Accueil » Les recommandations angéliques du Sénat après l’incident du Stade de France

Les recommandations angéliques du Sénat après l’incident du Stade de France

par Adélaïde Motte

Les institutions nationales font parfois preuve d’une naïveté étonnante. Après les incidents de Liverpool-Real Madrid, qui augurent mal de ce que seront les Jeux olympiques de 2024, le Sénat a formulé, mercredi 13 juillet, quinze recommandations pour améliorer la tenue des événements sportifs. Il propose notamment de recourir à des billets “infalsifiables”, cautionnant ainsi l’explication de Gérald Darmanin qui estimait que le principal problème du match tristement célèbre avait été les faux billets. De plus, afin de limiter la cohue dans les transports dans l’heure précédant l’événement, le Sénat suggère d’”améliorer l’attractivité des abords du Stade de France”.

Cette petite recommandation montre tout ce que le rapport sénatorial a de hors-sol. Le Stade de France, propriété de l’État concédée à Vinci et Bouygues, ainsi que les différentes structures sportives qui s’y produisent, investiraient sans doute de grand cœur dans des infrastructures confortables, sans même parler des restaurateurs, cafetiers et autres commerçants pour lesquels la clientèle serait toute trouvée. Pourquoi ne le font-ils pas ? Peut-être à cause de l’autre raison du fiasco du Stade de France, aussi absente des rapports qu’elle est présente dans les témoignages : l’insécurité ambiante à Saint-Denis.

En-dehors d’une séparation des points de contrôle des billets et de ceux de prévention du terrorisme, les recommandations du Sénat n’imaginent pas que le problème puisse être, non pas les supporters britanniques, mais les riverains. Pourtant, certains “jeunes”, “hommes”, ou “gens du quartier”, selon le vocable utilisé, prévoyaient, d’après les témoins, de forcer le passage vers le stade et de perturber l’événement. Ils ont doublement réussi : non seulement l’image de la France est durablement atteinte par leurs agissements, mais en plus ils sont libres de recommencer, puisque le Sénat ne prend pas en compte cette problématique.

Vous pouvez aussi aimer

2 commentaires

Obeguyx 14 juillet 2022 - 8:45

Comme d’hab’ : des recommandations, mais pas de sanctions. Les LR (qui ont la main sur le Sénat) sont bien les mêmes que les LREM. Avec Larchouille aux manettes qu’attendiez-vous comme résultats ? A part se goinfrer de petits fours aux diverses manifestations, que lui reconnaître de positif ? C’est vrai, il se tâche rarement, voire jamais !

Répondre
Henri Romeuf 20 juillet 2022 - 12:17

Au vu des événements du SdF lpors de la finale de football, j’attends les J.O. de 2024 avec impatience : il va y avoir du sport ! même si ce ne sera pas vraiment le sport officiel ☺

Répondre

Laissez un commentaire