Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Monsieur le président, c’est l’Etat qui est responsable du déclin industriel, pas le reste du monde

Monsieur le président, c’est l’Etat qui est responsable du déclin industriel, pas le reste du monde

par
1 675 vues

En seulement quelques heures, Emmanuel Macron s’est transformé en Sauveur de la France, de l’Europe, de l’industrie et de la souveraineté économique. Rien que ça. En déplacement aux Pays-Bas, il a accusé le reste du monde de nos malheurs économiques et a lancé un appel aux autres pays européens pour définir une stratégie commune. Après avoir multiplié les courbettes devant le dictateur chinois et critiqué le grand pays qui a sauvé l’Europe plusieurs fois, le moment est plutôt mal choisi par le président français. D’autant plus que son diagnostic est faux. C’est celui que ne cessent de faire tous ces politiques qui ont échoué et qui accusent le marché et le reste du monde d’être les causes de la catastrophe économique et industrielle de la France. M. Macron veut protéger des secteurs entiers de l’économie et réclame une implication encore plus forte de l’Etat. A-t-il oublié que, lorsque la pandémie du covid a commencé en France, au printemps 2020, l’Etat a décidé de s’occuper de la distribution de masques, de gels et de tests ? L’échec a été total : la pénurie s’est prolongée. L’Etat n’est pas le meilleur stratège ou investisseur qui soit, tant s’en faut. Sinon, les milliards qu’il dépense tous les ans pour l’industrie devraient produire des miracles économiques. Or, la France figure parmi les pays qui sont les plus désindustrialisés. Seulement 11 % des actifs travaillent dans l’industrie. Par ailleurs, selon l’OCDE, la contribution de ce secteur (y compris l’énergie) à la valeur ajoutée dans le PIB représente 24% en Allemagne, 21% en Suisse, 19% dans la zone euro et seulement 13% en France. Hors énergie, le chiffre est proche de 10% (il était encore de 24 % en 1980).

Le président français affiche une grande ambition en matière de souveraineté économique et de politique industrielle, alors que l’Etat a déjà échoué. Ce n’est pas avec une dette à presque 3 000 Mds d’euros, des dépenses publiques, sociales et des prélèvements obligatoires records, qu’on revigorera l’industrie française. Ni en imposant des dizaines de normes écologistes ou en détruisant l’industrie nucléaire. L’IREF a montré dans une étude récente que c’est un choc de compétitivité qu’il faudrait à la France pour relancer son secteur industriel et rattraper les autres pays européens. Les belles paroles et l’argent public ne font pas une révolution industrielle.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

12 commentaires

Goufio 13 avril 2023 - 6:27

Emmanuel Macron et la symbolique du bla-bla.
Le nombre de fonctionnaires et les normes qu’ils édictent en permanence sont le boulet de la France. Une sérieuse purge sera le meilleur signal aux entrepreneurs et les dépenses publiques feront leur recul.

Répondre
Goufio 13 avril 2023 - 6:30

J’ai oublié de dire que pour avoir une bonne politique économique il faudrait commencer par virer l’incompétent de Bercy et de supprimer son ministère. Comment avoir un ministère de l’économie dans un pays où il y a 59% de dépenses publiques. C’est un pays socialiste

Répondre
Astérix 14 avril 2023 - 7:31

70 % du P.I.B. en dépenses publiques GOUFIO, mais nous avons des génies..! Il faut fermer BERCY et parquer tous ces dangers publics que sont les ministres et les fonctionnaires ! Nous sommes bien dans un Pays socialoverdocommuniste ! Il faut appeler un chat ,un chat !

Répondre
nanard 13 avril 2023 - 8:18

En cherchant dans le Larousse, j’ai trouvé cette définition : « Qui n’est pas capable de répondre de ses actes, de sa conduite »….. on pense bien évidement à ceux qui se défaussent de leurs responsabilité….. le mot pour lequel cette définition est libellée est : irresponsable ! d’où la question : l’état est-il irresponsable ? mais que penser des ses serviteurs et commis ? …

Répondre
nanard 13 avril 2023 - 8:19

oups il manque un « s »

