Accueil » Alliance PS-LFI : le naufrage du Parti socialiste est consommé

Alliance PS-LFI : le naufrage du Parti socialiste est consommé

par Adélaïde Motte
prop_4_pendules.png

On l’annonçait depuis longtemps, ça y est : le Parti socialiste est mort, obligé de nouer une alliance avec La France Insoumise pour continuer à exister. Au prix manifestement de quelques compromissions, qui ont étonné jusqu’aux cadres LFI. Manuel Bompard, négociateur en chef Insoumis, précisait à la presse, après la rencontre des deux partis qui a eu lieu mercredi 27 avril “on n’avait pas l’impression de discuter avec le même PS qu’il y a deux-trois ans”, au point qu’il n’y a pas de “point de blocage insurmontable” entre les deux partis. On peut d’ailleurs se demander pourquoi, dans ce cas, les deux partis ne fusionnent pas. Olivier Faure, premier secrétaire, a d’ailleurs suggéré à ceux du PS qui s’offusquaient de cette alliance de partir chez LREM. Le message est clair : le parti socialiste est rigoureusement incapable de fonctionner seul, mais il est interdit de le croire mort.

Olivier Faure est en guerre ouverte avec la minorité du parti -comprenant entre autres Jean-Christophe Cambadélis- en désaccord avec certaines positions européennes et économiques de Jean-Luc Mélenchon. Selon Cambadélis, au lieu de s’associer avec un autre parti, les socialistes doivent repenser leurs combats. François Hollande se rebiffe également contre cette alliance, et affirme que l’on doit être fidèle “à l’histoire de la gauche et du PS” ayant permis d’avoir deux présidents et un premier ministre de cohabitation. Le naufrage du Parti socialiste se trouve peut-être justement dans ces victoires électorales , qui n’ont abouti qu’à  des échecs retentissants pour la France. Sous Mitterrand, le chômage a augmenté, la monnaie a été dévaluée, la dette a explosé, le pouvoir d’achat a baissé, sans même parler de la déchéance de l’école. Comme cet héritage mitterrandien empêchait les présidents successifs de résorber le chômage, François Hollande s’est autorisé, quant à lui, quelques arrangements avec les chiffres. Si c’est tout ce que le Parti socialiste a comme héritage, on ne peut que se réjouir de sa mort.

 

You may also like

5 commentaires

Almaviva 30 avril 2022 - 9:33

Voici le PS qui va s’allier avec un parti d’extrême gauche ! Pendant des années nous avons entendu ce refrain : les partis de gouvernement ne doivent pas s’allier avec les extrêmes ! Maintenant, la gauche peut se rapprocher de l’extrême gauche alors que les Républicains, eux, ne peuvent en aucune façon s’allier à un parti dit d’extrême droite ! Dans le premiers cas c’est républicain dans le second non, allez comprendre !

Répondre
en fait 30 avril 2022 - 10:00

OUI, le petit chat est mort, le P.S. aussi, mais les lourds dégâts restent pour les générations futures, encore merci à J.C.
Pour le moment, les mouvements semblent aller pour les uns du (LR) dans une logique – Ave César – vers ( LR)EM, puis L.R.N. ?
Certaines données font peur. Regardons les résultats du 24 04 dans deux communes d’I.D.F. où E.M. a dépassé les 76 % méthode M.I.
Avec la technique S. ( citoyens réels = inscrits x 1.1128; les Ailleurs = NI + ABS + VB + VN )
– La Courneuve : Ailleurs 0.5468 + E.M. 0.3487 + M.L.P. 0.1045 = un
– Neuilly sur seine : Ailleurs .03088 + E.M. 0.5708 + M.L.P. 0.1204 = un
Pour nos politiques hors-sol tout va bien, ils sont sans soucis, par contre pour les citoyens, il y a des mouvements en préparation.
il va falloir proposer du neuf pour le 21° Siècle .

Répondre
REMI 30 avril 2022 - 10:03

Nous l’attendions tous, nous l’espérions tous, et nous savions qu’il était inévitable ce « naufrage » du Parti Socialiste, sans idée ni objectifs, qui s’est laissé « mangé » par l’Orgre MACRON.
Le Parti Socialiste périssait, et il a fini par rejoindre son Destin : Sa lamentable disparition avec madame HIDALGO qui a fébrilement obtenu 1.75% des suffrages exprimés aux dernières présidentielles…
Belle mort à la hauteur de ce que représente le Parti SOCIALISTE AVEC LE QUINQUENNAT DE MONSIEUR HOLLANDE…
« On » a le sort que l’on mérite… !
• Le Parti Socialiste est mort…Vive le Parti Socialiste… !
Quoi de plus naturelle, comme décès, une mort lente sans souffrances contenues… c’est le vœu de tout un chacun

Répondre
Obeguyx 2 mai 2022 - 4:39

Je crains bien que le « socialisme » et ses différents partis agitateurs ne soient pas morts. Par contre, la droite, digne de ce nom, est belle et bien morte et n’est pas près de renaître de ses cendres. Elle se rallie déjà au socialiste Macron et le reste finira par errer au gré du vent et des tourbillons qui finiront par tout emporter. Bel avenir qui se dessine pour nos enfants.

Répondre
JR 2 mai 2022 - 7:17

Bonjour, c’est la revanche du programme commun de 1981…mais cette fois, c’est le parti escrolo-islamo-communiste qui met la main sur ce qu’il reste du PS. En revanche à droite, c’est toujours la morne plaine. Bien à vous

Répondre

Laissez un commentaire