Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Un an après, les leçons ukrainiennes

Un an après, les leçons ukrainiennes

par
768 vues

Il y a un an, la Russie de Poutine envahissait l’Ukraine. Quelques jours avant l’invasion, des « experts » soutenaient encore que Poutine n’allait jamais le faire et qu’il ne s’agissait que de rumeurs fabriquées par les « Américains va-t-en-guerre ». Ils ont ensuite soutenu que la « libération » de l’Ukraine allait être une opération facile et rapide menée sous les applaudissements du peuple. O, Kiev n’est pas tombée et les troupes russes ont reculé. Pendant les jours, les semaines et les mois qui vont suivre, ces mêmes « spécialistes » vont faire preuve d’une imagination débordante pour trouver des circonstances atténuantes aux crimes de Poutine et pour justifier même la destruction et l’occupation du pays. Un an après, ils semblent n’avoir toujours rien compris. D’abord, le fait que les Ukrainiens ne veulent pas des Russes et qu’ils se battent héroïquement derrière leur président, Volodymyr Zelensky. Le fameux « clown », comme ils le surnomment sur les réseaux sociaux, a réussi à mobiliser tout un peuple pour défendre la patrie et montrer à Poutine qu’il s’est complètement trompé : la nation ukrainienne existe bel et bien et lui résiste avec un courage inouï.

L’Ukraine se bat pour son indépendance, sa souveraineté et la liberté. Elle se bat aussi pour nous. D’abord parce que, comme l’a très bien écrit Thierry Wolton, elle paye pour l’Occident qui n’a toujours pas bien compris ce qu’a été le communisme et a fait preuve de naïveté face à un dictateur comme Poutine. Ensuite, pas besoin d’être académicien pour comprendre que, si Poutine arrive à occuper l’Ukraine, il ne s’arrêtera pas là. Depuis qu’il est arrivé au pouvoir, en plus d’empoisonner des opposants ou des oligarques qui osent le contredire, il envoie ses soldats et ses mercenaires chez ses voisins et même en Afrique. Il est nostalgique de l’URSS et il l’a dit plusieurs fois. La défaite de l’Ukraine serait aussi un feu vert donné à la Chine pour attaquer Taïwan et sûrement d’autres pays.

N’en déplaise à Hubert Védrine, le combat exemplaire de l’Ukraine devrait nous faire comprendre – enfin – qu’il y a, d’un côté, le monde libre et démocratique et, en face, le monde des autocraties, celui de la Russie et de la Chine (avec l’Iran et la Corée du Nord) qui veulent nous imposer leur système dictatorial. C’est une guerre pour notre civilisation et la victoire de l’Ukraine sera aussi la nôtre.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

9 commentaires

Duhamel 24 février 2023 - 8:40

Les africains qui ont tant souffert du Colonialisme soutiennent la Russie qui veut remettre sous sa coupe les pays slaves .Poutine n’a jamais digéré que le peuple ukrainien rejette le président désigné par Moscou .C’est une forme de colonialisme .

Répondre
Nicolas Lecaussin 24 février 2023 - 9:28

Oui, bien sûr, c’est du colonialisme.
NL

Répondre
Antoine 24 février 2023 - 9:31

Un article tout en mesure, qui veut faire un trait sur la Russie, puissance nucléaire, membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU et acteur majeur de la diplomatie mondiale…. Quelle tristesse!
Pas un mot sur l’extension de l’OTAN vers les pays de l’Europe de l’Est. Que feraient les Etats-Unis si la Chine, par exemple, installait des régimes pro-chinois et une alliance militaire en Amérique centrale?

Répondre
Nicolas Lecaussin 24 février 2023 - 9:46

Ce sont les peuples d el’Est qui ont demandé l’aide de l’OTAN. Et, comme on peut le constater, ils ont bien eu raison…

Répondre
Antoine 24 février 2023 - 9:31

Un article tout en mesure, qui veut faire un trait sur la Russie, puissance nucléaire, membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU et acteur majeur de la diplomatie mondiale…. Quelle tristesse!

Répondre
Nicolas Lecaussin 24 février 2023 - 9:45

Hélas, c’est un acteur majeur criminel de la diplomatie mondiale, en effet…

Répondre
maxens 24 février 2023 - 10:34

triste de lire qu’il y a encore des défenseurs de la Russie, et de Poutine, donc des personnes qui cautionnent les viols, les massacres, les enfants déportés, … crimes commis par l’armée russe au nom du peuple russe et de Poutine….Antoine, une Honte

Répondre
Maellys93 24 février 2023 - 5:53

Et le grand WINNER est …
Les États-Unis, car « BUSINESS is BUSINESS » !
Ils raflent la mise depuis le début de la guerre en Ukraine sur 2 fronts.
Au plan militaire ils fournissent leur matériel avec l’explosion des budgets des armées dans tous les pays de l’OTAN et les pays qui vont rejoindre l’OTAN.
Au plan énergétique aussi.
Les exportations de pétrole brut des États-Unis vers l’Europe ont progressé de 52% sur les 9 premiers mois de 2022.
Sans oublier les exportations de gaz naturel liquéfié qui elles, ont flambé de 171%.
Le GNL qui est un NON-SENS écologique (extraction du gaz de schiste, transport en tanker à travers l’Atlantique …)
Greta, au secours !!!

Répondre
Nicolas Lecaussin 25 février 2023 - 7:27

Oui, merci Poutine et les crapules comme lui !

Répondre