Accueil » Quand Obama a laissé faire l’autocrate Poutine

Quand Obama a laissé faire l’autocrate Poutine

par Nicolas Lecaussin

Nombreux sont les chefs d’Etat qui se trompent en relations internationales ou qui n’agissent pas comme ils devraient le faire. La présidence d’Obama (2009-2016) fait partie de celles qui ont mal jugé les autres dirigeants, en particulier le dictateur Poutine. Dans une conférence tenue récemment, l’ancien président Obama a affirmé à propos de Poutine : «Je ne sais pas si la personne que je connaissais est la même que celle qui mène maintenant cette guerre terrible ». Pourtant, Obama avait vu ce que Poutine était capable de faire en Tchétchénie par exemple. Il avait aussi vu comment M. Poutine avait accédé au pouvoir après avoir piégé des immeubles d’appartements en Russie, ce que les services de renseignement américains savaient sans aucun doute. Il connaissait aussi les assassinats en 2006 de la journaliste Anna Politkovskaya et du critique de Poutine, Alexander Litvinenko, le discours provocateur de M. Poutine critiquant l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord à Munich en 2007 et l’invasion russe de la Géorgie en 2008. Il aurait pu aussi prendre des mesures strictes après l’occupation de la Crimée par la Russie en 2014. En plus des invasions de la Crimée et du Donbass, en 2014 il y a eu  la destruction d’un vol de Malaysian Airlines par des forces liées à la Russie dans l’est de l’Ukraine. En 2015-16, il y a eu le bombardement russe et la destruction d’Alep en Syrie. Mais Obama n’a rien fait. Son administration n’a imposé que des sanctions légères et ciblées à la Russie, puis a fait équipe avec Moscou pour négocier un accord nucléaire avec l’Iran. Il a refusé de vendre des armes antichars Javelin à l’Ukraine (c’est Trump qui l’a fait). Et l’Allemagne a fait avancer son gazoduc Nord Stream 2 à cette époque jusqu’à ce que l’administration Trump s’y oppose. En 2012, M. Obama a accusé le candidat républicain à la présidentielle, Mitt Romney, de promouvoir une politique étrangère rétrograde, « des années 1980 », en considérant la Russie comme une menace.

L’administration de Biden est remplie de personnes qui ont travaillé avec Obama. C’est aussi pour ça que Poutine n’a pas hésité pour envahir l’Ukraine.

You may also like

3 commentaires

Poivre 11 avril 2022 - 7:45

« L’administration de Biden est remplie de personnes qui ont travaillé avec Obama. C’est aussi pour ça que Poutine n’a pas hésité pour envahir l’Ukraine. »
On ne saurait mieux dire. Cependant Poutine est tombé sur un os. Il n’y a plus de parti pro russe à Kiev comme au bon vieux temps des partis communistes « frères » des pays de l’est et la frontière ouest est désormais ouverte.

Répondre
Obeguyx 11 avril 2022 - 9:43

Voilà très bien déroulés les faits qui sont la conséquence de la politique socialiste des américains. Dès que des socialistes ou apparentés sont au pouvoir quelque part, vous pouvez être sûr que des conflits vont éclatés de ci de là sur la planète. Le socialisme, c’est tout sauf la paix !

Répondre
montesquieu 17 avril 2022 - 10:18

On ne dira jamais assez qu’Obama n’a pas été à la hauteur de sa fonction en matière de politique étrangère. Et Biden est son fidèle successeur! Nixon et Reagan tant décriés par nos bienpensants socialisants leur étaient bien supérieurs et leurs homologues russes les craignaient.

Répondre

Laissez un commentaire