Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Mais qui veut la peau de Douguine ?

Mais qui veut la peau de Douguine ?

par
244 vues

Difficile de dire à l’heure actuelle qui sont les auteurs et quelles ont été les raisons de l’assassinat de la fille de l’idéologue  Alexandre Douguine. Comme prévu, Moscou accuse les Ukrainiens mais pourquoi se lanceraient-ils dans une action de ce genre qui ne leur apporterait rien de concret ? Mieux C’est sur le champ de bataille qu’ils ont besoin de concret, ce qui est d’ailleurs le cas depuis quelques jours. On parle aussi d’une « organisation russe » qui serait opposée à la guerre menée par Poutine. Pour réaliser cet attentat, il aurait fallu qu’elle existe depuis un certain temps et qu’elle ait un minimum de savoir-faire. Or, personne n’a entendu parler de cette organisation jusqu’à aujourd’hui. Il est vrai, en revanche, que le régime russe et, avant, le régime soviétique, ont toujours su désigner des ennemis à l’intérieur pour augmenter la répression et encore mieux justifier les actions militaires extérieures. Les « traîtres » sont faciles à trouver. Puis, les services de Poutine n’en seraient pas à leur premier assassinat, même si, dans le passé, ils ont préféré l’empoisonnement et le « suicide assisté ».

De même, il n’est pas non plus facile de considérer Douguine (et sa fille qui a ouvertement soutenu les idées de son père) comme un vrai proche et le maître à penser de l’autocrate de Kremlin. Personnage inclassable au physique de moine sibérien, auteur de plusieurs ouvrages dont Ma guerre. Journal géopolitique et Revanche eurasiatique de la Russie, Douguine veut la fin de la démocratie occidentale et la création d’un espace intitulé « Eurasie » dont le maître serait le leader de Moscou. Ses théories (en fait, il s’agit d’un vrai projet politique) sont un mélange de communisme, de soviétisme et de nationalisme (il a cofondé le Parti national-bolchévique), ce qui fait de lui un bon ami de plusieurs partis de la droite extrême de l’Ouest. Il a soutenu plusieurs fois que l’Ukraine n’avait strictement « aucune signification géopolitique » et qu’il fallait «  tuer, tuer et encore tuer des Ukrainiens, il n’y a pas d’autre solution ». Dans une interview récente accordée au magasine Causeur, Douguine justifie l’invasion de l’Ukraine et voit le monde du futur débarrassé du capitalisme et de la démocratie, dominé par la Russie et la Chine. Qu’on se le tienne pour dit.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

3 commentaires

maxens 23 août 2022 - 7:45

vu les propos de ladite personne sur Marioupol, sa mort me laisse de marbre. Vu les , au minimum, 350 morts d’enfants ukrainiens dans la guerre menée par la Russie au nom des idées de cette jeune femme de 30 ans, sa mort me laisse de marbre. Vu que celui qui tire le plus de bénéfice de la mort de cette jeune femme est Poutine lui même, je suis triste pour l’Ukraine, pas pour un énième assassinat au sein du pouvoir Russe

Répondre
B.GERMAIN 23 août 2022 - 8:55

Ce Douguine est une espèce de Raspoutine. Comme cet illuminé, il conviendrait de le jeter dans la Neva à Saint Petersbourg, ville chère à Poutine et comme le fît le prince Félix Youssoupov !

Répondre
Nicolas Carras 24 août 2022 - 12:23

Encore un homme qui a totalement sombré dans sa fantasmagorie et voulant y emporter le monde avec lui, et sa propre fille… Les ennemis de la liberté, oubliant tout ce que la liberté a apporté dans l’amélioration de leurs propres conditions de vie. Qu’il aille vivre dans une grotte sans eau potable, ni électricité, avec un arc et des flèches, ensuite, on parlera de liberté et de libéralisme. Les réactionnaires antimodernes qui sont bien content qu’un type ait inventé l’anesthésie, un autre le train, qui ont des ordinateurs, des voitures, prennent des avions, ont des téléphones portables, propagent leurs idées grâce à la modernité. Pathétique.

Répondre