Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La France insoumise veut une société d’assistanat… en la finançant avec votre argent

La France insoumise veut une société d’assistanat… en la finançant avec votre argent

par
966 vues

Vous ne l’avez peut-être pas remarqué mais le président Macron et le gouvernement sont des « néo-libéraux qui mènent une politique d’austérité quand l’activité économique fléchit et la paupérisation s’accroît ». C’est La France insoumise qui le dit dans sa proposition de contre-budget présentée le 7 novembre. Selon cette diatribe, les 60 milliards d’euros  de réduction d’impôts ces dernières années, dont se félicite le Président, ne sont que « des cadeaux pour les plus riches et des recettes en moins ». Comme si seuls les riches payaient des impôts ! « Nous refusons l’horizon austéritaire imposée par le gouvernement ! » clame LFI, austérité qu’ils sont bien les seuls à voir. Il y a urgence donc ! Il faut du courage, il faut de la volonté, tout ce que le gouvernement n’a pas ! LFI égrène quelques mesures budgétaires vitales à adopter rapidement.

Evidemment, en priorité on s’en serait douté, la classique et absolue nécessité que « les plus riches contribuent à la véritable hauteur de leurs moyens. ». Dans la liste des mesures qu’elle juge indispensables mais qui ont été à sa grande indignation écartées par le gouvernement au mépris du vote des parlementaires, figurent aussi le doublement des moyens destinés aux logements publics dans les territoires transocéaniques dits d’outre-mer ; la hausse des rémunérations des salariés de l’aide à domicile; le renforcement du devoir de transparence des laboratoires; un plan de rénovation des canalisations.

En matière de justice fiscale, le groupe LFI reprend bien entendu le refrain du « faire payer les riches » et demande aussi l’augmentation de la taxe sur les transactions financières, l’instauration d’un mécanisme d’impôt universel ciblé, ou encore le renforcement de la taxation des dividendes et des rachats d’actions.

Ce n’est pas la fin du catalogue, riche aussi de l’augmentation du SMIC à 1 600€ nets, du dégel du point d’indice (hausse de 7,5% dès 2024, 15% à terme) pour les fonctionnaires, de la  création de 200 000 emplois publics dès 2024. On y trouve également l’égalité salariale obligatoire assortie de sanctions financières et pénales plus sévères à l’encontre des entreprises qui regimberaient : + 12 milliards d’euros dès 2024, + 20 milliards d’euros à la fin du quinquennat (coût de la mesure). Lesquelles entreprises, tout comme les particuliers, devront de gré ou de force se plier à un grand plan écologique : baisse drastique des émissions de CO2, isolation des logements, sortie des énergies fossiles. Et s’il y a encore des mal portants dans ce monde LFien, tout sera remboursé à 100%, les soins prescrits, les appareils dentaires, optiques et auditifs, dont le prix aura baissé. Une mesure que la calculette LFI (reconditionnée) a estimée budgétairement neutre. L’argent tombera du ciel… Il y aura des logements sociaux en plus grand nombre. Les propriétaires, quant à eux, ont droit à leur kit de non-survie : une garantie universelle des loyers et un permis de louer obligatoire.

Tout cela est chiffré au milliard près (voir tableau plus bas) : 152 milliards de dépenses nouvelles financées par un choc fiscal de 155 milliards sur les entreprises et les riches.  Ce qui n’est ni chiffré ni estimé en revanche, ce sont les conséquences dramatiques sur les contribuables, sur les entreprises et l’économie de toutes ces mesures. « Ce contre-budget, peut-on lire en conclusion, concentré sur des mesures d’urgence à prendre, fixe un tout autre horizon. Celui de l’harmonie des êtres humains entre eux et avec la nature. » Une vraie harmonie totalitaire.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

7 commentaires

Koris 8 novembre 2023 - 8:49

Le plus drôle dans la proposition du smic à 1600€, c’est que le total employeur est d’environ 1700€ pour un net d’environ 1200€.

Donc avec un salaire complet, on peut faire mieux que LFI, et ça c’est beau.

Répondre
Oncpicsou 8 novembre 2023 - 1:00

Bien vu Koris !

Répondre
Oncpicsou 8 novembre 2023 - 1:04

Que peut on attendre d’un partit qui se soumet à l’islam (qui signifie soumission) et qui ose s’appeler « La France insoumise » !!!
Gauche, en terme de métier, signifie « tordu ». La encore, la bien nommée, tord la réalité sans même s’en rendre compte.

Répondre
Antifiscal 25 novembre 2023 - 3:10

L.F.I. La France Islamiste a parlé! 100% d’accord avec vos propos👍

Répondre
DEL 8 novembre 2023 - 1:32

LFI devrait réfléchir avant de faire des propositions qui sont insoutenables. Les riches, il n’y en a plus beaucoup, ils s’exilent ou ils ont des antennes que les gens normaux n’ont pas ! Leur représentant, avec tous les salaires, retraites et
avantages qu’il a doit faire partie des riches, alors qu’il se modère dans ses propos !

Répondre
Jean-Philippe HUBIN 8 novembre 2023 - 4:56

150 milliards de plus sur un budget de 300 milliards au départ, bigre ils croient au père Noel et pensent que Bercy n’a pas d’imagination !

Répondre
amaury 9 novembre 2023 - 8:44

Le programme de LFI ne vise qu’à appauvrir la nation. C bien beau de distribuer, encore faut-il produire de la richesse.
LFI est un parti irresponsable et démagogue dénué de tout sens de l’intérêt général et oeuvrant à notre perte.

Répondre

Laissez un commentaire