surtout évidence dans l’application du simple « Bon sens »… !
Oui mais…!

Répondre

Laissez un commentaire