Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » En France il y a presque 7 millions de fonctionnaires et d’assimilés fonctionnaires !

En France il y a presque 7 millions de fonctionnaires et d’assimilés fonctionnaires !

par
1 621 vues

La très grande majorité de ceux qui font grève et manifestent le jeudi 19 janvier ne sont que très peu concernés par la réforme des retraites. Il s’agit surtout, comme l’a montré l’IREF, de fonctionnaires et d’agents des entreprises publiques. Ils pourront toujours, eux, partir plus tôt à la retraite avec l’assurance que leur pension sera payée, en très grande partie par les subventions publiques, donc par les contribuables. Combien sont-ils ? Leur nombre est très élevé, plus que celui qu’on voit dans les médias. Officiellement, fin 2020, la France employait 5.66 millions d’agents publics, soit 1 emploi sur 5. Soit encore, comme il est indiqué dans le « Jaune budgétaire » (document annexé à un projet de loi) 2023, 19.9 % de l’emploi total dans notre pays (voir plus bas la figure1). Sauf qu’à ces agents-là il faut ajouter ceux qui, sans avoir le statut de fonctionnaire (même s’ils bénéficient pratiquement des mêmes avantages) sont néanmoins payés avec l’argent public : emplois aidés dans la fonction publique (0.1 % de l’emploi total), emplois dans les organismes publics hors fonction publique (0.7 %), dans les organismes à financement public prédominant (2 %), dans les entreprises publiques (1.7 %). Le tout équivaut à 4.5 % de l’emploi total en France.

Dans un autre Jaune budgétaire 2023, il est précisé que les opérateurs de l’Etat sont regroupés en 438 « entités ». Le paysage de ces entités est très diversifié, allant du personnel des universités à celui de l’Office national des forêts, en passant par celui du CNRS, de la Sécurité sociale, de Pôle emploi, des musées, de la météo, des associations financées en majorité par des fonds publics, etc. Au total,  presque 407 000 personnes (voir tableau plus bas).

Si nous additionnons tout cela, nous arrivons à ce pourcentage :  24.4% de personnes en activité sont payées avec l’argent public. C’est-à-dire plus de 6.9 millions de fonctionnaires ou assimilés fonctionnaires.

 

Source : Jaune budgétaire Opérateurs de l’Etat (2023)

Vous pouvez aussi aimer

13 commentaires

JANDEL 19 janvier 2023 - 7:50

On parle de 1 million de manifestants.
Soit 67 millions de non-manifestants, qui sont donc pour la réforme des retraites.
CQFD

Répondre
peiper 31 janvier 2023 - 6:15

Vous êtes en quelle classe pour ce commentaire de « haut niveau  » ?

Répondre
Dupond 19 janvier 2023 - 9:09

C’est bien le problème . Les cotisants du régime général seront plumés pour soulager les dépenses publiques du fardeau des retraites attribuées trop généreusement aux fonctionnaires et assimilés
Cet édito devrait circuler dans tous les médias « grand public  »
Les négociations entre syndicats et Etat sont un leure . Le débat va être clos une nouvelle fois …… avec le 49.3 si les LR rechignent. Et un blocage ruineux pour les Français
Un précédent édito
https://fr.irefeurope.org/publications/les-pendules-a-lheure/article/reforme-des-retraites-le-secteur-public-garde-ses-privileges-dont-le-pilier-par-capitalisation/

Répondre
JR 19 janvier 2023 - 10:01

Bonjour, enfin on met le doigt dessus. Qui pourrait expliquer les 4 chiffres suivants:
– 1981: 55 millions de citoyens = 1,7 millions de fonctionnaire
Pays de référence parfaitement bien administré, 3 ème puissance mondiale, les administrations fonctionnent parfaitement, de la Poste, en passant par les écoles primaires et les hôpitaux.
– 2020: 67 millions de citoyens = 5,7 millions de fonctionnaire.
Rien ne va plus !
Soit que 22 % de population en plus et l’informatisation était passée par là.
Merci. Bonne libération de C02

Répondre
Astérix 20 janvier 2023 - 8:55

Merci JR d’avoir si bien résumé la situation. C’est bien la raison pour laquelle la France est cuite. Le coût de 7 millions de fonctionnaires est insupportable pour le secteur privé ! mais le français pense que l’argent tombe du ciel ???
Pauvre France ! Bien à vous.

