Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Les chiffres en trompe-l’œil de l’attractivité de la France

Les chiffres en trompe-l’œil de l’attractivité de la France

par
102 vues
prop_4_pendules.png

Après le sommet Choose France, les membres du gouvernement et de la majorité présidentielle se félicitaient des chiffres des investissements étrangers en France. Les entreprises étrangères ont annoncé près de 6 milliards d’euros d’investissement.

Néanmoins, l’enthousiasme de nos hommes politiques est à relativiser. En premier lieu, sur les investissements effectués en 2021, seuls 30% proviennent d’entreprises qui ne sont pas déjà présentes en France. A contrario, au Royaume-Uni, 80% des investissements étrangers en 2021 provenaient d’entreprises non-présentes sur le territoire. En second lieu, si la France est l’une des destinations favorisées par les industriels, les implantations d’usine sont moins créatrices d’emplois qu’en Allemagne. Enfin, la France peine à attirer des projets industriels d’envergure comme des « gigafactorys ». Les exemples de Tesla ou d’Intel sont particulièrement frappants. Dans les deux cas, le gouvernement était en concurrence avec l’Allemagne pour accueillir un projet de « gigafactory » et des dizaines de milliards d’investissements. Dans les deux cas, nous avons perdu la bataille. Les réformes engagées restent encore insuffisantes. En effet, il faut 17 mois en moyenne pour obtenir les autorisations administratives pour implanter une usine en France contre 6 à 8 mois en Allemagne. Sans parler de l’accès au foncier qui a été rendu extrêmement difficile avec la loi Climat & Résilience qui vise l’objectif de zéro artificialisation nette des sols en 2050. Ainsi, de nombreuses communes ne peuvent accueillir des projets industriels à cause de ce dispositif. La réglementation environnementale française est l’ennemi de la réindustrialisation, ce que déplorent de nombreuses entreprises, pourtant séduites par les opportunités en France.

Vous pouvez aussi aimer

4 commentaires

Laurent46 31 août 2022 - 4:45

C’est comme tous les chiffres du foutage de gueule pour amuser le bon peuple. Hier soir j’ai regardé la cote du brut qui a bien baissé sauf à la pompe malgré les soit disant 18 Cts je crois largement récupérés depuis. ALORS oui comme dit Le Maire « les super profits je ne connais pas » sinon il faudrait taxer l’Etat. Encore des chiffres .. C’est un peu comme la dette il serait bien de connaitre là aussi les vrai chiffres en incluant les dettes de tout ce qui est public national et local. Mais il est bien connu maintenant que les Français sont nuls en math sauf s’il s’agit de taxer la population.

Répondre
Astérix 31 août 2022 - 6:02

Vous ne pouvez pas avoir une France attractive lorsque les dépenses publiques dépassent les 70 % de la richesse créée par LE PRIVÉ !
Seuls les technocrates socialo communistes ne peuvent comprendre cette évidence !?? et malheureusement des millions de français qui élisent et réélisent ces crétins ???

Répondre
Obeguyx 31 août 2022 - 9:56

La france n’existe tout simplement plus. Je ne met même plus de majuscule à mon pays qui a été vendu par les idéologues et les politiques qui perdent tous les combats, tous les marchés, qui nous trainent dans la boue à l’étranger. Je n’ai qu’un mot : qu’ils crèvent !!!

Répondre
PhB 31 août 2022 - 1:17

Vous dite:
« ……Sans parler de l’accès au foncier qui a été rendu extrêmement difficile avec la loi Climat & Résilience qui vise l’objectif de zéro artificialisation nette des sols en 2050. ….. »
Quelle loi climat?
Pourtant dans l’agglomération strasbourgeoise, la maire écolo encourage la bétonisation à grande échelle, au grand désespoir de ceux qui l’ont élue l’an dernier.
Construction d’immenses immeubles haut de 30 à 40m par-ci par là, alors qu’il y a un net replis des entreprises.
Ca finira en « cages à lapins » avec toutes les nuisances que ça génère.
PhB

Répondre

Laissez un commentaire