Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Et si Mélenchon et les islamo-gauchistes étaient au pouvoir en France ?

Et si Mélenchon et les islamo-gauchistes étaient au pouvoir en France ?

par
2 335 vues

Dans un tweet ignoble (voir plus bas), Jean-Luc Mélenchon, qui n’a pas eu un mot pour les Français assassinés ni pour les otages, s’en prend à Yaël Braun-Pivet, la présidente de l’Assemblée nationale et prétend voir la vraie France dans les manifestations pro-palestiniennes et pro-Hamas où l’on a crié Allah Akbar !

Essayons un instant d’imaginer qu’il soit élu président de la République. Que La France insoumise gagne les élections législatives et obtienne la majorité à l’Assemblée. Rassemblons leurs propositions, leurs dernières prises de position : quel est le scénario ? En ouverture, une déclaration solennelle depuis l’Elysée et l’instauration d’un état d’urgence. Au nom du peuple – en paraphrasant Lénine – Jean-Luc Mélenchon annonce les mesures qui seront adoptées dès le lendemain par l’Assemblée, qui de « nationale » est devenue « populaire ». La chasse aux « riches » sera ensuite déclarée ouverte. D’abord, avec la hausse des impôts jusqu’à 90 %, ensuite, avec des accusations et des procès, sur le modèle de l’URSS. Tous ceux qui pourront fuir le feront au plus vite. La France deviendra, comme le souhaitent ceux de LFI, « « un pays sans milliardaires ». La valse des nationalisations sera lancée et le « système collectiviste » dont parle régulièrement Mélenchon remplacera l’horreur capitaliste.

Ça, c’est le scénario économique. Sur le plan politique, il va de soi que toute opposition aux nouvelles mesures sera considérée comme une trahison à l’égard du peuple et du pays. Sur le plan international, la France intégrera l’Axe des tyrannies aux côtés de l’Iran, de la Chine, de la Russie et de la Corée du Nord. Des relations particulières seront nouées avec Cuba et le Venezuela.  Le Hamas sera considéré comme une organisation humanitaire et Israël comme un Etat nazi. Le drapeau palestinien sera hissé un peu partout dans notre pays,  la population de confession musulmane aura la priorité absolue dans l’obtention des aides sociales et l’occupation des emplois. Des quotas religieux seront mis en place et leur non-application sera très sévèrement punie par la loi. Toute manifestation contestant ces décisions sera interdite.

Utopie, ou plutôt dystopie ?  Certes, mais… ô combien possible. L’électorat de LFI est bien présent dans les banlieues à forte population musulmane et Jean-Luc Mélenchon ne cesse d’inciter à la violence. Alors qu’il n’a ni fonction, ni mandat et pourrait être déféré devant la justice. Cela ferait un bien fou à beaucoup de monde…

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

11 commentaires

biloute 25 octobre 2023 - 7:21

Je ne comprends pas que J.L. Mélenchon ne soit pas en garde à vue pour ses propos qui incitent à la haine, à la partition de la France ainsi que l’incitation à la guerre civile, c’est un traitre à la patrie, il fut un temps où il aurait été pris en charge par l’armée, voyez ce que je veux dire …

Répondre
Jacques René Allemmoz 25 octobre 2023 - 7:56

la population musulmane a déja beaucoup de prioritée sur la population autre

Répondre
o.icaros 25 octobre 2023 - 8:20

Utopie et dystopie… enfin, pour la prochaine élection après… tout est possible car nous avons mis en germe des OGM. Si Mélenchon vit assez longtemps vu, la démographie et les régularisations, ce scénario n’est pas impossible. Malheureusement, avec lui et sans lui car il fait école. Il n’y a pas encore longtemps je disais: je ne voterai jamais pour lui mais je prendrai bien une bière avec lui car en dehors de ses idées politiques c’est un personnage culturellement intéressant qui m’amuse. Mais cette idée m’est sortie de la tête depuis longtemps. Une fois élu, il ressuscitera l’idée d’Hitler non de la race pure, mais de la race mélangée en créant des lebenborns, qui seront obligatoires. Si, comme il dit, il se sent mal à l’aise dans un pays blanc, blond aux yeux bleus, il n’a qu’à retourner dans son Maroc natal s’il n’est pas maso.

