Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Le Sénat alerte sur la progression de la désertification médicale

Le Sénat alerte sur la progression de la désertification médicale

par
69 vues
prop_4_pendules.png

La commission de l’Aménagement du territoire et du Développement durable du Sénat, présidée par Jean-François Longeot (Union centriste), élu du Doubs, a remis dans le courant de la semaine un rapport sur l’accès territorial aux soins.

Le constat est pour le moins édifiant : malgré la suppression du numerus clausus en 2020, 1,6 millions de Français renoncent chaque année à se soigner, quand 30% de la population vit dans un désert médical.

Les médecins ne sont pas mieux lotis, 45% déclarent être en burn-out, 80 % estiment que la répartition entre temps de travail médical et temps de travail administratif s’est détériorée depuis 2016 et seulement 54 % encourageraient un jeune à devenir médecin.

Notons également que 11% des Français n’ont pas de médecin traitant, et pour cause, le nombre de généralistes a diminué de 1% par an entre 2017 et 2021.

La pénurie de médecins orchestrée par le numerus clausus pendant des années n’a pas fini de produire ses effets délétères. La France s’est ainsi retrouvée dans une situation absurde où ses étudiants devait s’expatrier en Belgique pour poursuivre leurs études alors qu’elle était forcée d’importer ses médecins de l’étranger.

Le rapport fait un grand nombre de propositions, pour la plupart du temps déjà entendues. En revanche, il n’explore pas la piste de la libéralisation des tarifs. Or, celle-ci aurait le mérite de revaloriser le rôle du médecin et d’attirer les plus jeunes vers ce métier ô combien essentiel à la société. Il n’envisage pas non plus la privatisation, même partielle, de l’assurance maladie, comme ont su le faire les Pays-Bas, l’Allemagne ou la Suisse avec un succès certain.

Vous pouvez aussi aimer

2 commentaires

Obeguyx 23 avril 2022 - 9:52

Avant de vouloir réformer, il faut se poser la question de savoir pourquoi notre système ne fonctionne plus. Votre voiture ne s’arrête plus ? Inutile de changer les roues ou les sièges avant, de remettre du liquide dans le lave-glaces. Ce sont vraisemblablement les freins qui ne fonctionnent plus. Pour les déserts médicaux, c’est pareil, etc, etc… Pas besoin d’élites pour trouver la solution, je l’ai de maintes fois donnée…

Répondre
REMI 26 avril 2022 - 8:10

Il était temps,….Il est grand temps….
Le désert français progresse lentement mais sûrement depuis la mise en place du NUMERUS CLOSUS imposé par l’État pour La formation des médecins entre autres….!

L’alerte est donnée depuis plus de 10 ans, mais nos parlementaires s’instruisent dans leurs sommeils profonds pour apprendre ce qui se passe et se développera dans le futur en FRANCE

PRÉVOIR C’EST GOUVERNER dit on dans le public, mais pas chez nos élus…

Ne pas prévoir et ne pas anticiper les mouvements sociaux par exemple n’est que la résultante que de sommeils profonds tout simplement…. par exemples…!

Répondre

Laissez un commentaire