Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Prix de l’énergie et pénuries ou les ravages des renouvelables

Prix de l’énergie et pénuries ou les ravages des renouvelables

par Nicolas Lecaussin

Ces dernières décennies, l’Europe a fermé ses centrales à charbon les unes après les autres. En Grande-Bretagne il n’en reste que deux tandis que l’Espagne a fermé la moitié des siennes pendant l’été 2020. Les pays européens ont dépensé (et continuent à le faire) des dizaines de milliards d’euros pour subventionner les énergies renouvelables qui, l’an dernier, ont dépassé pour la première fois les combustibles fossiles en pourcentage de la production d’électricité. Mais les énergies renouvelables ne fournissent pas une énergie fiable 24 heures sur 24, et le rendement de l’énergie éolienne a diminué cet été dans toute l’UE et au Royaume-Uni, obligeant les Etats à se tourner vers le gaz et le charbon pour compenser. De même, le Japon est devenu particulièrement dépendant des importations de gaz naturel liquéfié depuis qu’il a fermé plusieurs centrales nucléaires après l’accident de Fukushima en 2011. Même la Chine a été contrainte de rationner l’électricité fournie aux fonderies d’aluminium énergivores en raison d’une pénurie de charbon.
De plus, la Russie exploite les difficultés énergétiques de l’Europe en réduisant les livraisons de gaz, peut-être pour faire pression sur l’Allemagne pour qu’elle termine la certification de son gazoduc Nord Stream 2, qui contourne l’Ukraine. Le producteur russe Gazprom n’a réservé, pour l’Europe, qu’un tiers de la capacité de transport disponible via son gazoduc Yamal pour octobre et aucune livraison supplémentaire via son gazoduc ukrainien. L’Europe est devenue de plus en plus dépendante de la Russie – le deuxième plus grand producteur de gaz au monde, après les États-Unis – pour l’énergie parce que le Royaume-Uni et l’Allemagne ont interdit la fracturation hydraulique, laissant leurs riches ressources de gaz de schiste se perdre. L’augmentation de la demande mondiale a donc fait tripler le prix du charbon et quintupler le prix du gaz naturel au cours de la dernière année. Tout ça pour le « bien de la nature », mais au détriment des consommateurs.

You may also like

3 commentaires

dupont octobre 6, 2021 - 7:27

Prix de l’énergie et pénuries ou les ravages des renouvelables
Eoliennes un scandale d’etat

Répondre
Dudufe octobre 6, 2021 - 10:33

Prix de l’énergie et pénuries ou les ravages des renouvelables
Pôvres écolos…!

Répondre
AlainD octobre 6, 2021 - 4:59

Prix de l’énergie et pénuries ou les ravages des renouvelables
Les éoliennes, c’est du vent, n’en déplaise aux écolos de tout poil, s’ils aiment tellement ces moulins qu’ils s’en fassent donc installer un dans leur jardin et on en reparlera peut être..

Répondre

Laissez un commentaire