Accueil » Les écolos vont-ils interdire le chauffage ?

Les écolos vont-ils interdire le chauffage ?

par Aymeric Belaud

Au 1er juillet 2022, il sera strictement interdit d’installer de nouvelles chaudières au fioul. La raison est bien sûr une volonté politique de diminuer les émissions de CO2. Certains, notamment chez nos lecteurs, estiment que le chauffage au bois est une solution de remplacement à encourager. Pourtant, le chauffage au bois « est dans le viseur » écologiste. Le quotidien régional La Charente Libre faisait sa une du samedi 29 janvier dernier sur ce sujet. Selon un communiqué de la préfecture de la Charente du 16 janvier 2022, « la principale source de particules est liée au chauffage au bois ».

Ces propos sont confirmés par Atmo Nouvelle-Aquitaine, organisme régional qui analyse la qualité de l’air. Selon ce dernier, le chauffage au bois représenterait 59% des émissions de particules fines dans le département de la Charente. C’est même 69% des émissions dans l’agglomération du Grand Angoulême. Un chiffre considérable comparé aux transports, qui en représentent 13%. La pollution due à ce type de chauffage est également aggravée, selon l’article de La Charente Libre, lorsque le temps est froid et sec, c’est-à-dire en… hiver, quand les habitants se chauffent !

Les chaudières au fioul vont être interdites, alors qu’elles sont, par exemple, moins polluantes que les chaudières fonctionnant au gaz : le fioul émet 234 gCo2/kWh contre 243 pour le gaz naturel et 260 pour le propane. Le chauffage au bois sera-t-il prochainement visé ? Puis le gaz ? Et comment se chauffer si la part du nucléaire diminue dans le mix énergétique français ? Si tout le monde se chauffe à l’électrique, et roule à l’électrique, comment faire supporter au réseau cette explosion de la consommation dans les années à venir ? Nos énarques et polytechniciens ne semblent pas avoir la réponse.

Avec l’écologisme, c’est la possibilité de pouvoir se chauffer qui est également remise en question.

You may also like

13 commentaires

JR 31 janvier 2022 - 8:42

Bonjour, il serait plus simple de marginaliser les écologistes. Ce sont des parasites et des collapsologues, par conséquent, ils ont le culte donc la suppression.
Nous ferions mieux de les laisser dans une grande réserve faire ce qu’ils veulent. Et sur toile de fond, toujours cette stupidité à vouloir à tout prix réduire la génération de C02, C02 qui était là avant nous et en bien plus grande quantité.
Pour paraphraser Jean-François Carenco le 7 juillet 2021 sur LCI; haut fonctionnaire, président de la commission de régulation de l’énergie « je suis pour ceux qui n’en veulent pas des éoliennes n’aient plus d’électricité « .
Alors je dis; « que les écolos qui veulent augmenter les prix de l’énergie n’aient pas les moyens de se chauffer et qu’ils aient froids » ou « que les écolos fassent ce qu’ils veulent, mais qu’ils n’emmerdent pas les autres », sincèrement je préfère la 2-ème formule, car je suis pour la liberté et je suis au fond un humaniste. Bon C02 et ne prenez surtout pas froid. Merci. Bien à vous

Répondre
Duhamel 6 février 2022 - 12:20

Avant d’interdire le chauffage au fuel ,au bois ou au gaz , il faut interdire la connerie et les minorités nuisibles ecolos .

Répondre
LAURENT46 1 février 2022 - 6:35

Ce ne sont pas la minorité des écolos qu’il faut pointer du doigt mais toute cette racaille Politique qui en profite pour instaurer volontairement des contraintes et des taxes hors normes pour dissimuler la décadence de la République des irresponsables et des incompétents de la Politique et de la haute fonction Publique. Tant que l’on aura cette racaille dans les rouages la France ne pourra pas s’en sortir.

Répondre
JR 1 février 2022 - 9:20

Bonjour Laurent, qu’est-ce qui n’est pas dans le viseur écologiste ! Par calcul électoral, même les plus censés politiciens sont prêts à tout. Il suffit de regarder Lemaire qui a ciré les pompes à Hulot, alors que la France était en urgence énergétique. Merci. Bien à vous

Répondre
Bernard GUILHON 1 février 2022 - 8:46

 » le chauffage au bois représenterait 59% des émissions de particules fines dans le département de la Charente. C’est même 69% des émissions dans l’agglomération du Grand Angoulême. Un chiffre considérable comparé aux transports, qui en représentent 13%. » En conséquence, le préfet réduit la vitesse sur les routes, en toute cohérence administrative.

Répondre
Paul 1 février 2022 - 5:06

Oui le préfet réduit la vitesse pour qu’il y ait moins de pollution. Il ignore sans doute qu’un moteur thermique a un optimum de consommation, donc minimum de pollution pour une vitesse située suivant les véhicules entre 80 et 90 km/h. Alors il faut baisser la vitesse pour polluer plus. Bravo!

