Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Jean-Luc Mélenchon récupère une interpellation policière ayant tourné au drame

Jean-Luc Mélenchon récupère une interpellation policière ayant tourné au drame

par
66 vues

Jean-Luc Mélenchon, leader de la France Insoumise et futur Premier ministre dans les rêves de ses soutiens, était mardi 7 mai sur France Inter, entre autres pour charger les deux policiers dont l’interpellation a causé une mort et un blessé grave. Samedi 4 juin, ils ont voulu contrôler une voiture dans le 18e arrondissement de Paris, près de Montmartre. Le chauffeur, n’ayant pas le permis, a voulu éviter le contrôle et aurait pour cela foncé sur les policiers, qui étaient à vélo. Ces derniers ont utilisé leur arme de service, neuf fois selon une source de l’enquête. Le bilan est lourd, puisque sur les quatre occupants du véhicule, on compte une personne décédée et une gravement blessée, récemment sortie de réanimation.
Jean-Luc Mélenchon s’est indigné de ce drame, affirmant sur Twitter que “la police tue”, dénonçant “un abus de pouvoir” et la “peine de mort pour refus d’obtempérer” appliquée par les policiers. ll est évidemment stupide de parler de peine de mort. C’est un acte juridique qui permet à l’Etat de tuer une personne parce que ce qu’elle a commis est trop grave pour être réparé par une autre peine, ou parce que l’Etat n’a pas d’autre solution pour protéger ses citoyens de l’accusé. Rien à voir donc avec un événement provoqué par des hors-la-loi qui ont voulu fuir un contrôle, risquant au passage de provoquer un accident. Quant à l’abus de pouvoir, les policiers ont utilisé la dernière solution dont ils disposaient pour stopper un groupe manifestement dangereux puisque cherchant à éviter un contrôle visant à garantir la sécurité de la circulation. Étant à vélo, ils ne pouvaient bien entendu pas poursuivre la voiture.
Jean-Luc Mélenchon affirme qu’il n’est pas normal que les accidents graves continuent à avoir lieu lors de contrôles de police, et y voit une justification de ses demandes de désarmer les policiers. Si ce qui est arrivé aux passagers du véhicule interpellé est regrettable, rappelons que la France n’est pas “la risée du monde” à cause des policiers, mais à cause des délinquants et des syndicalistes, que Jean-Luc Mélenchon est moins prompt à condamner.

Vous pouvez aussi aimer

2 commentaires

Razoski 8 juin 2022 - 5:19

Sous couvert de son « La République c’est moi » ce monsieur connaît encore mieux les lois de notre République.
Quelle médiocrité de ce tribun qui n’a qu’à mettre l’uniforme et il vivra autre chose.

Répondre
Obeguyx 8 juin 2022 - 9:03

Si ses opposants professionnels de la politique avec leurs médias n’étaient pas aussi médiocres, Mélenchon ne surnagerait pas au-dessus de la mêlée. Il apporte la preuve qu’aujourd’hui il est le meilleur, c’est dire la nullité du reste avec leur cohorte de moutons. Il a un mérite, lui, c’est un tribun. Les autres ne sont rien, pour reprendre les mots d’un drôle de personnage qui s’affiche un peu trop.

Répondre

Laissez un commentaire