Accueil » Les syndicats et les magistrats contre les salariés

Les syndicats et les magistrats contre les salariés

par Nicolas Lecaussin

Dans un pays où les politiques se considèrent comme les « défenseurs » des salariés, les décisions de justice les empêchent de travailler. C’est le cas avec le magasin Sephora situé sur les Champs Elysées qui avait demandé une dérogation pour ouvrir en nocturne. En fait, ce sont les salariés qui l’avaient demandé sachant pertinemment que le magasin réalise plus de 20 % du chiffre d’affaires après 19 heures. Mais les syndicats et la « justice » en ont décidé autrement. Fidèles à leur idéologie, les syndicats ont saisi la justice qui s’est prononcé contre cette ouverture nocturne. La réaction des syndicats français était prévisible (même si elle est contraire aux souhaits des salariés), mais si les juges de la Cour d’Appel de Paris ont tranché en ce sens, c’est réellement que la législation du travail n’a plus rien à voir avec le droit. La Cour de Cassation ira-t-elle contre la dérive du Code du Travail ?

You may also like

2 commentaires

Astérix 30 septembre 2013 - 9:35

Comment paralyser la France encore plus !
Demander à l'administration, à la justice, aux syndicats qui font tout pour tuer le Pays. Ils savent faire…! L'important est de se battre CONTRE l'emploi et les entreprises ..??! Quand les Français vont-ils se rendre compte qu'ils payent des gens (l'administration) dont le seul objectif est de nous faire ch… ? Que de pertes de temps. Encore un séminaire à Matignon, un haut commissariat à la réflexion intensive…??!!

Répondre
Antoine PRETET 30 septembre 2013 - 3:01

Le travail est une punition selon La Bible!
Bonjour,
Si j'ai bien compris les termes de la traduction commune de la Bible ,je cite – tu gagneras ton pain à la sueur de ton front- le travail serait une punition. Et d'en apporter la preuve ci après.
Ce 31 Mai 2013, âgé de + de 72 ans, j'ai pris ma retraite définitive au terme d'une carrière professionnelle pas forcément exemplaire mais qui m'a donné bien des satisfactions, la dernière étant étant précisément la mise en non-activité.En effet, œuvrant en R.P., principalement en second œuvre extérieur du bâtiment, j'ai vu se dégrader progressivement les conditions de travail:entre les "plots" érigés sous l'égide de Mr. DELANOÉ, reposoirs occasionnels pour les gayprides , les interpellations des appariteurs et des polices municipales , les enlèvements minute de véhicules pour stationnements" abusifs", alors que la voie publique est trop souvent mobilisée pour manifester ou accueillir les initiatives délirantes et démagogiques d'élus qui n'ont jamais travaillé autrement que depuis leur bureau et se déplaçer à grand renfort de lumières bleues pour ne rien produire, alors que la mobilité reste un facteur primordial de bonne santé économique,comment ne pourrait-t-on pas adéquer aux propos de la Bible?

Répondre

Laissez un commentaire