Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Billets d’avion : Clément Beaune veut punir les pauvres

Billets d’avion : Clément Beaune veut punir les pauvres

par
1 008 vues

Dans un entretien à l’Obs, le ministre des Transports Clément Beaune s’est offusqué que les consommateurs puissent bénéficier de billets d’avion bon marché : « Des billets d’avion à 10 euros, à l’heure de la transition écologique, ce n’est plus possible ! Cela ne reflète pas le prix pour la planète ». Pour M. Beaune, la possibilité, pour les ménages les moins aisés, de voyager n’a pas grande importance. Il faudrait, au contraire, instaurer un tarif minimum au nom de la lutte contre « le dumping social et environnemental ».

Ces prix ne sont que le reflet de l’état du marché : en 2023, les statistiques du trafic aérien montrent une reprise soutenue du trafic international (97,5 %), et du trafic aérien en France avec un taux égal à 95,6 % de celui en 2019. Les bas tarifs sont le signe d’un transport aérien dynamique et concurrentiel dont nous devrions nous réjouir. M. Beaune n’a donc aucune légitimité pour déterminer lui-même ce que devrait être un juste prix pour la planète. Instaurer un contrôle des prix aura pour effet de raréfier artificiellement l’offre au détriment du pouvoir d’achat des ménages, et de réserver l’avion à une élite dont M. le ministre fait, sans aucun doute, partie.

Ensuite, les problèmes écologiques ne se règlent pas à coût de taxes et de réglementation, mais par l’innovation et l’investissement dans des technologies bas carbone, comme les entreprises aériennes ont pu le démontrer au dernier salon du Bourget : avion H2 à l’hydrogène d’Airbus, avion hypersonique « zéro carbone » de l’entreprise Destinus, carburants d’aviation durables (SAF), etc. Le secteur privé est bien plus efficace que la classe technocratique pour répondre aux grands enjeux écologiques et climatiques.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

9 commentaires

Jacques René Allemmoz 2 septembre 2023 - 6:32

Lui en veux aux pauvres pour quoi ces personnes ne pouraient pas prendre l’avion
C’est vrais lui prend l’avion il connais les prix enfin pas lui son ministère les connais car lui ne sort pas un centime de sa poche il est ministre tous frais payé par le contribuable

Répondre
Martinage 2 septembre 2023 - 8:31

Il serait temps de mettre des gens de terrain à la tête du pays . Ces technocrates sans imagination, s’ engraissent sur le dos des travailleurs, j’inclus évidemment les petits patrons ,et coulent la France . Et ce n’est que le début . Et ne parlons pas des magouilles de l’Europe .

Répondre
Almaviva 2 septembre 2023 - 8:43

Ces ministres sont non seulement incompétents mais également stupides !!

Répondre
maxens 2 septembre 2023 - 9:33

Il s’en moque, l’Etat, donc nos impôts paie ses billets….

Répondre
Dorylée 2 septembre 2023 - 9:33

« …avion H2 à l’hydrogène d’Airbus, avion hypersonique « zéro carbone… » 1°)- Le CO2 N’EST PAS UN POLLUANT, c’est le gaz INDISPENSABLE à la vie des plantes ; 94% du poids d’un végétal vient de la photosynthèse du carbone contenu dans le CO2 atmosphérique. 2°)- Un Boeing 777 200 ER peut aller de Roissy à St Denis de la Réunion en vol direct avec 216000 litres de kérosène ; vous m’expliquerez comment vous chargerez 200 000 litres d’H2 liquide comprimés à 700 bars dans un réservoir sur isolé thermiquement pour emmener 350 passagers et leurs bagages dans cette merveilleuse île de l’Océan Indien. Les idées  » à la con  » n’ont jamais été source de progrès.

Répondre
palef 2 septembre 2023 - 11:48

L’idéologie guide la politique.
Le communisme, qui visait le bonheur de l’Homme, a été remplacé par l’écologisme qui, lui, vise son éradication, à la gloire malthusienne de Gaïa.

Répondre
Duhamel 2 septembre 2023 - 4:57

C’est la que l’on voit que pour gérer l’économie un paysan serait plus performant qu’un énarque.

Répondre
JR 2 septembre 2023 - 8:32

Bonjour, la solution est là: Création d’un parti politique anti-écologiste: https://climatetverite.net/2023/09/01/philippe-herlin-pour-une-liste-anti-transition-energetique-aux-europeennes/ .Je suis tout à fait favorable à cette initiative, car les partis traditionnels actuels, mêmes les plus lucides, n’arrivent pas à se mouiller clairement sur la question de l’escroquerie Carbo-climatique en bande organisée. Ainsi, si ou là, ils pourront appuyer le candidat le mieux placé qui se rapprocheraient de notre vision réaliste. Merci

Répondre
AlainD 8 septembre 2023 - 2:23

Ce pauvre Beaune ne brille pas par son imagination, il ne rêve que de taxer le transport aérien au bénéfice de la SNCF bonne pourvoyeuse de déficits que l’Etat rachète à nos frais depuis des années.
Alors il trouve le prix des billets aériens trop bas mais il ne voit rien à redire à ceux de la sncf à 10€ ce qui aura pour effet d’aggraver le déficit de ladite.
Monsieur Beaune, faites de la politique si vous ne connaissez rien d’autre mais laissez aux compagnies aériennes le soin de gérer leurs comptes, elles s’en sortent mieux que vous !!

Répondre