Accueil » Pap Ndiaye à l’Éducation nationale : la très grave provocation d’Emmanuel Macron

Pap Ndiaye à l’Éducation nationale : la très grave provocation d’Emmanuel Macron

par Nicolas Lecaussin

Quand un politique cherche des voix, il est prêt à tout. Même à renier ses propres convictions. En nommant Pap Ndiaye à l’Education nationale, le président Macron démontre qu’il n’a rien à faire de la France et de son histoire et, en même temps, il joue avec le feu politique. Pap Ndiaye est un historien de l’immigration et des minorités, connu pour avoir popularisé en France les « black studies ». C’est un idéologue de la « diversité » et du multiculturalisme, un défenseur de l’« autre » et un pourfendeur du Blanc et  du « dominant ». Quelqu’un qui n’a pas hésité à défendre la militante racialiste et antiflics,  Assa Traoré : « Au fond, quand on la lit, quand on l’écoute, son discours est rassembleur. », a-t-il déclaré. Pas étonnant que sa nomination contente l’extrême gauche : Pap Ndiaye est « un bel intellectuel et un homme sérieux, à l’opposé des idées défendues par Blanquer, notamment concernant le soi-disant ‘islamogauchisme’ à l’école» estime Alexis Corbière. Jean-Luc Mélenchon a salué « un grand intellectuel», dont le choix relève de «l’audace», et s’est réjoui du départ de Jean-Michel Blanquer et de Frédérique Vidal. Même l’écologiste Sandrine Rousseau a rappelé les positions « décoloniales » de Pap Ndiaye, soulignant également un « virage à 180 degrés après Blanquer».

Emmanuel Macron veut s’attirer la sympathie de la gauche extrême. Et les voix qui vont avec aux élections législatives. Tout en attisant l’autre extrême et une grande partie de la France. De plus, l’Education nationale a besoin de réformes pas de nominations politiquement correctes, c’est-à-dire incorrectes. Ce n’est pas la « diversité » qui lui manque mais l’autonomie et la concurrence.

Vous pouvez aussi aimer

9 commentaires

montesquieu 23 mai 2022 - 6:08

Blanquer apprécié à droite, à gauche et par madame Macron mais pas par les enseignants gauchistes est débarqué pour laisser sa place à son exact contraire.
C’est une décision sans queue ni tête, purement électoraliste et probablement sans effet sauf à mettre en péril encore un peu plus la cohésion nationale et l’avenir du pays.
Merci Monsieur Macron!

Répondre
Daniel 1945 23 mai 2022 - 6:47

J’attends les réactions des enseignants et de leurs syndicats.

Répondre
Almaviva 23 mai 2022 - 7:32

Cette nomination fait bien voir le vrai visage de M. Macron ! Il se moque totalement de la France et de son avenir, la seule qui l’intéresse est de regrouper le maximum de voix afin de devenir, ultérieurement, le « roi » de l’Europe !!

Répondre
en fait 23 mai 2022 - 9:39

E.M. a sans le savoir déclenché la fin du « wokisme »; certes il faudra travailler, mais la victoire est en route, car la très dure, brutale et réelle réalité Historique est totalement différente des salades vendues par certains récitants sur-diplômés, OUI, il faut essayer de comprendre les grands mouvements. Le politique ne doit plus être « il – topique ». Juste quelque exemples:
– en 1435 et 1537 les Papes interdisent sans le moindre succès l’esclavage.
– à Lisbonne entre 1450 – 1500 les divers  » esclaves » peuvent devenir des Hommes Libres dans la société portugaise et même dans son aristocratie.
– au 17° la traite des esclaves Irlandais se double d’un génocide ( de 1641 à 1652 la population passe de 1 500 000 à 600 000 ), en 1650 100 000 enfants de 10 à 14 ans sont envoyés aux Amériques ( Kid- nabbed voleur d’enfant ), un esclave africain vaut 50 GBP un irlandais 5 GBP. Les Irlandaises sont  » utilisées » pour la reproduction ! Pour certains spécialistes de 1600 à 1700 aux Amériques les esclaves Irlandais sont en plus grand nombre que les Africains!.
– vers la fin du 18 °Saint Domingue fournit quasi 30 % du P.I.B. de la France. Les responsables sont quasi 50 / 50 Africains ou Européens, avec un niveau de vie pour l’île très largement supérieur à celui de l’Europe ( d’ ailleurs il faut se souvenir de la sévère raclée infligée par Haiti à Napoléon, . .. …., )
il faudra travailler pour comprendre l’économie véritable, . .. ….,
OUI c’est le début de la fin.

Répondre
JR 23 mai 2022 - 12:11

Bonjour, ce Monsieur aura la sécession de la France sur le dos. Merci. Bien à vous

Répondre
LYBD 29 mai 2022 - 6:09

Monsieur MACRON obtient des satisfecit dans les minorités. Il ratisse pour planer sur des coucous.Mais une première fracture sociale peut en cacher une autre. Il fait aussi tout pour y arriver. Son chèque, non son échec est à venir.
Que la majorité silencieuse se réveille sinon Marshall va nous faire un nouveau plan pour nous reconstruire.
Comment les français peuvent se faire voler leur situation acquise par leur travail, leur culture ……..

Répondre
Mariani 29 mai 2022 - 8:13

Il est indispensable que les responsables politiques soient responsables de leurs propos et actes et à ce titre puissent être jugés quand il ont contribué par leurs attitudes et décisions à nuire au pays.
Depuis 50 ans nous avons été gâtés .Le regroupement familial ( qui n’a d’autre explication que économique ) les 35 heures, la retraite à 60 ans sachant que c était une hérésie, la suppression du service militaire, le résultat du référendum biaisé , la suppression de nombres de policiers, l incapacité à gérer nos hôpitaux, la fermeture annoncée de centrales nucléaires un jour et le lendemain son contraire. Il s avére indispensable de pouvoir condamner lourdement ces dérives afin d éviter que cela ne se reproduise.

Répondre
Phantom 29 mai 2022 - 1:13

Qu’est ce que ce type connait à l’éducation nationale? C’est un historien qui ignore tout du fonctionnement de ce mastodonte…c’est un directeur d’école qu’il faudrait à la tète d’un tel ministère

Répondre
REMI 30 mai 2022 - 9:01

Cette nomination est du « pain bénit » pour l’enseignement » privé » … Dieu soit loué…!

Répondre

Laissez un commentaire