Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Services publics : plus d’argent c’est aussi plus d’inefficacité

Services publics : plus d’argent c’est aussi plus d’inefficacité

par
163 vues

Le sondage que vient de publier le Journal du Dimanche devrait normalement agir comme un déclic pour tous les décideurs politiques. Six Français sur dix trouvent les services publics défaillants et l’Etat de plus en plus inefficace, malgré les milliards d’euros de dépenses publiques dont la France est la grande championne de par le monde. L’échec de l’Etat était déjà patent pour nombre d’économistes, de politologues et d’observateurs, mais ce que cette enquête révèle, c’est que les Français eux-mêmes ne sont plus dupes. Jean-Philippe Delsol et moi-même l’avons démontré dans un livre il y a quelques années : en dépensant notre argent sans compter, l’État non seulement n’a pas réussi à redresser la France, mais il a aggravé une situation économique et sociale déjà difficile. Tous les gouvernements ont empilé les postes de fonctionnaires, ont chargé les services publics de missions dont le privé se serait très bien acquitté. Pourtant, que ceux qui ont constaté une amélioration, une simplification, une efficacité accrue de l’administration et des services lèvent la main !

C’est le contraire que nous subissons, le processus est bien connu en médecine : une impotence qui s’aggrave proportionnellement à l’obésité. Au lieu de se concentrer sur ses missions régaliennes, l’Etat a voulu se mêler de tout. Avec, comme pour la goinfrerie, des résultats catastrophiques. C’est ce que montre clairement ce sondage. Cela suffira-t-il pour convaincre les politiques de changer de cap ? Espérons-le. Et répétons-le : un gros zeste de parcimonie et de raison, une analyse éclairée de ce dont les Français sont mécontents et des raisons pour lesquelles ils le sont, des appels d’offre au privé pour y remédier, des propositions et le libre choix d’un système ou d’un autre dans les secteurs qui les concernent le plus intimement, éducation, santé, assurance chômage, logement, retraite… On verra, ensuite, ce que diront les sondages.

Vous pouvez aussi aimer

5 commentaires

Laurent46 7 novembre 2022 - 7:51

C’est aussi plus de haine et de mépris envers tous ces services et ce jusque dans les moindres communes qui ne cessent d’augmenter taxes et contrainte financières envers la population travailleuse qui n’en peu plus. Tout cela ne pourra pas avoir de fin heureuse.

Répondre
Obeguyx 7 novembre 2022 - 8:31

Ils ne changeront pas, car leur premier objectif (à peine voilé, si j’ose dire) et la destruction définitive de la France pour l’inscrire dans l’UE, puis à terme dans le « mondialisme ». Il n’est point besoin de chercher d’autre explication car ces gens ne réfléchissent pas et avancent à marche forcée, sûr d’eux et n’acceptant aucune remise en cause. La réaction aujourd’hui, hélas, ne sera que violente, sinon point d’autre issue et ne me parlez plus des urnes (nos élus n’ont même plus le droit de ‘s’exprimer).

Répondre
Astérix 7 novembre 2022 - 9:14

Encore une fois, seules les fonctions régaliennes de l’état doivent être financées par le contribuable. Tout le reste doit être privatisé. Les français n’ont toujours pas compris que plus l’état dépense, moins les services publics fonctionnent et plus nous nous endettons pour rien.
Ils n’ont pas compris que le secteur privé ne peut supporter, entre autres, 7 millions de fonctionnaires quant un seul suffirait largement.
En l’état actuel, la France va crever à petit feu !
Mais les socialistes, en majorité dans ce Pays géré par E. Macron et ses sbires, tous socialistes, n’ont jamais su compter, sauf pour leurs portefeuilles !

Répondre
AUR ++ 7 novembre 2022 - 12:06

France, politiquement c’est historiquement un « puits sans fonds » du type « tonneau des Danaïdes » dont chacun reconnait la totale inefficacité au cout cumulé maximum
Aménagement de la ville
Justice
Sécurité
Police
Éducation
Santé
Défense
etc…etc…
Seule le prestige est respectée et le champagne coule à flot

La France se vide se sa substance, car l’argent qui la fait vivre vient de ceux qui OSENT…
Ceux qui ENTREPRENNENT… Ceux qui S’INVESTISSENT en bravant les administrations…!
Mais ces ENTREPRENEURS LA SE LASSENT ET SAVENT QUE LE SOLEIL EXISTE AILLEURS…Là OU LES TONNEAUX SONT PLEINS….

Répondre
LE TIEC YVES-MARIE 7 novembre 2022 - 3:45

Le plus terrible aujourd’hui est de réintroduire une bêtise de plus dans le périmètre de l’Urssaf, en s’occupant dès le 1ER jANVIER 2024, de récupérer auprès des entreprises privées, les cotisations pour retraites complémentaires, assurées à ce jour par les organismes AGIRC/ARRCO. C’est une honte pour la Nation, l’ETAT pilleur voulant bien évidemment , se »sucrer » au passage et permettre aux inspecteurs de l’URSSAF de rigoler un bon coup, sur le dos des entreprises! Connaissant les pratiques douteuses de ces gens on a du souci à se faire! Je ne vois qu’une seule solution à ce jour pour éviter ce désastre, demander à tous nos députés et sénateurs à s’opposer à cette loi scélérate par tous les moyens , et demander aux entreprises de ne pas accepter le paiement des cotisations pour les retraites complémentaires à l’URSSAF!
Le MEDEF, la FNSEA, la CGPME, doivent réagir immédiatement à cette insulte de l’ETAT à la Nation.
Tous les citoyens doivent s’indigner contre une insulte à leur liberté de décision, et l’Etatisme çà suffit.
Très cordialement.
Yves M. Le Tiec

Répondre

Laissez un commentaire