Répondre
A ADAM VAN GEEM 19 janvier 2023 - 1:59

Comment s’étonner que les Français se plaignent d’une bureaucratie coûteuse, puissante et omniprésente. Le principal souci de ces fonctionnaires en trop grand nombre n’est plus de servir notre pays mais DE SE SERVIR… avec l’aide de syndicats politisés et financés par l’impôt. Exiger de nos fonctionnaires qu’ils effectuent le nombre d’heures pour lesquelles ils sont payés serait un minimum. Supprimer les doublons (département-région-communautés de communes… sans compter les « administratifs » dans les hôpitaux, les agences régionales de santé etc. etc. l’éducation nationale ! eh oui combien ‘d’enseignants » son-ils payés comme tels alors qu’il ne voient jamais un élève ? Cette liste n’étant pas exhaustive. Faut-il avoir le statut de fonctionnaire pour préparer ou servir des repas dans les cantines des écoles, restaurant d’entreprises des ministères, administrations etc ? Faut-il avoir le statut de fonctionnaire pour tondre les pelouses et entretenir les jardinières des mairies, préfectures, etc. ?
A quand un financement des syndicats par les seules cotisations de leurs adhérents (totalement déductibles des impôts s’il le faut ?

Répondre
Obeguyx 19 janvier 2023 - 6:25

Que faire devant une armée de 7 millions d’hommes et de femmes pour la plupart de gauche. Ils tiennent désormais le pays et ce n’est pas faute, pendant près de 50 ans d’avoir alerté tout le monde. Les gens s’en foutaient. On verra bien qu’ils disaient. Aujourd’hui la France se meurt et les gens continuent d’être parfaitement heureux. Merci Nicolas de nous donner ces chiffres qui ne sont à mon humble avis pas surfaits car personnellement je pense que nous avons dépassé les 8 millions de fonctionnaires et assimilés (associations comprises dont 90 % profitent de la naïveté populaire). Enfin, ce n’est pas grave puisque l’Etat distribue des chèques…

Répondre
JR 19 janvier 2023 - 7:48

Bonjour, n’est-ce pas cela l’état profond ? Merci. Bonne libération de C02

Répondre
BJ 21 janvier 2023 - 5:26

Bonjour,
Que rajouter de plus à vos commentaires intelligents. Comment peut-on imaginer changer cette situation, sans une RÉVOLUTION ? Ces fonctionnaires se protègent les uns les autres : toujours plus de règlementation, de normes, et de moins en moins de libertés, le tout sous l’égide de notre belle construction européenne.

Répondre
Snark 22 janvier 2023 - 11:59

Le code des marchés public stipule à juste titre que la maîtrise d’ouvrage, qui fixe les finalités et fourni les moyens, ne doit avoir aucun lien d’intérêt avec la maîtrise d’œuvre , qui execute, et ceci sous peine de sanctions pénale. Or en France les corporations de l’Etat administratif (maîtrise d’œuvre) ont pris de fait le contrôle de l’Etat gouvernant (maîtrise d’ouvrage), comme si l’Etat leur appartenait. En UK un fonctionnaire doit démissionner s’il veut se présenter à une élection politique. Il faudrait « decoloniser » l’Etat français. Remettre ses corporations à leur place. Le sociologue des organisations Michel Crozier a décrit cette dérive il y a déjà 50 ans.

Répondre
LEBLOND 22 janvier 2023 - 3:24

Bonjour,
Excepté l’armée, la police, les impôts tout le reste peut être privé ou avec contrat de service public avec un contrôle et un renouvellent par soumission public.

Répondre
Obeguyx 24 janvier 2023 - 9:51

Le problème n’est pas ce qui pourrait être fait, mais qu’est-ce qu’on fait ?
Prenons l’exemple dans une réunion de famille, plutôt classée à droite, on parle de tout en toute liberté sauf de la fonction publique et de son utilité. Pourquoi ? Aborder le sujet est à coup sûr un moyen de discorde familiale, car dans TOUTES les familles il y a plusieurs fonctionnaires ou assimilés. De plus, les aînés, à plus de 80 % ne rêvent que d’emplois de fonctionnaires pour leurs petits ou arrières petits enfants. C’est sûrement BJ qui a raison : le sang devrait, hélas encore une fois, régler le problème. L’animal humain, le plus grand prédateur de la planète…

Répondre
Claude GOUDRON 24 janvier 2023 - 3:45

Ancien patron de PME j’ai du subir les affres d’une administration « hors sol », j’ai écrit plusieurs livres qui le dénonce.
Je voudrais rajouter un élément à votre excellente démonstration:

Le fonctionnaire français travaille 30 % de moins que son homologue allemand, il suffirait de s’aligner et ça permettrait d’en supprimer plus de 2 millions en conservant le même nombre d’heures de » travail ».

Ce ne serait certes pas suffisant mais ce serait un début et ça calmerait ceux qui nous mettent au défi de définir quels postes supprimer!

Répondre

Laissez un commentaire