Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » « Alexeï Navalny : L’homme qui défie Poutine », de Jan Matti Dollbaum, Morvan Lallouet, et Ben Noble (Tallandier, 2021)

« Alexeï Navalny : L’homme qui défie Poutine », de Jan Matti Dollbaum, Morvan Lallouet, et Ben Noble (Tallandier, 2021)

par
188 vues
Nous sommes le 23 janvier 2021. Ce jour-là, de Moscou à Vladivostok, ville portuaire située dans l’extrême-orient russe, des dizaines de milliers de personnes manifestent et réclament la liberté pour Alexeï Navalny ainsi que la démission de Poutine.

Arrêté à sa descente d’avion le 17 janvier, Navalny sera jugé par les autorités et condamné à deux ans et huit mois de prison pour « atteinte à l’identité et aux droits de citoyens ». En réalité, Navalny est un critique du régime autocratique de Moscou et de la corruption des dirigeants russes. Il avait révélé, entre autres, l’étendue de la fortune de Poutine, en particulier son énorme palais au bord de la mer Noire. Mais qui est Navalny ? Comment est-il devenu un dissident célèbre et un symbole de la lutte contre la corruption en Russie ? C’est ce que nous décrivent les trois auteurs de cette biographie, tous d’excellents connaisseurs de la Russie, chercheurs et enseignants dans les Universités de Brême, de Kent et de Londres. Pour eux, il existe plusieurs Navalny. Cet homme, né en 1976 dans l’oblast de Moscou, est d’abord un agitateur d’idées à la fin des années 1990 et au début des années 2000 lorsqu’on avait compris que la Russie avait raté sa transition vers la démocratie et l’économie de marché. Il organise ses réseaux parmi les jeunes de la société civile mais l’impact ne le satisfait pas. Il se lance en politique sous une étiquette libérale mais teintée de nationalisme russe qu’il considère indispensable pour convaincre les électeurs.

Mais c’est surtout la lutte contre la corruption qui le rend célèbre. Politiques, juges, procureurs, officiers… les révélations de corruption sont nombreuses et touchent de nombreuses personnalités. Les Russes, dont le niveau de vie est très bas, découvrent les fortunes énormes des oligarques milliardaires qui se sont enrichis pendant toutes ces années. Ils découvrent aussi que ceux-ci ont été protégés et qu’ils sont liés à un autre milliardaire qui est Poutine. Cette fois-ci, Navalny trouve un écho auprès des électeurs et obtient un vrai succès politique en 2013, lorsqu’il se présente pour devenir maire de Moscou. Il arrive en deuxième position avec 27,24 % des voix. Cela malgré la fraude électorale et les astuces mises en place par les poutinistes pour déconsidérer l’opposition.

Navalny n’aurait jamais pu se faire connaître, ni montrer ses enquêtes sans internet. Il a utilisé son blog sur la plateforme LiveJournal, Youtube, le site de son organisation FBK, etc.

Est-il devenu un danger pour Poutine ? L’autocrate du Kremlin a tenté de l’empoisonner. Navalny a survécu grâce aux soins qui lui ont été prodigué en Allemagne sous la pression internationale. Mais Navalny a préféré rentrer en Russie où il considère qu’il est plus utile à la lutte pour démocratie même s’il est en prison. Il n’a pas tort. Les autorités britanniques viennent de saisir les biens de plusieurs oligarques russes proches de Poutine. Ils étaient tous sur la liste des corrompus établie par Navalny. Un jour, espérons-le, Poutine sera obligé de quitter le Kremlin et rendra des comptes pour ses crimes. Les charges de Navalny contre lui pèseront aussi et le dissident jouera sûrement un rôle dans la nouvelle démocratie russe.

 

Acheter le livre

Vous pouvez aussi aimer

1 commenter

en fait 12 mars 2022 - 10:01

OUI, A. Navalny a un courage exceptionnel, car, il lutte avec – @ – contre une force financière pour ce coup unique au monde. En effet, en utilisant les dernières données STATISTA, on peut raisonnablement estimer que depuis 1999 – V. Poutine + les « 500 » Oligarques + le 1% TOP Russe possèdent sur place et en Offshore de l’ordre de TROIS fois le PIB Russe de 2021 soit 4800 milliards USD. Maintenant, avec les subtilités des mathématiques financières, il est très délicat d’attribuer à  » chacun » ses  » justes billes ».
Oui, A. Navalny soulève avec force le lancinant problème de l’absence d’outils de gestion pour le XXI siècle. La logique comptable « Biblique » ancestrale d’une société agricole, ne permet pas compte tenu des évolutions financières depuis Aout 1971, de passer en un éclair du ou des communisme(s) à la démocratie et aux marchés.
Oui, tous les autres pays sont cependant aussi touchés, car, les ajustements sont faussés, . .. …., corruption, incompétences, accaparements, . .. …., .
Les très récents mouvements sur SWIFT vs CIPS renforcent l’urgence de sa saisir de cette question, car, les entreprises vont s’affranchir des banques, des Etats . .. …., .
Nous avons eu les Huns, nous sommes en route pour le UN du plus fort.
Oui, A. Navalny est extraordinaire.

Répondre

Laissez un commentaire