Répondre
Bruno GERMAIN 25 octobre 2023 - 11:31

Il conviendrait de compléter « le mur des cons » des juges rouges. Cela rimerait avec MélenCON ou Méchant-con ! Mais cette gauche obscurantiste et lâche à l’image de son Hamas adoré, oserait-t-elle ?
Ce type ne se nourrit que de haine, du fantasme d’une révolution de tueurs et d’un renouveau de fascisme glorieux.
Dans son programme de sadique, il y manque les échafauds en place de grève avec ses amis coupeurs de tête sous les hurlements hystériques du LFI. Il faut d’urgence rechercher un anti-virus à la psychopathologie mortelle dont il est atteint ainsi que ses complices adorateurs de Lénine, Staline, Mao, Castro et autres Pol Pot !
Comme le chantait Georges Brassens : MORT AUX CONS !!! Mais la bataille sera dure et longue.

Répondre
Mathieu Réau 25 octobre 2023 - 4:57

Malheureusement, la question que je me pose au sujet de l’élection de Jean-Luc Mélenchon au poste de Président de la République n’est pas « si » mais « quand ».
La Macronie n’existe pas sans Macron, et lorsque celui-ci s’en ira, les deux partis à s’engouffrer dans le vide seront La France Insoumise de Mélenchon et le Rassemblement National de Marine le Pen.
Or, on peut faire confiance à tout ce que notre pauvre pays compte de gens de gauche pour se révolter à l’idée que Marine le Pen accède à la présidence. Ils iront donc tous voter comme un seul homme pour Mélenchon, leur sauveur, tout en crachant copieusement sur ceux qui ne feront pas de même (il y aura certainement des violences, d’ailleurs).
Je suis terriblement inquiet pour la prochaine élection. Macron a déjà bien commencé à détruire notre pays et ses institutions (suppression des corps diplomatique et préfectoral, étatisation du système paritaire de gestion du chômage, réforme de l’ENA, dislocation d’EDF, fermeture de Fessenheim, etc..). Cette œuvre iconoclaste ne sera que parachevée par l’accession au pouvoir de Mélenchon…

Répondre
Roven 25 octobre 2023 - 5:18

Nous allons déjà vers une société soviétique avec son cortège de contraintes, de prélèvements, d’éléments de langage, de rétrécissement progressif, mais drastique et quotidien, de la démocratie : difficile d’imaginer encore pire, mais Mélenchon pourrait effectivement aller encore plus loin dans la démolition de notre société et de ses valeurs…

Répondre
JR 26 octobre 2023 - 10:51

C’est déjà bien avancé… !

Répondre
AlainD 26 octobre 2023 - 12:13

Mélenchon méchant con ? Je dirai plutôt con méchant, ce type est une caricature, adorateur de Guevara (une autre ordure) et Robespierre qui fit tant couler de sang qu’il finit par répandre le sien…
Puisse l’avenir nous préserver de cet apprenti despote fort bien décrit dans l’article. En attendant « sa » nupes est en train de vaciller. Je suis assez impatient de voir si les contestataires Roussel et Faure vont faire éclater cette espèce de gloubi-boulga, encore que les deux ne soient pas assurés d’être bien représentés à l’assemblée et ayant peur de lâcher la rampe. J’espère que les électeurs se souviendront de ce prétentieux fort en gueule qui soutient tous les mauvais combats, peut être se souviendront ils aussi de « La république c’est moi » de ce mal embouché qui ne supporta pas que l’on pût perquisitionner ses locaux de crainte que l’on y découvre des choses compromettantes…

Répondre
JR 26 octobre 2023 - 4:27

Bonjour, vous pouvez aussi ajouter le terrorisme « vert » à son arc: https://climatetverite.net/2023/02/09/la-propagande-verte-est-partout/ merci

Répondre
MDA 26 octobre 2023 - 9:42

Heureusement, ça n’arrivera pas !

Répondre
Kimberley Baloch 29 octobre 2023 - 3:24

JLM fait un calcul électoral basé sur les naturalisés (140.000/an) et les mineurs des émeutes de Nahel (200.000) et leurs suiveurs demain, plus les ados qui subissent la propagande scolaire, qui seront majeurs en 2027, pour renforcer les électeurs d’extrême-gauche « classique » (enseignants, universitaires, mur des c…, wokistes, racialistes, ultraféministes, LGBTetc., intellos-bobos et autres.) « Sur un malentendu, ça peut marcher » pour accéder à un deuxième tour…

Répondre