Répondre
JR 1 février 2022 - 9:16

Bonjour Bernard, nous n’allons quand même pas empêcher les gens de se chauffer au bois sous ce prétexte. Après tous, les écolos veulent un retour au « monde d’avant », le monde d’avant ne se chauffait-il pas au bois ! A ce train là, plus personne ne pourra vivre, cela devient insupportable dan un pays ou les particules sont en plus faibles quantité. Mais attention, le pollen, le sable du Sahara, les moustiques, etc, ce sont aussi des particules….
Enfin, cessons de nous plaindre, ce siècle a vu le plus grand nombre de centenaire : https://static.climato-realistes.fr/2021/01/FicheACR9-1.pdf
Merci. Bien à vous

Répondre
HUMUS 1 février 2022 - 9:38

Bonjour,
Très tôt, nos voisins allemands se sont intéressés à la pollution aux particules fines. Lorsqu’ils ont fait des observations, études et analyses, ils se sont rendus compte que le chauffage au bois était infiniment plus polluant que les transports. bet il n’était question que des particules mais le brulage du bois émet aussi des fuligineux, des COV et des HAP, résineux en tète. Les HAP sont toxiques, cancérigènes et reprotoxiques.
Et dès 2014, les allemands ont interdit les moyens de chauffage élémentaires: poêles, cuisinières, chaudières combinées, cheminées etc.
Seuls les moyens performants sont encore tolérés: poêles et chaudières à granulés, chaudières à double foyer.
Je suis énergéticien et j’ai procédé moi-même très tôt à des analyses de combustion. je suffoque lorsque je découvre dans nos grands commerce des poêles avec une étiquette « énergie verte » d’un autre âge : une grille, au-dessus un trou pour la fumée et un dispositif élémentaire de réglage pour l’arrivée d’air…
Comment pouvons-nous encore autoriser la vente de tels moyens hyper-polluants?

Répondre
arminius 1 février 2022 - 8:06

Cher monsieur,

Le titre de votre article est très bon et le reste est à l’avenant.
Il y a quelques jours je défendais le chauffage au bois à la campagne et je croyais naïvement que cela convenait aux écolos urbains. En effet le chauffage au bois est un chauffage basse technologie (ce qui est défendu avec raison par les écolos comme Cochet ou Bihouix) et avec le minimum de transport et de transformation si on utilise des buches. Mais en n’autorisant que les granulés de bois les ruraux perdront leur indépendance, il seront tributaires d’un filière taxable. En effet, avec le bois qu’on fait soi-même, on échappe au contrôle de l’état. Ce point peut être décisif dans le choix du gouvernement et ce choix pourra être pris sous couvert d’écologie car le bilan écologique global des granulés par rapport aux buches ne sera pas évoqué mais seulement les particules.
Je me rend compte en effet qu’il vaut mieux cesser de se chauffer ! Merci d’avoir attiré mon attention à ce sujet.

Répondre
Rémi 2 février 2022 - 11:18

..Et si les « écologistes » ne nous interdisaient que cela, nous serions des privilégiés…
Mais quelle triste vie à vivre ou à subir avec ces idéalistes politiques qui ne savent pas où ils en sont pour exister et je dirai pour « respirer » l’air qu’ils ventilent de manière désordonnée….
Les écologistes sont un danger pour la santé mentale des citoyens….
Alors, je choisis de vouloir mourir en bonne santé !

Répondre
Obeguyx 2 février 2022 - 3:28

Avec les écolos, c’est la vie humaine qui sera bientôt éliminée !!!

Répondre
JR 4 février 2022 - 9:10

Bonjour Obeguyx, cette affaire d’écolos (ex communistes) s’étant métamorphosés en éscrologues religieux, va mal se terminer. Le problème avec les idéologues c’est qu’ils osent tout et hélas les dictateurs ne s’arrêtent jamais seuls, il faut qu’ils rencontrent une force opposées au moins proportionnelle. Bon chauffage au bois, bon C02 et surtout ne prenez pas froid avec le refroidissement climatique. Merci. Bien à vous

Répondre
Dihamel 6 février 2022 - 12:29

J’habite en Haute Loire, région de forêts et nous avons la 3 eme plus grosse scierie d’Europe fonctionnant par domotique .Toute la journée c’est le défilé d’énormes camions grumiers certain de 800 chevaux et 40 tonnes ( faudrait pas controler ? )nécessaires à l’approvisionnement de cette scierie alimentée parfois avec des grumes venant des Vosges !!!!) sans oublier la machine hydraulique fonctionnant au diesel qui grimpe à l’arbre pour l’ebrancher et couper en rondin .

Répondre

Laissez un commentaire