Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Pour la Caisse des Dépôts, les communes doivent s’endetter davantage

Pour la Caisse des Dépôts, les communes doivent s’endetter davantage

par
948 vues

Éric Lombard, directeur général du groupe Caisse des Dépôts, était présent ces jours-ci au Salon des maires et des collectivités locales qui s’est tenu au parc des expositions de la porte de Versailles à Paris.

Il y a pris la parole pour dire que les « collectivités locales, et notamment les maires, ont un rôle central dans la transformation écologique du pays ». Pour lui, les élus de terrain doivent « transformer la façon dont la vie est organisée, qu’il s’agisse du logement, des transports, de nos industries qui doivent être verdies elles aussi ». Il a rappelé que la Caisse des Dépôts, avec toutes ses entités – Banque des territoires, Société de financement local (SFIL), BPI France et le groupe La Poste – était à leurs côtés pour « opérer cette transformation ».

Éric Lombard a enjoint les collectivités locales à « échanger de la dette écologique contre de la dette financière », car « la dette financière est beaucoup moins grave que la dette écologique » (la dette écologique est la reconnaissance du fait que les pays riches seraient majoritairement responsables de la crise environnementale actuelle, de la destruction de l’environnement, de sa pollution et de la raréfaction des ressources naturelles). Il prétend que les collectivités locales ont « une capacité d’endettement qui est réelle et qui demeure ». Par conséquent, la Caisse des dépôts leur propose de « transférer la dette écologique » dans des emprunts qu’elle leur consentirait.

Deux fois non, M. Lombard.

Non, les élus locaux n’ont pas à « transformer la façon dont la vie est organisée », et n’ont pas à intervenir pour le verdissement de nos industries. Laissons les individus régenter leur propre vie, et les entreprises travailler sans entraves.

Non, les collectivités locales ne doivent pas s’endetter davantage. La dette publique française devient intenable. Elle a dépassé les 3 000 milliards d’euros en mars de cette année. Qu’a-t-elle apporté sinon un appauvrissement du pays ?

L’urgence est de désendetter le pays, et donc de réduire les dépenses publiques.

Vouloir augmenter l’endettement, comme le préconise le directeur général de la Caisse des Dépôts, est vraiment irresponsable.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

3 commentaires

biloute 27 novembre 2023 - 7:32

Si les collectivités s’endettent, cela induit plus d’impôts locaux, nous sommes à saturation d’impôts,
si cela continu, la révolution qui a déjà commencé va être terrible pour nos élus, ils auront tout intérêt à serrer les fesses, car il va bien falloir rendre des comptes un de ces jours !

Répondre
Michel LENOIR 27 novembre 2023 - 7:40

les prets de la CDC sont indexés sur le livret A avec impossibilité de les caper, M. Lombard vend sa soupe, mais elle n’est pas bonne. si je dois emprunter ce sera ailleurs, pour investir
cordialement
michel lenoir Maire

Répondre
maxens 29 novembre 2023 - 5:18

On est dirigé par des cancres, y compris l’ancien banquier qui nous sert de président. Incapable de comprendre que la dette, ce sont les impôts de demain, et que on peut faire faillite pour trop de dettes…demander à la Grèce, ou d’autres états avant elle, comme l’argentine…Et comme visiblement on ne peut pas compter sur la capacité de nos gouvernements successifs, trop préoccupé par leur place et leur réélection,il devient urgent d’inscrire dans la constitution interdiction de faire des budgets en déficit

Répondre