Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Les habitants fuient les villes progressistes

Les habitants fuient les villes progressistes

par
1 049 vues

Selon les données du Census Bureau (l’INSEE américain), la ville de New York a perdu 468 297 habitants entre les mois d’avril 2020 et juillet 2022, soit environ 5,3 % de sa population. C’est pratiquement l’équivalent de la population de Miami (449 514 habitants). Les autres grandes villes ayant subi le même phénomène sont Chicago (81 313 personnes), Los Angeles (76 529) et San Francisco (65 522), cette dernière accusant les plus lourdes désertions  : 7,5 % de sa population. Quels sont les points communs entre elles ? Elles sont de gauche, progressistes. Leurs politiques municipales se résument pour l’essentiel à deux choses : augmentation des impôts locaux et laxisme sécuritaire. San Francisco est envahie par des SDF et le trafic de drogue, notamment du fentanyl, un opioïde de synthèse, prospère dans de nombreux quartiers. Les agressions (vols, cambriolages ou meurtres) ont augmenté de plus de 100% entre 2020 et 2021. Le géant commercial Whole Foods, installé dans le centre-ville, a fermé ses portes le mois dernier à cause de l’insécurité et des sans abris qui importunent et agressent les clients.

A Chicago, on a enregistré une hausse de 41 % des crimes en 2022 par rapport à 2021 et, depuis le début de l’année 2023, le taux de criminalité a déjà bondi de 43 % par rapport à la même période de l’année passée.  Le PDG de McDonald’s, Chris Kempczinski, a déclaré que ses restaurants y sont régulièrement le théâtre de crimes violents et des lieux où le trafic de drogue est quotidien. Exaspérés par  l’inaction des autorités et par les politiques progressistes, dans toutes ces villes les habitants ont donc choisi l’exode.

Vous pouvez aussi aimer

3 commentaires

maxens 23 mai 2023 - 5:44

Le même phénomène n’est il pas déjà en cours à Paris?

Répondre
Jonathan Rien 23 mai 2023 - 6:53

Voici une parodie de la célèbre chanson « California Dreamin » des Beach Boys rebaptisée « California Fleein' » par les BeeBoyz. C’est super-bon et super-drôle. N’allez pas croire que je suis homophobe pour autant. Non, je suis gauchophobe et surtout gauchoprogressistophobe. On en a marre de leurs délires stériles et destructeurs. L’article ci-dessus concerne les Etats-Unis. Mais, Dieu merci, ce pays contient encore des endroits où l’on peut se réfugier afin de se protéger de l’imbécilité et de la médiocrité généralisées. Mais que faire quand toutes les grandes villes sont de la gauche dite « progressiste »? Note pour les Francophones: la chanson évoque la « KJV » (King James Version). Il s’agit de la Bible – version du Roi Jacques d’Angleterre. Celle-ci est considérée comme la référence textuelle absolue dans le monde anglo-saxon. Allez, rions un bon coup: https://www.youtube.com/watch?v=TwJlKw56l30&t=6s

Répondre
Bruno GERMAIN 23 mai 2023 - 3:33

Eh oui ! Lyonnais durant 35 ans, mais depuis l’arrivée de l’idiot écologiste inculte Grégory DOUCET et son complice de la métropole Bruno BERNARD plus leur grand copain maire de Grenoble Eric PIOLLE, (idem là-bas) la ville est devenue invivable, l’insécurité partout, la saleté, (Quartier de la Guillotière en autre, bien connu) mais soumise à leur dictature idéologique, leurs projets grotesques et coûteux, et j’en passe. Evidemment, ils nous sortent 24H/24H leur petit livre rouge doctrinaire et n’ont absolument aucune culture scientifique ou autre, d’ailleurs. Si vous vous opposez à leur délire, on vous traite de facho ou de sale bourge. Tags sur les beaux immeubles !
Les jeunes des banlieues pourries de l’Est arrivent en masse et gangrènent la ville, plus la suffisance ou l’arrogance des bobos garantis ! Alors, nous avons quitté Lugdunum pour vivre sereinement à la campagne et loin des turpitudes. Vive les petits villages proches de l’Ain, du Beaujolais, voire des deux Savoie ou tant de familles veulent maintenant s’épanouir, trouver la tranquillité et la paix. MAIS POUR COMBIEN DE TEMPS ?
Peut-être au cirque de CAVARNIE dans les Pyrénées !

Répondre

Laissez un commentaire