Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Les Cubains sont condamnés à la famine par le communisme

Les Cubains sont condamnés à la famine par le communisme

par
958 vues

Des manifestations ont eu lieu à Santiago de Cuba. Mais le feu couve ailleurs sur l’île. Les gens ont faim. Sur les marchés parallèles, le salaire minimum ne suffit pas à acheter une boîte d’œufs. Les carnets d’alimentation qui garantissaient un minimum aux Cubains seraient désormais réservés aux enfants. Le peu qui reste dans les frigidaires est perdu par les coupures récurrentes d’électricité. Dans la foule qui vitupère, les manifestants demandent de la nourriture, mais aussi la liberté. Ils se rappellent que depuis cinquante ans les rares périodes où ils ont trouvé de quoi se nourrir plus facilement sont celles où le régime avait autorisé les agriculteurs à cultiver leurs lopins de terre et à vendre leurs produits sur des marché libres.

Mais le gouvernement cubain reste sourd. Il préfère appeler au secours les Russes et les Chinois  et réprimer les contestataires. Des arrestations ont été filmées et vont sans doute grossir le contingent des centaines de personnes qui purgent déjà des peines de prison pour raisons politiques. Il faudrait que la population tout entière se lève enfin contre ce régime meurtrier.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

3 commentaires

GNA46 22 mars 2024 - 12:56

Pardonnez moi de le dire aussi sèchement, mais vous redécouvrez le fil à couper le beurre.
Résidant aux Antilles françaises à l’époque, j’avais visité Cuba en 1967, du moins ce que l’on nous permettait de visiter, et je peux vous affirmer que la situation était déjà celle que vous décrivez aujourd’hui. Là aussi, les musiciens ont changés, mais la musique est toujours la même. Le communisme dans ces pays, reste le régime le plus terrible qui soit hors de l’ex URSS. Bientôt chez nous ?… en visionnant les interventions des « polices politiques » qui interviennent à l’Assemblée en ce moment…

Répondre
Duhamel 22 mars 2024 - 2:31

Le communisme c’est le paradis des fainéants . Ou celui qui glande veut partager le salaire avec celui qui bosse dur .

Répondre
Mathieu Réau 22 mars 2024 - 4:29

Il faudrait…
Les vœux pieux (et les sanctions qui vont généralement avec) ont toujours été des armes efficaces contre les dictatures…

Répondre