Tuesday, January 18, 2022
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Covid : la Chine signe sa culpabilité

Covid : la Chine signe sa culpabilité

par Jean-Philippe Delsol

L’attitude de la Chine tend à démontrer qu’elle a laissé s’échapper le coronavirus de son laboratoire de Wuhan.

Peter Ben Embarek, le chef des experts internationaux de la première mission d’étude menée par l’OMS, conjointement avec la Chine, sur l’origine du virus en Chine, a reconnu à la télévision danoise que la Chine avait entravé cette enquête. Il a fait état de nombreuses et importantes données – plus de 200 000 échantillons sanguins conservés au laboratoire de Wuhan – que les autorités chinoises ont refusé de communiquer aux experts de l’OMS qui n’ont pas eu accès non plus aux registres et à la documentation du laboratoire de Wuhan. Les conclusions du premier rapport jugeant « hautement improbable » l’hypothèse d’un accident de laboratoire apparaissent ainsi désormais pour le moins biaisées.

Peu après les déclarations de Peter Ben Embarek, l’OMS a annoncé la création d’un nouveau groupe scientifique chargé de poursuivre l’étude de l’émergence des nouveaux pathogènes, dont le SARS-CoV-2. Aussitôt, la Chine a fait savoir, le 13 août, qu’elle refusait de revenir sur le premier rapport. Elle signe ainsi sa culpabilité.

You may also like

4 commentaires

Laurent46 août 20, 2021 - 4:08

Covid : la Chine signe sa culpabilité
Mais les responsables sont aussi ceux qui manipulent tous ces virus à d’autres fins que la simple recherche de soins pour la population. Des chercheurs voyous et corrompus par le fric ont toujours été à l’origine de destructions humaines. Ce laboratoire n’était géré par d’autres grands groupes mondiaux, comme le seul pays qui a organisé sa construction lamentable est la France pour toujours de simples questions de fric et de pots de vin. A bien y regarder on reviendra une fois de plus vers toutes ces mafias politiques aussi boulimiques que les administrations et fabriqués dans les mêmes écoles. La nouvelle génération d’escrocs politiques est sur les rails et on n’est pas encore au bout de nos surprises. La seule chose qui ne les intéresse pas c’est l’abstention. Peu importe si nous sommes élus avec quelques % de la population nous sommes élus et le reste n’a pas d’importance.

Répondre
zelectron août 20, 2021 - 5:16

Covid : la Chine signe sa culpabilité
Xi a même fait disparaitre l’autre labo ainsi que les personnels chinois qui y travaillaient (et profitaient de l’espionnage des chercheurs occidentaux jour et nuit en toutes circonstances et en tous lieux) pour qu’il n’y ait pas de possibilités de démontrer la culpabilité de la Chine.

Répondre
gigi août 20, 2021 - 9:02

Covid : la Chine signe sa culpabilité
hélas on ne sait même plus PENSER
rien de sert de courir il faut partir a point !
quand vous avez été vacciné vous avez le papier et même avec votre nom de jeune fille pour vous mourcharder
et bien pour la 3e dose vu que maintenant on sait mettre des pôle de vaccination en route et bien pour la 3 je n’irai que si elle est LIBRE LIBRE LIBRE sans rappel téléphonique ni sms compris !!!
même pas capable de faire la différence entre une vaccination et u n pass sanitaire !!!

Répondre
Laurent SCHMITT août 20, 2021 - 1:23

Covid : la Chine signe sa culpabilité
« Quand le diable vous invite, il faut venir avec une longue cuillère » (proverbe universel) ou bien sa variante : : « On ne déjeune pas avec le diable, même avec une très longue cuillère »
(Citation attribuée à Raymond Barre) »

Au contraire, comme la mondialisation exige des délais de livraison de plus en plus courts, est née l’idée de remettre au goût du jour, une « nouvelle autoroute de la soie ». Son axe majeur passe par la Géorgie et l’Azerbaïdjan, Bakou. C’est déjà un chantier immense qui deviendra l’axe commercial majeur pour les échanges entre la Chine et l’Europe de l’Ouest.

Nos élites et nos spéculateurs occidentaux n’y voient aucun risque ?

Répondre

Laissez un commentaire