Accueil » EDF maintiendra un service minimum en cas de factures impayées

EDF maintiendra un service minimum en cas de factures impayées

par Adélaïde Motte

La trêve hivernale, qui interdit aux fournisseurs d’électricité de la couper aux mauvais payeurs, s’achève le 1er avril. En principe, EDF pourrait donc interrompre le courant en cas de factures impayées. Ce ne sera pas le cas, puisque le fournisseur a annoncé qu’il maintiendrait un service minimum avec un kVA de puissance, le kVA, ou kilovoltampère, étant l’unité dans laquelle on exprime la charge maximale supportée par un compteur. De quoi permettre l’éclairage, le fonctionnement d’un réfrigérateur et la recharge d’un téléphone. Une évolution que les associations de lutte contre la précarité, comme la fondation Abbé-Pierre, réclament depuis longtemps. Manuel Domergue, directeur des études de la fondation, affirme même qu’avoir “un minimum d’électricité chez soi” est un “droit fondamental”. Selon lui, le gouvernement devrait légiférer pour interdire les coupures complètes toute l’année.

En 2021, 254 000 consommateurs n’avaient pas payé leurs factures et s’étaient vu couper l’électricité. Avec la hausse des prix de l’énergie, ce chiffre pourrait augmenter. Les revendications des associations n’en sont pas pour autant justifiées. D’abord, le “minimum d’électricité” est très subjectif. Faut-il inclure la recharge de l’ordinateur du télétravailleur, et comment vérifier qu’il utilise bien cette électricité pour son travail ? Comment s’assurer que le téléphone n’est utilisé que pour rester en contact avec l’extérieur, et non pour passer du temps sur des réseaux sociaux consommateurs de batterie ? L’alimentation d’une box, qui permet l’accès à Internet, fait-elle partie du minimum ? Comment évaluer le besoin d’éclairage dans un logement ? Que faire si les plaques de cuisson fonctionnent à l’électricité ? Le minimum fondamental peut vite grossir, ce qui aura pour effet d’accroître les pertes des fournisseurs d’électricité. Ces derniers ne sont pas payés pour être des philanthropes distribuant gratuitement la fée Électricité à la terre entière, mais pour avoir un réseau efficace et des employés compétents. Or, cela coûte de l’argent, argent qui provient des factures des clients. Cette caractéristique concerne moins EDF, qui fonctionne en partie grâce à l’argent public. Cela explique peut-être sa décision de ne pas couper l’électricité. Après tout, ça ne coûte rien, c’est l’Etat qui paie !

You may also like

2 commentaires

Arlet 31 mars 2022 - 8:02

Je suis étonnée par les consommateurs qui ne peuvent payer leur note d’électricité , mais peuvent s’offrir un portable ?

Répondre
Obeguyx 31 mars 2022 - 10:04

Oui, mais vous oublié un terme important : « L’ETAT C’EST LE CONTRIBUABLE, CELUI QUI PAIE DES IMPOTS ET DES TAXES ». 80 % des gens ne paient pas d’impôts sur le revenu et croient que de ce simple fait, ils sont exonérés de participation. Vous vous trompez, car l’impôt sur le revenu ne représente pas grand chose par rapport au reste. A une époque, il a même été question de le supprimer, car son recouvrement coûtait presqu’aussi cher que ce qu’il rapportait. Réveillez-vous !!!

Répondre

Laissez un commentaire