Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Les États sont accros aux taxes sur le tabac

Les États sont accros aux taxes sur le tabac

par
783 vues

Le gouvernement français a annoncé une nouvelle hausse des taxes sur les cigarettes. L’objectif est de faire passer le prix du paquet à 12 euros l’année prochaine et à 13 euros minimum en 2026.

Le ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, a déclaré, lors de sa conférence de presse, que la hausse des prix « est bien la mesure la plus efficace contre le tabac, selon l’OMS et toutes les études indépendantes sur le sujet ».

Les lecteurs assidus de La Lettre des Libertés savent que cette affirmation est fausse. Nous avons montré à de multiples reprises que la plupart des pays ayant une consommation tabagique inférieure à la France ont des taxes moins élevées.

En fait, si le Gouvernement augmente les taxes, c’est qu’il en est dépendant. En France, les accises sur le tabac représentent 6 % des recettes fiscales de l’État hors TVA. Des recettes en baisse depuis 2020, notamment en raison de l’augmentation de la consommation illicite, ce qui oblige l’État à augmenter les taxes pour ne pas mettre en péril son budget déjà bien bancal. Un véritable cercle vicieux !

La Nouvelle-Zélande, pays qui taxe encore plus fortement le tabac que la France (669 % en 2022 contre « seulement » 535 % chez nous), avait prévu d’interdire progressivement le tabac sur l’ensemble de son territoire. Wellington ambitionnait de devenir la première nation sans tabac au monde.

Il était ainsi question de rendre impossible l’achat de cigarettes à toute personne née après 2008. La ministre de la Santé Ayesha Verrall, avait déclaré au moment du vote de la loi, le 13 décembre 2022 : « Des milliers de personnes vont vivre plus longtemps et en meilleure santé, et le système de santé bénéficiera de 5 milliards de dollars néo-zélandais (3 milliards d’euros) en n’ayant pas à traiter les maladies provoquées par le tabagisme, comme de nombreux types de cancers, des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux et des amputations ».

Mais la démission de la Première ministre Jacinda Ardern, en début d’année 2023, mit le projet en sourdine. La nouvelle ministre des Finances, Nicola Willis, a déclaré la semaine dernière que la mesure était abandonnée. Elle aurait creusé un trou de plus d’un milliard de dollars néo-zélandais dans les comptes publics. Impossible !

Que va-t-il se passer si le rendement des taxes sur le tabac continue à baisser en France ? Le Gouvernement va-t-il taxer les cigarettes électroniques, aujourd’hui soumises à la seule TVA à 20 % ? Et décourager ainsi les fumeurs à adopter un produit moins nocif facilitant l’arrêt de la cigarette. Santé publique France n’estimait-il pas, en 2017, que 700 000 personnes avaient arrêté de fumer grâce au vapotage ?

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

6 commentaires

Laurent46 9 décembre 2023 - 8:15

l’art et la manière d’organiser de nouveaux trafics. L’alcool suivra

Répondre
Oncpicsou 9 décembre 2023 - 9:12

Qu’ils interdisent au moins de fumer à la terrasse des cafés, cela éviterait aux non fumeurs de se confiner à l’intérieur lors des belles journées d’été…
Mais ça irait à l’encontre du principe du « en même temps » : on interdit et en même temps on autorise !
Tien, c’est peut-être de là que provient l’immobilisme de notre président…?

Répondre
GALINIER 9 décembre 2023 - 6:06

« Nous sommes au bord du gouffre dixit macron » Mettons un frein a cet immobilisme et faisons un grand pas en avant!!!!

Répondre
GHUS 9 décembre 2023 - 12:23

Il y a peu, le même ministre s’était dit opposé à une augmentation de la fiscalité sur les boissons sucrées. C’est cela le “en même temps”.

Répondre
le cotre 10 décembre 2023 - 2:14

Hausse des taxex sur les cigarettes : Consequences hausse des ventes a l’etranger , hausse des ventes de cigarettes de contrebande? hausse de la delinquance ,hausse des holdups dans les tabac ,hausse de maladies a fumer n’importe quoi, ETC….. : Voila ce que veut l’etat et en plus se gorger de rentree financieres c’est pas trés democratique.

Répondre
AD59 12 décembre 2023 - 2:08

Augmenter le prix des cigarettes n’ a jamais empêché les gens de fumer mais a encouragé la contrebande… Le gouvernement n’a pas beaucoup d’imagination…

Répondre