Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Nos banlieues brûlent, Macron en appelle à Zidane

Nos banlieues brûlent, Macron en appelle à Zidane

par
98 vues
prop_4_pendules.png

En déplacement mercredi 8 juin à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Emmanuel Macron et la nouvelle ministre des Sports ont pris de grands risques en annonçant vouloir y développer encore davantage la pratique du sport.

Moins de deux semaines après les événements qui se sont déroulés lors de la finale de Ligue des Champions au Stade de France, le président s’est rendu dans un département qui a valu à la France une si belle exposition médiatique. Reconnaissons d’abord que s’adresser à la jeunesse de ce département semble assez cohérent. La Seine-Saint-Denis est en effet extrêmement dynamique en termes de croissance démographique et la population y est particulièrement jeune.

Hélas, au lieu d’évoquer les principaux enjeux liés à la jeunesse des banlieues de plus en plus nombreuse et de plus en plus violente, le président Macron et sa ministre ont préféré aborder la pratique du sport, sujet ô combien épineux et conflictuel.

Alors que les équipements font si souvent l’objet de dégradations dans ces quartiers, l’Etat affirme comprendre le besoin en infrastructures, en particulier avec le « Plan 5 000 terrains » : dojos, salle de sports de combat, city-stades, terrains de basket, terrains de tennis-padel, rien ne manque. Le nouveau gouvernement entend même élargir le nombre de bénéficiaires du Pass’sport, un chèque de 50 euros offert aux jeunes qui remplissent certains critères sociaux. Vous avez dit achat de la paix dans les banlieues ?

Et ce n’est pas tout. Puisque constater l’échec de l’Education nationale dans les banlieues est trop douloureux pour l’Etat qui y dépense 9% de son budget, il a été décidé de reconduire le dispositif des « vacances apprenantes » censé combler de façon ludique et pédagogique les défaillances de la politique scolaire.

Cerise sur le gâteau, l’Etat, qui ne s’occupe jamais trop de tout, a décidé, par la voix de son plus éminent représentant, d’appeler Zinedine Zidane à venir entraîner un club français. Voilà sûrement de quoi résoudre les problèmes en Seine-Saint-Denis et les mauvais résultats des clubs français en Ligue des Champions !

Vous pouvez aussi aimer

3 commentaires

Daniel 1945 10 juin 2022 - 7:42

Macron réinvente le « grand frère ».

Répondre
Obeguyx 10 juin 2022 - 1:21

Je me vois chef d’Etat. Quand je vois le niveau intellectuel (36° sous-sol) de celui qui vient d’être réélu, je pense avoir largement, mais très, très, très largement les capacités à pouvoir diriger ce pays. Entrepreneur indépendant pendant près de 40 ans me donne en effet quelques lettres de noblesses (noblesse que je porte aussi en mon sang, bien que je n’en fasse jamais état) et quelques connaissances proches et de très haut niveau (Philosophe, Militaire, Enseignant, Médecin, Financier et Comptable; moi, je ne suis rien à côté) qui apporteraient beaucoup à notre Nation en grand danger.

Répondre
JR 10 juin 2022 - 4:46

Bonjour Obeguyx, vous avez raison, je dois vous ressembler…sauf que notre bon sens « paysans » d’homme d’expérience n’a plus cours aujourd’hui, c’est même devenu une tare aux yeux de ces néo bien-pensants universels. Ce qui triomphe désormais, c’est l’idéologie et la médiocrité, voire la volonté de destruction. Les petits Macronistes à 80 km/h, malus à 50 000 € et inaction énergétique, excellent dans le délitement de notre ex pays qu’était la France. Ils exécutent méthodiquement le plan Schwab, le 1 er Young Global Leader du pays (Macron) est à la botte. Ceci sans parler de la gigantesque fumisterie climatique organisée par une bande de voyou en col blanc, qui pille notre économie et les ménages. L’heure est grave, il est urgent de désèscrologiser et de reprendre possession de notre territoire. Résistons. Merci. Bien à vous

Répondre

Laissez un commentaire