Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Les sondages sur la popularité de Macron disent-ils vrai ?

Les sondages sur la popularité de Macron disent-ils vrai ?

par
52 vues

Dans notre démocratie, les sondages disent tout et… rien à la fois. Ainsi en est-il de la cote de popularité d’Emmanuel Macron qui est d’une stabilité déconcertante depuis le début de la crise pandémique. Début mai, il recueillait 33% de bonnes opinions. Un sondage paru le 19 mai le créditait de 25% d’intentions de vote au premier tour de la présidentielle de 2022 et de 54% au second tour.

On ne peut que s’étonner de ces bons scores tant les résultats des dernières élections municipales ont été désastreux pour la majorité présidentielle. Et les régionales qui arrivent s’apprêtent à confirmer ces mauvais chiffres. On peut arguer que sa base lui reste fidèle, que la droite apparaît en déclin, sans parler de la gauche. Mais ces sondages ne semblent-ils pas en décalage complet avec le ressenti de la population après l’échec de la gestion de la crise des gilets jaunes, celui cinglant de la vaccination, des masques et autres mensonges relatifs au coronavirus ?

En 2022, Emmanuel Macron risque de laisser un pays en ruine, fracturé et souffrant d’une insécurité chronique. Mais rien de cela ne transparaît aujourd’hui dans les sondages. Pourtant Emmanuel Macron s’est mis à dos les électeurs de gauche qui l’avaient élu autant que ceux de droite. Par conséquent, à moins d’une surprise de dernière minute, il semble de plus en plus probable que nous nous acheminions vers un duel Macron-Le Pen en 2022. Le résultat ne fera aucun bien à la France.

Vous pouvez aussi aimer

3 commentaires

Anonyme 22 mai 2021 - 4:29

Les sondages sur la popularité de Macron disent-ils vrai ?
Le tout est de savoir si la majorité de la population Française comprends la situation du pays et le désastre que Macron laisse derrière lui. Pas certain, il y a un grand nombre de la population qui se complet dans l’assistanat permanent tout en étant certain que l’argent est gratuit et que ceux qui travaillent ou qui se sont fait un peu de biens au détriment souvent des vacances et de la fainéantise chronique de nos jours ceux là n’ont qu’à payer.
L’origine de cette situation est très simple au regard des horaires de travail dans la majorité des services publics.
Regardez ce qui s’est passé lors de l’ouverture des bars les jeunes qui n’ont pas d’argent pour les études et les fournitures scolaires en avaient largement pour se rincer durant de longues heures,
ans passé je suis quelques jours sur la côte landaise et quelle surprise en retraite « active » encore avec mes 70 ans passé et quelle surprise de constater le nombre largement majoritaire de jeunes qui glandent sur les plages si ce ne sont pas de jeunes couples avec des enfants théoriquement en âge d’être à l’école !!!
C’est cela l’avenir d’un pays ?
Même les anciens locaux de plus de 80 années en sont surpris, surpris de l’aggravation d’une telle situation ou il n’y a que 10 ans en arrière ils ne voyaient que des anciens sur les plages en-dehors des vacances alors que de nos jours ce sont les jeunes qui sont majoritaires.
Comprenne qui voudra
Quand à la gouvernance Macron, elle favorise cette situation en distribuant à tout va des chèques pour bien cultiver l’assistanat et la fainéantise, les prémices d’un revenu universel qui peut poser une autre question « a quoi sert le travail » travailler rapporte moins que le glandage perpétuel en France.

Répondre
Arthur Gardine 22 mai 2021 - 5:23

Sondages
Il faut savoir qu’un de ces organisme de sondages est dirigé par le fils de l’épouse de Macron

Répondre
zelectron 22 mai 2021 - 6:42

les statistiques en faveur de Macron sont, comme les promesses électorales, faites pour ceux qui y croient
les officines statisticiennes directement ou indirectement sont toutes au service du pouvoir, sans dithyrambe à son égard le chef de l’état a tôt fait de rayer de la liste celui qui ose le contrarier.

Répondre

Laissez un commentaire