Accueil » L’augmentation préoccupante de la délinquance au Champ-de-Mars

L’augmentation préoccupante de la délinquance au Champ-de-Mars

par François Turenne
prop_4_pendules.png

Nous connaissons tous le Champ-de-Mars, un des symboles de Paris, avec sa Dame de fer et ses quartiers cossus. C’est un endroit agréable quand vient l’été pour profiter des nuits chaudes entre amis. Ces dernières années, il est devenu moins plaisant avec ses vendeurs à la sauvette, ses romanichels qui vous harcèlent pour signer des pétitions ou ses voleurs à l’arraché, tous chaque jour plus nombreux, attirés par les habitants aisés et les touristes se baladant avec de l’argent liquide. Ces derniers ont eu vent de l’insécurité grandissante du lieu et sont vigilants mais, malgré tout, échappent difficilement aux larcins en tout genre. Un habitant du quartier, exaspéré de la situation, le décrit comme une « nouvelle cour des miracles ».

Lorsque la nuit tombe, les rats envahissent les pelouses, les vendeurs d’alcool et les joueurs de bonneteau se font plus nombreux, les agressions aussi. La police est dépassée. La mairie de Paris regrette que la brigade de 32 agents déployée en 2018 par la préfecture ne compte plus que 16 personnes, mais se garde bien de préciser ce que fait la police municipale censée assurer « une présence visible et rassurante dans l’espace public, aux horaires et lieux où l’insécurité est la plus sensible (soirs, week-ends, etc.) ». Anne Hidalgo et ses adjoints ne semblent pas se préoccuper du bien-être des riverains et des touristes, qui lui rapportent pourtant d’importantes recettes fiscales. Ils préfèrent surexploiter le lieu et veulent construire un complexe de commerces et bureaux sous l’esplanade. Au Champ-de-Mars, comme ailleurs, la majorité municipale continue la destruction méthodique de tout ce qui nous fait aimer Paris : son charme et son authenticité. L’opposition municipale, par la voix de Rachida Dati, réclame au contraire un plan de sauvegarde et de mise en valeur. Et la fermeture du Champ-de-Mars la nuit.

You may also like

4 commentaires

Laurent46 23 avril 2022 - 4:46

Bien vu, que cela continue, ils avaient le chois et ils ont tous votés comme des idiots pour uns fiotte qui va les emmerder peut-être pour 7 ans .. C’est cela le vote utile prôné par les médias. Vous les avez voulu, vous les avez. Mais restez bien chez vous et ne venez pas emmerder les provinces et campagnes avec gros sabots et votre racaille, cela pourrait vous couter cher.

Répondre
Obeguyx 23 avril 2022 - 9:37

Bien dit, Laurent. Je suis allé à Paris au mois de février. Je n’y avais pas mis les pieds depuis au moins 20 ans (en 2000, je crois pour le marathon). J’ai cru, sincèrement, me retrouver à l’étranger et je ne vous dis pas où. Paris est sale, mal fréquenté et se meurt. En réalité, toute la joie du socialisme. Quand on pense ce qu’en avait fait Chirac !!!

Répondre
Philippe Blot 23 avril 2022 - 8:46

HIDALGO….une vraie calamité à l’incompétence avérée.
Mon dieu la ville de PARIS est tombée bien bas…

Répondre
REMI 26 avril 2022 - 8:00

L’État avec « ses » ministres de l’intérieur , de la Justice et de l’Éducation Nationale, entre autres, sèment et récoltent ce qu’ils méritent, tout simplement

Quoi de plus surprenant ?

Le Laxisme, l’inculture, le nivellement par le bas… sont les composantes principales des graines qui sont plantées sur le sol français….AUSSI NE RÉCOLTE T’ON QUE CE QUE L’ON A SEMÉ…!

Répondre

Laissez un commentaire