Accueil » Mélenchon Premier ministre : la gauche revient au galop

Mélenchon Premier ministre : la gauche revient au galop

par Adélaïde Motte

Jean-Luc Mélenchon avait promis qu’on ne l’entendrait plus s’il n’obtenait pas son ticket pour le second tour de la présidentielle. Cette bonne résolution semble déjà oubliée, car les législatives approchent, et le président de La France Insoumise y voit une occasion d’être “élu Premier Ministre”. Invité sur BFM TV le 19 avril, il appelait les Français à voter pour ce qu’il appelle l’Union populaire, afin d’avoir une majorité de gauche à l’Assemblée nationale et d’ainsi forcer Emmanuel Macron, président, à la cohabitation.

Ce dernier n’a pourtant pas les idées les plus hostiles aux lubies de la gauche, comme le montre son projet de planification écologique. Mais voilà, l’extrémisme se distingue par son incapacité à faire des compromis raisonnables pour avancer. Jean-Luc Mélenchon veut donc être Premier ministre pour appliquer son programme et ne négocier avec personne. Peut-être même envisage-t-il, une fois nommé, de bloquer les lois qui ne lui conviendraient pas, car il a précisé que l’identité du président était somme toute inintéressante car “c’est le Premier ministre qui signe les décrets”. Vous y voyez le relent d’un certain totalitarisme cher à l’extrême-gauche ? Vous n’avez pas tort. On n’imagine qu’avec peine et crainte les conséquences de cinq années d’application du programme de Jean-Luc Mélenchon, entre islamo-gauchisme et communisme.

Le président de La France Insoumise prévoit donc de rafler la majorité parlementaire le 19 juin prochain en mobilisant des jeunes peu éclairés et des électeurs qui font peu cas de la France, et ainsi contraindre le président, quel qu’il soit, à le nommer Premier Ministre. La vie politique n’est finalement pas terminée pour celui qui se sent investi d’une mission qu’il peut, selon lui, d’autant mieux remplir qu’il a bien des années d’expérience.

You may also like

3 commentaires

REMI 21 avril 2022 - 9:48

… Et puis le rêve passa… A suivre sans illusion… !

Répondre
Obeguyx 21 avril 2022 - 10:03

HASSEN CEHEF : SI POSSIBLE !!!
Seule la CGT peut contrecarrer les espoirs de Mélenchon. Je voudrais sacrément rigoler si ça arrivait…

Répondre
en fait 21 avril 2022 - 10:37

les Pro-messes et les politiques vaste sujet pour le Citoyen. Notre quasi « Doyen Pro » du monde politique a compris le besoin pour la France d’un hyper novateur projet de Société.
Aussi, comme Saint Rémi, un 25 décembre à Reims vers la fin du V siècle, J.L.M. veut après le 24 avril baptiser l’entité suprême du  » Monarque Président  » , ainsi, – Mon .Prés . – sera pour le 21 siècle Constantin.
Cependant, il manque pour le moment au moins deux petits riens:
– d’abord pour la fête du Saint Sacrement remporter haut les mains le 19 juin les législatives.
-ensuite et surtout trouver des concepts novateurs.
Donc, tout va très bien.

Répondre

Laissez un commentaire