Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » PDG ou footballeur, une jalousie bien versatile

PDG ou footballeur, une jalousie bien versatile

par
183 vues

Le 18 octobre, Patrick Pouyanné tentait maladroitement d’éteindre une polémique sur l’augmentation de 52% de son salaire annuel entre 2020 et 2021. Sur son compte Twitter, le patron de TotalEnergies a voulu faire preuve de transparence et montrer qu’il était loin d’être le mieux payé des patrons du CAC40 en publiant ses revenus. Cela s’est retourné contre lui, devenant la cible des syndicats et politiques choqués par les chiffres : une rémunération totale (salaires fixes et variables) de 5,9 millions d’euros en 2021.

Pour rappel, le groupe TotalEnergies, c’est 105 476 employés (2020), 179,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2021 et 13,5 milliards d’euros de bénéfices net. Cela revient à dire que la rémunération du PDG du groupe représente 0,003% du CA et 0,04% des bénéfices. Cela choque.

Comparons à présent avec Kylian Mbappé, attaquant français talentueux de 23 ans au Paris Saint-Germain, qui se trouve aussi être le joueur de foot le mieux payé au monde. En 2018, même lui trouvait que l’argent dans le foot « […] c’est indécent, mais c’est le marché qui est comme ça […] je ne vais pas révolutionner le football. » Ce dernier viendrait de signer un contrat de 630 millions d’euros sur 3 ans, soit 210 millions d’euros de revenus en moyenne, chaque année. Le PSG en 2021, c’est 670 employés, 544,9 millions d’euros de chiffre d’affaires et un déficit de 177,6 millions d’euros. La rémunération de Mbappé représente 38,5% du CA et 118% du déficit. Cela ne choque pas !

Alors que le PDG de TotalEnergies gagne trente-cinq fois moins et bien qu’il soit à la tête d’une multinationale qui fait vivre 100 000 personnes, ce sont pourtant ses revenus que certains trouvent indécents, gauche et syndicats en tête. Ces derniers sont pourtant bien silencieux lorsqu’il s’agit d’un sportif populaire. La jalousie et la « haine du riche » est donc variable. Sans rentrer dans la polémique de savoir si l’une ou l’autre des rémunérations est plus justifiée, sans vouloir montrer lequel de ces messieurs est le plus utile à la communauté, il convient tout de même de se pencher sur la disparité phénoménale entre les deux revenus et sur leur acceptation, ou non, par la société.

Ce que l’on peut retirer de cette comparaison, c’est que ce n’est pas tant la somme qui importe, sinon la capacité à faire rêver le public qui joue en faveur de l’un au détriment de l’autre. La triste réalité est que les « riches » sont aimés en France tant qu’ils divertissent. Il serait grand temps qu’on les reconnaisse pour tout ce qu’ils apportent à la collectivité.

Vous pouvez aussi aimer

4 commentaires

Obeguyx 25 octobre 2022 - 6:50

Remarquable article que je partage à 100 %. J’ajoute que MBappé est un joueur. Alors comment inciter les gens à bien gagner leur vie en travaillant, alors que des ponts d’or sont déversés aux joueurs, aux amuseurs en tous genres (en ce compris les pseudos journalistes) ?.

Répondre
maxens 25 octobre 2022 - 8:57

tellement vrai

Répondre
rouzet 25 octobre 2022 - 9:41

Oui mais c’est le digne héritage du catholicisme romain et de son vœu de pauvreté la corollaire en étant la haine du riche cest pas plus compliqué que cela.

Répondre
Duhamel 31 janvier 2023 - 12:54

Les salariés haïssent ceux qui réussissent et qui ont de l’argent mais se mettent à genoux devant un pingouin qui gagne des dizaines de millions à taper dans un ballon et pourtant ce n’est pas le footballeur qui le nourrit .

Répondre

Laissez un commentaire