Accueil » Gérald Darmanin crée le Forum de l’Islam de France (FORIF)

Gérald Darmanin crée le Forum de l’Islam de France (FORIF)

par Romain Delisle

Samedi, Gérald Darmanin a appelé à tourner une nouvelle page dans la structuration du culte musulman avec la création du FORIF, un organisme appelé à se substituer, dans la relation avec l’Etat français, au CFCM (Conseil français du culte musulman), crée par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur lui aussi, en 2003.

Tirant justement les leçons de l’échec de ce dernier, jusqu’alors interlocuteur unique de l’Etat en la matière, les pouvoirs publics ont souhaité une organisation plus décentralisée, formée de groupes de travails locaux, ce que le ministre a résumé de manière assez lénifiante par la phrase : « ce dialogue renouvelé avec l’Etat reposera désormais sur des femmes et des hommes qui tirent la légitimité de leur travail et de leur logique de terrain ».

Quatre sujets prioritaires ont étés définis par l’Etat : l’organisation des aumôneries (militaires, hospitalières, pénitentiaires), la professionnalisation des imams, l’application de la loi sur le respect des principes de la République, dite loi contre le séparatisme, et la sécurisation des lieux de culte. Le Gouvernement s’est également fixé l’objectif d’en finir avec les 10% de mosquées possédant un statut issu de la loi de 1901 pour leur donner un statut tiré de la loi de 1905.

Finalement, et tout comme l’examen du contenu de la loi confortant le respect des principes de la République le révèle, la création de ce nouvel organe sans consistance risque bien de devenir ce qu’est aujourd’hui le CFCM, une coquille vide. La volonté de contractualiser des accords entre l’Etat et l’islam ne peut qu’être illusoire dès lors que la religion musulmane est elle-même très divisée et incapable de disposer d’une organisation commune. Il ne s’agit sans doute que d’un coup de « com ». . Mais les Français mordront-ils à l’hameçon ? Car il paraît évident que cette mesure, prise à deux mois du premier tour de l’élection présidentielle, ne vise qu’à attirer quelques électeurs vers le candidat Macron.

You may also like

3 commentaires

Rémi 11 février 2022 - 11:44

Encore une structure de plus, qui apportera de nouveaux problèmes aux solutions recherchées…
Ou l’art de construire l’impossible….

Dans les faits, comment est-il possible de faire pousser des « roses » dans un désert totalement improductif ?

N’est-ce pas la volonté de nourrir les scorpions et serpents de sable ?

La vie dans le désert n’est pas La France et ne sera pas la France, n’en déplaise à monsieur le ministre des Cultes… Éleveur de scorpions et serpents des sables….

Répondre
Picot 11 février 2022 - 5:11

Il n’y a pas, que je sache, des Chrétiens ou des Juifs de France. Il y a des Français Chrétiens et des Français Juifs. De même il ne saurait y avoir que des Français Musulmans.

Répondre
Obeguyx 11 février 2022 - 5:11

Le problème : un bidule de plus pour tenter de gagner les présidentielles et passé ce cap le bidule subsistera à grands coups de renforts de capitaux (ceux du contribuable) sans compter les petits copains qui y seront placés bien au chaud.

Répondre

Laissez un commentaire