Accueil » Présidentielle 2022 : les Parisiens ont désavoué Anne Hidalgo

Présidentielle 2022 : les Parisiens ont désavoué Anne Hidalgo

par François Turenne

Il y a des résultats plus difficiles que d’autres à encaisser pour Anne Hidalgo. A Paris, dont elle est la maire depuis 2014, la candidate socialiste a dépassé les 2% ne parvenant pas à atteindre 23 000 suffrages. Benoît Hamon en 2017 avait, lui, réussi à rassembler 10% dans la capitale. La claque est monumentale car son score à Paris est pratiquement similaire à son score national. Les Parisiens ont largement boudé leur maire. Était-ce simplement au nom du vote utile ? Il est possible d’en douter. Une enquête d’Opinionway, réalisée entre le 1er et le 4 février 2022, montrait que 67% des Parisiens étaient mécontents de l’action de la maire et seulement 27% avaient une image positive d’elle au contraire de Rachida Dati qui récoltait 40% d’opinions positives. Le retour à Paris risque d’être tourmenté pour Anne Hidalgo qui peut craindre un procès en légitimité de la part de sa majorité composée de communistes et d’écologistes. En outre, les résultats de la présidentielle envoient un très mauvais message en vue des législatives. Plusieurs adjoints de la maire sont candidats, ils ont des raisons de s’inquiéter.

La seconde surprise de ces élections à Paris vient de Jean-Luc Mélenchon. Le candidat Insoumis a fait un score de 30% dans la capitale à moins de 60 000 voix d’Emmanuel Macron. C’est clair, les bobos ont voté Mélenchon. Dans les 1er, 10ème, 11ème et 13ème arrondissements, il arrive même en tête (ainsi que dans les 18ème, 19ème et 20ème où c’était plus attendu). Signe du basculement du vote d’une partie des Parisiens, habituellement électeurs du Parti socialiste vers l’extrême-gauche. Pourtant tout sépare le PS de l’Insoumis. On ne peut que se demander ce qu’auraient fait les bobos au moment de recevoir leur nouvelle feuille d’impôt version Mélenchon. Seraient-ils restés en France ? Les habitants de ces arrondissements sont plutôt aisés, ils auraient , en effet, été directement concernés par les mesures fiscales confiscatoires de Jean-Luc Mélenchon. La gauche modérée est morte, vive l’extrême-gauche !

You may also like

4 commentaires

JR 12 avril 2022 - 8:29

Bonjour, les bobos gauchistes votent franchement écolo-gaucho, rien d’étonnant, Philippe De Villiers explique parfaitement la jonction de deux mondes qui n’auraient jamais du se rejoindre: https://youtu.be/pbrei4QmMfs . N’oublions pas non plus, que les universités sans gangrenés par la peste écolo et le choléra gauchiste. Je le vois dans notre entreprise, il faut sérieusement les recadrer à l’embauche, ils sont bourrés de certitude et non plus l’esprit critique. Tout une génération de cadre supérieur est sacrifiée par une néo-religion ou l’escrologie prédomine. La réunion du Macronisme et du Mélanchonisme nous promet des lendemains difficiles, il va falloir se départir de tous ses parasites idéologiques qui conduisent au déclin de la France et au déclassement des Français. Merci. Bien à vous

Répondre
Arlet 13 avril 2022 - 7:10

Fort heureusement , je n’ai pas à choisir entre Mélenchon et Macron .

Répondre
Rémi 13 avril 2022 - 9:16

….Mais pas que les parisiens… La France entière et les territoires d’outre mer… Hidalgo ne représente plus rien et c’est bien ainsi….Hidalgo est morte ..vive Hidalgo…!

Répondre
Obeguyx 14 avril 2022 - 6:07

Il n’y a pas que les parisiens. Hidalgo est désavouée depuis bien longtemps, même à Paris. Elle n’est que le résultat d’un vote ‘utile » d’un appareil politique, comme le sera Macron dans une dizaine de jours. Mais pour avoir un vote « utile » il faut qu’il existe des idiots « utiles ». Je vais sûrement être censuré.

Répondre

Laissez un commentaire