Accueil » Primaires : une « flat tax » à 20 %

Primaires : une « flat tax » à 20 %

par IREF

On ne peut que féliciter la candidate Nathalie Kosciusko-Morizet pour son courage d’avoir proposé une vraie réforme fiscale avec l’adoption d’une flat tax à 20 %.

Nous ne partageons pas toujours ses propositions, mais celle-ci montre qu’il existe une prise de conscience chez les candidats aux primaires 2016 des Républicains sur la nécessité de réformer la fiscalité confiscatoire française.

Voir notre étude sur les effets sur l’économie et la fiscalité d’une flat tax à 2 taux.

You may also like

1 commenter

Dominogris 15 octobre 2016 - 7:23

Bonne idée mais…
Avant d'instaurer une flat tax, il faudrait baisser les dépenses publiques et simplifier notre système fiscal.
Un taux de 20% reviendrait à augmenter les impôts de la plupart des contribuables, sans compter tous ceux qui sont exonérés actuellement.
Donc bonne idee, mais proposition irréaliste. Accéder à la présidence de la République ne s'improvise pas…

Répondre

Laissez un commentaire