Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Ces saboteurs de la CGT qui tuent la France

Ces saboteurs de la CGT qui tuent la France

par
320 vues

Souvenez-vous ! Au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, en 1946, les communistes s’emparent de la direction de la CGT. Le syndicat lance, à partir de 1947 et jusqu’en 1953, une série de grèves violentes, assortie de nombreux sabotages, qui provoque des dizaines de morts. Un rappel : le 3 décembre 1947, le train express 347, qui relie Paris à Tourcoing, a déraillé après un sabotage organisé par la CGT. Un véritable attentat qui a fait 16 morts et 30 blessés. Blocage du pays, grèves dans les mines, le secteur textile et autres industries, la CGT, avec la participation active du PCF, met la France à feu et à sang durant plusieurs années. On sait maintenant, grâce à l’ouverture des archives de l’ancienne URSS, que les syndicalistes et les activistes du PCF et de la CGT cherchaient à renverser le gouvernement démocratique français et à mettre en place une « démocratie populaire », comme à l’est de l’Europe. Il ne faut pas oublier non plus que la CGT a été financée par l’URSS à travers la Banque commerciale pour l’Europe du Nord (B.C.E.N), une banque soviétique dont la principale activité était le financement des partis communistes et des syndicats de l’Europe de l’Ouest. Ce financement de la part de Moscou a duré jusqu’à l’écroulement de l’URSS au début des années 1990.

Aujourd’hui, comme l’a bien révélé le rapport Perruchot,le financement de la CGT est complètement opaque. Par contre, ce qui est très clair, c’est que la CGT a toujours saboté l’économie française. Bien qu’un accord ait été signé à TotalEnergies, environ 90 syndicalistes cégétistes maintiennent le blocage des raffineries. Ils ont des salaires élevés et de nombreux avantages, et cherchent avant tout à couler la France et à servir leurs intérêts personnels. Comme au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale. Il est temps de prendre les mesures nécessaires contre ces saboteurs.

Vous pouvez aussi aimer

10 commentaires

Daniel 1945 19 octobre 2022 - 6:35

Sans oublier les sabotages dans les usines d’armement durant la guerre d’Indochine.

Répondre
egoma 19 octobre 2022 - 7:11

Exact, sabotage des munitions de guerre entrainant des mutilations et morts de soldats Français, tout un pan indécent de leurs idéologies bien occulté par cette clique anti démocratique.
Il y a guerre que quelques descendants de ces soldats qui en parlent encore.

Répondre
Almaviva 19 octobre 2022 - 7:41

Qui osera s’attaquer à cette centrale ? Ce n’est pas demain la veille, malheureusement !

Répondre
AUR ++ 19 octobre 2022 - 8:04

Attendu que c’est le contribuable qui finance à 80% la CGT, syndicat reconnu par l’État et que manifestement ce « syndicat » sort de son rôle syndical en se comportant en mouvement « politique » : IL FAUT LÉGIFÉRER pour sortir la CGT du monde syndical.
• Le contribuable, a tout de même son mot à dire sur ce sujet…!
Question de « courage » politique : Une fois pour toute.!
Oui mais le  »courage » n’est pas un qualifiant politique en France !

Répondre
Obeguyx 19 octobre 2022 - 10:50

Je n’ose pas commenter car ce serait un commentaire au vitriol … En quelque sorte je n’ai pas de mots pour exprimer ma colère et mon désarroi devant tant de lâcheté de nos dirigeants depuis des décennies.

Répondre
Astérix 20 octobre 2022 - 8:25

J’ai la même réaction OBEGUYX !

Répondre
Yves Egal 19 octobre 2022 - 3:42

Comme l’a dit Bruno Lemaire, ces grèves sont illégitimes car il ne s’agit plus de gêner un patron en lui retirant sa « plus-value » du fait de la cessation de la production, mais de géner l’économie tout entière en prenant les clients-consommateurs-usagers en otage. Normalement la grève ne doit pas concerner tout un secteur de l’économie, ce qu’acte la jurisprudence mais ce qu’aucune loi n’a encore acté. Lâcheté du législateur !

Répondre
Fargier.Monique 19 octobre 2022 - 3:56

Il serait intéressant de connaître et publier le salaire et autres avantages ( appartement voiture etc…)perçus par pH Martinez

Répondre
Fargier.Monique 19 octobre 2022 - 3:57

Il serait intéressant de connaître et publier le salaire et autres avantages ( appartement voiture etc…)perçus par pH Martinez
Je ne crois pas avoir écrit un précédent commentaire

Répondre
AlainD 19 octobre 2022 - 9:52

Il y a vraiment de quoi s’indigner quand on voit qu’un seul syndicat politisé à outrance se permet de bloquer les approvisionnements en carburants dont les gens ont besoin chaque jour pour leur activité. Ces hommes là ne sont sûrement pas les plus à plaindre mais ils n’en ont jamais assez. La cgt a toujours aimé semer la pagaille dans les grandes sociétés et les entreprises naguère nationalisées telle la sncf. Il faut être patron de la cgt pour réclamer un salaire minimum à 2500 € carrément irréaliste…

Répondre

Laissez un commentaire