Répondre
Jacques Baudouin 13 avril 2023 - 8:55

Bonjour Nicolas,
Je voudrais vous poser une question : Pourquoi depuis des décennies l’état français persiste à s’occuper de ce qu’il ne sait pas gérer ? Depuis De Gaulle, il y a une confusion entre les missions de l’état et l’appétit des frustrés qui nous gouvernent pour s’impliquer dans ce qu’ils sont incapables de comprendre. Ainsi, les technocrates traitent les clients comme si ils n’étaient que des citoyens à qui on dit : Voilà ce que vous devez acheter, manger, boire, lire et consommer. Je suis toujours stupéfait de voir que la SNCF soit incapable de modifier son vocabulaire et nous traiter d’usagers et non de clients !!! En Italie, Trenitalia vous considère comme un client et, pour ma part, cela change du tout au tout pour la qualité de services. Quand Mitterrand a nationalisé de nombreuses entreprises, j’ai eu comme président un énarque technocrate qui ne comprenait en rien notre business. Heureusement, il était intelligent et il nous a laissés développer le business model adapté à l’évolution des technologies et il a signé toutes les demandes d’investissements en nous faisant confiance.
Aujourd’hui, je côtoie des technocrates totalement incompétents dans les domaines dont je m’occupe. Leur seule valeur ajoutée: Ralentir les processus de décision.
Comment voulez-vous redresser la France avec de tels énergumènes ?

Répondre
Nicolas Lecaussin 13 avril 2023 - 8:56

Vous avez parfaitement raison ! Mais il faut continuer à se battre et un jour il y aura un compétent qui réformera ! On y croit !
Merci à vous

Répondre
Jacques Baudouin 13 avril 2023 - 12:04

Je me demande s’il ne faut aller à Lourdes mettre un cierge (un très très gros cierge) devant la grotte car trouver un homme compétent en ce moment est du ressort du miracle ! LOL

Répondre
Astérix 14 avril 2023 - 7:27

D’autant plus difficile JACQUES BAUDOUIN que les français, qui ne comprennent rien à l’économie et la gestion sont à 80 % socialoverdos !!!?? Continuons !

Répondre
maxens 13 avril 2023 - 1:22

non seulement sa politique industrielle française, est un échec, à l’image de ses prédécesseurs, mais de plus sa chasse gardée présidentielle: la relation étrangère, entre le fiasco a discuter avec Poutine, et l’interview rocambolesque au retour de chine, est un échec tout au moins cuisant, quant à sa réforme des retraites, j’ai bien peur qu’au moment des comptes, à force de lâcher, et de vouloir arranger tout le monde, il n’y ait guère d’économies, tout autant d’inégalité, et que cela ne soit un échec de plus…que restera t- il de ses 2 mandats: Un acharnement sur les automobilistes, et donc les zones rurales, sur l’immobilier, et donc sur les propriétaires…..Bref, pas grand chose de constructif pour l’avenir

Répondre
GHUS 13 avril 2023 - 2:32

Tant que les charges et impôts qui pèsent sur les entreprises seront à ce niveau – malgré quelques baisses récentes – nos entreprises seront incapables d’être productives, donc aptes à se battre avec leurs concurrentes étrangères. Accessoirement, il faudra aussi que le niveau d’anglais de ceux qui travaillent à l’exportation dans nos entreprises s’améliore sensiblement.
Tant que l’Etat et son administration ne se mettront pas dans l’idée qu’une baisse de leurs dépenses de fonctionnement est la condition nécessaire et préalable, que les normes doivent s’alléger, que la bureaucratie doit être au service des entreprises et non l’inverse, on pourra s’agiter dans tous les sens, rien n’y fera.
Avant l’euro, les entreprises attendaient une dévaluation de la monnaie pour relancer leur compétitivité. Mais cela, c’était avant.

Répondre
MH Saugeron 14 avril 2023 - 7:33

Ça suffit, les mensonges et manipulations de Macron. Stop. Depuis son arrivée sous Hollande il y a plus de 10 ans maintenant, il n’a fait que massacrer nos industries, nos technologies et notre énergie nucléaire, ainsi que nos chantiers navals, les vendant à l’encan au mieux de ses intérêts et de ceux de ses financiers. Cf A.Khoeler.
La liste présentée par A.Montebourg devant la Commission Sénatoriale est exacte et même incomplète. Nos 10 meilleurs fleurons ont été bradés par Macron, et nos brevets et ingénieurs avec! Il a fait le vide de nos activités industrielles, ainsi que de nos moyens, les autoroutes privatisées avec des contrats mirobolants, c’est encore lui.
Cessons de l’écouter et mettons le en face de ses responsabilités pour faits délictueux. Brader le patrimoine de la France et ruiner notre pays au nom du quoi qu’il en coûte, mais à son profit, porte un nom. Il faut l’obliger à assumer.

Répondre