Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Quand le gouvernement crée la pénurie immobilière

Quand le gouvernement crée la pénurie immobilière

par
1 179 vues

Il avait déjà favorisé la pénurie d’énergie en encourageant les énergies contingentes au détriment du nucléaire, il a maintenant réussi à créer la pénurie immobilière. Le site Bien’ici constate que le dernier trimestre a enregistré près de deux fois moins de biens à louer que ce que l’on pouvait observer en moyenne trois ans plus tôt et que la tension du marché locatif progresse de 68 % en moyenne sur son site. « Entre les contraintes grandissantes exigées des bailleurs et les conditions d’accès à la primo-accession qui pèsent sur les foyers souhaitant passer du statut de locataire à propriétaire, l’offre de biens à louer continue de chuter cette année » observe-t-il.

A partir de ce 1er janvier 2023, les propriétaires ont l’interdiction de mettre en location les logements classés E au titre du diagnostic énergétique (DPE). Les logements classés G seront retirés du marché locatif en 2025, ceux classés F le seront en 2028. Déjà, il est interdit d’augmenter le loyer des logements classés F et G lors du renouvellement du bail ou de la remise en location.

Par ailleurs, les loyers augmentent moins que l’inflation dans presque toutes les grandes villes de France du fait des mesures diverses d’encadrement prises par les villes et le gouvernement. Le journal Les Echos indique que les loyers n’auraient gagné à Paris qu’1,8 % sur un an en 2022 et seulement 0,8 % sur deux ans, un peu plus en province, respectivement 2,9 % sur un an et 4,5 % sur deux ans dans les 50 premières villes de province. Mais l’inflation a été de 6% en 2022 !

Les propriétaires, surtaxés (IFI, CSG, droits de transmission…) et impuissants face à des locataires malveillants, sont découragés. Ils quittent le marché de la location et la pénurie s’installe. Les plus pénalisés sont les locataires eux-mêmes lorsqu’ils sont en mal de logement.

Vous pouvez aussi aimer

10 commentaires

Almaviva 4 janvier 2023 - 5:25

Lamentable ! Ce gouvernement dépasse tout ce que l’on imaginer en bêtise !

Répondre
JR 4 janvier 2023 - 8:13

Ce n’est pas de la stupidité, c’est de la traitrise.

Répondre
Jeff 4 janvier 2023 - 6:51

Pour les logements classés E, l’interdiction de louer n’est pas fixée à 2023 mais, a priori en 2034.

Répondre
Astérix 4 janvier 2023 - 9:05

Merci de votre article. C’est une entreprise de démolition de la maison France, soigneusement organisée par Macron et ses équipes d’incapables. Nous atteignons le summum de l’imbécilité, mais rien de surprenant. Les français ont voté en majorité pour ces crétins et en plus ils les ont réélu….. ??? Hallucinant.
Ils vont pleurer lorsqu’ils seront ruinés !? Continuons. Le Général de Gaulle doit tourner à 8000 tours minutes dans sa tombe ! Bien à vous.

Répondre
Marie-Thérèse Bouchet 4 janvier 2023 - 9:36

Et surtout, quand se décidera-t-on, si l’on veut maintenir la notion de « passoire thermique », à réformer totalement la façon d’établir les DPE ? J’ai l’exemple d’un logement (occupé) pour lequel le diagnostiqueur a établi qu’il allait consommer 1400 Kwh à l’année, et la réalité est qu’il consomme moins de 400 Kwh ! Etablir des contraintes sur la base d’éléments totalement faux est un scandale, et il n’est pas étonnant que beaucoup de propriétaires soient écoeurés !

Répondre
Astérix 4 janvier 2023 - 12:16

Lorsque vous mettez en place des structures imbéciles pondues par des fonctionnaires incompétents, vous avez le résultat d’erreurs cautionnées par cet état crétin ! et tout est à l’avenant. L’état est présent uniquement pour tuer le secteur privé qui est assez grand pour se débrouiller tout seul et surtout sans lui.

Répondre
Vigneras 4 janvier 2023 - 10:29

L’erreur est humaine mais pour un cabinet d’avocat c’est un peu gênant de donner de telles fausses informations concernant les interdictions de location en fonction des DPE

Répondre
Dudufe 4 janvier 2023 - 12:01

Exact JEFF ,en revanche les logements « passoires thermiques » doivent être isolés pour être loués .
Il existe en France 5 200 000 logements à isoler pour à peine 8000 entreprises d’isolation thermique .Chercher l’erreur !

Répondre
JR 4 janvier 2023 - 8:12

Bonjour, tout ceci est à l’image du réchauffement médiatique (euh, climatique), une vaste escroquerie destinée à éloigner les petits investisseurs de la propriété à destination locative. C’est dans la droite ligne de la politique Schwabienne; « vous ne posséderez rien et vous serez heureux ». Remarquez que c’est aussi la chansonnette du fléau idéologique Mme E. Borne et de ses disciples (Wargon l’anti maison et consorts). L’urgence est à la démacronisation et l’urgence est énergétique. Il n’y a pas de commandant à bord de la maison France. La France est en déclin et les Français sont déclassés. Merci. Bien à vous

Répondre
Obeguyx 8 janvier 2023 - 5:06

Ne nous y trompons pas, la pénurie immobilière a commencé dès 1981 avec la loi « Quilliot », véritable outrage au droit de propriété et à la liberté de disposer de ses biens, mais les Français « socialistocons » ont trouvé ça bien et depuis nous nous enfonçons dans une dérive toute bolchevique qu’aucun « socialiste » (y compris LR) n’a endigué et se fait « jouir » à en rajouter des louches. En parallèle il en va de même avec notre industrie en particulier automobile. Macron, après avoir vendu ALSTOM (et ses brevets) est prêt à vendre DASSAULT et toute sa technologie de pointe. Aujourd’hui, j’affirme que pareil ORDURE n’a rien à faire à la tête de l’ Etat et je rends responsable notre armée de ne pas protéger les citoyens et de rester (comme en 40) le doigt sur le couture. Je sais que je vais être censuré mais plus rien ne m’étonne …

Répondre

Laissez un commentaire