Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » La NUPES, nouvelle cour des miracles

La NUPES, nouvelle cour des miracles

par Adélaïde Motte

Les annonces des candidats aux législatives se succèdent, et c’est pour leurs opposants politiques l’occasion de ressortir ce qu’il peut y avoir de gênant dans leur profil. Le moins que l’on puisse dire, c’est que pour la coalition de gauche nommée NUPES (Nouvelle union populaire, écologique et sociale), il y a de quoi faire. On aurait pu trouver Taha Bouhafs, « journaliste » militant connu pour des prises de position racistes, condamné pour cela, et qui aurait en sus une réputation de harceleur sexuel. Heureusement, il n’est plus candidat. La France Insoumise s’est illustrée en le défendant, ce qui n’était peut-être pas le meilleur choix politique. Elle l’a abandonné désormais.

Taha Bouhafs n’était cependant pas la seule casserole que traîne la jeune NUPES. Louis Boyard, candidat pour le Val-de-Marne, est passé l’an dernier dans l’émission « Touche pas à mon poste » pour parler de son expérience de dealer de drogue. Son excuse était “j’ai dealé, j’étais en galère”, comme si c’était la seule solution pour se sortir d’une situation financière difficile. La NUPES accorde manifestement autant d’importance à l’exemplarité qu’à la sincérité et à la loyauté, puisqu’elle a également investi dans le Val d’Oise Leïla Ivorra, qui avait affirmé que des violences policières avaient mis un étudiant de Tolbiac dans le coma pendant une manifestation. L’enquête avait prouvé qu’elle avait inventé cette histoire. A ce niveau, on peut passer sur Manon Monmirel, suppléante dans le Nord, qui twittait “Que la France et tous les Français aillent niquer leurs mères. Pays de fascistes”, ou sur Raquel Garrido (Seine-Saint-Denis) qui avait envoyé quelques propos fleuris à Stanislas Rigault, à l’époque porte-parole du candidat Eric Zemmour, après une émission de télévision.

La liberté politique pourrait justifier d’accepter toutes les opinions. En revanche, cette liberté doit aller de pair avec la responsabilité, pour les candidats, d’être exemplaires quant au respect des lois de la République et de la courtoisie la plus élémentaire, car la politique occasionne souvent des débats avec des personnes avec lesquelles on a les plus profonds désaccords. Si elle tient tant que cela à être une force politique crédible et respectable, la NUPES doit avoir la décence de présenter des candidats en accord avec cet objectif.

You may also like

4 commentaires

en fait 13 mai 2022 - 8:21

NUPES!
OUI, j’hésite.
– la NUPES, le nouveau panier pour faire de juteuses provisions d’ € !
– ou, avec un peu de dyslexie P.S. N.U.E. ?
– ou, l’anagramme de Pneus, aussi, les dérapages plus ou moins contrôlés sont permis ? car NUPES c’est moi, c’est à dire J.L.M. !
– le diable se cachant toujours dans le détail, le mot Miracles peut se transformer en Carlisme; alors, nous aurons J.L.M. prochain futur ou pas Bourbon de France et de Melenchonie ?.

Répondre
Astérix 13 mai 2022 - 10:58

Comment la NUPES peut encore exister en France en 2022 ???
C’est dire l’état de déconfiture de notre Pays ! Mais il y a encore assez d’abrutis pour voter pour ces marxistes, trotskistes ???
Une catastrophe nationale.
Je tombe de ma chaise !

Répondre
Goufio 14 mai 2022 - 7:06

Le grand mathématicien arabe Al Khwarizmi » (Al Juarismi) interviewé sur la valeur de l’être humain, a répondu : Si cette personne a une éthique, sa valeur est égale à 1. Si elle est intelligente, ajoutez un zéro et sa valeur sera de 10 …. Si en plus, elle est riche, ajoutez un autre zéro et ce sera de 100 … Si en plus de tout ça, c’est une belle personne, ajouter un autre zéro et sa valeur sera de 1000 … Mais si elle vient à perdre le 1, qui correspond à l’éthique, elle perdra alors toute sa valeur, elle n’aura plus rien … seuls les zéros 000 resteront….

Répondre
AlainD 14 mai 2022 - 9:35

La NUPES pourrait bien être un marché de DUPES pour ceux qui ne seront pas mélenchoniens car souvenez vous, lors de la perquisition dans les locaux de LFI à laquelle Mélenchon s’était opposé en déclarant haut et fort : La république c’est moi ! Montrant bien le formidable égo de l’homme. Pour ma part j’aime encore espérer que la république c’est un peu plus que cela.

Répondre

Laissez un commentaire