Accueil » Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux

par Thierry Benne

Pour marquer l’accession de la France et accessoirement de sa personne à la Présidence tournante de l’Union européenne durant le premier semestre 2022, le Président Macron a cru bon, pour le premier jour de son mandat tout neuf de pavoiser l’Arc de Triomphe aux seules couleurs de l’Europe. Ce faisant, il semblait ignorer que le soldat inconnu et tous ceux qu’il représente appartiennent à la mémoire des Français et à elle seule et qu’ils ont droit à ce que leur sépulture, lorsque l’Arc de Triomphe est pavoisé, ne se trouve pas orpheline du drapeau français.

Devant la « broncha » soulevée par cette provocation, devant aussi les fermes protestations de Marine Le Pen, d’Éric Zemmour et de Valérie Pécresse, Clément Beaune, Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes, s’est immédiatement raidi droit dans ses bottes. Il entreprit assez sottement de leur bailler une leçon d’Europe en reprochant notamment à la candidate des Républicains de servir de photocopieuse à la Présidente du Rassemblement National, dont on connaît le peu d’indulgence pour Bruxelles. Il jura ses grands dieux aussi que le brusque retrait du fameux pavois constellé d’étoiles opéré discrètement et nuitamment correspondait en tout point à la volonté du Gouvernement et du Président de la République, qui entendaient simplement saluer ainsi en ce seul jour de l’An l’accession de la France aux plus hautes responsabilités de l’Union.

En réalité, en défendant bec et ongles la décision officielle, le Secrétaire d’État ment et il a tout faux

– d’abord parce qu’il soutient que la présence isolée du pavois européen n’était prévue que pour le jour de l’accession de la France à la présidence précitée, alors qu’il avait publiquement affirmé quelques heures seulement auparavant que, sans être définitivement installé, le pavois flotterait quand même quelques jours pour symboliser le début de la présidence française.

– ensuite parce qu’il tait soigneusement ou fait mine d’ignorer qu’il existe une réponse du Ministre de l’Intérieur à une question Reymond publiée au Journal Officiel du Sénat le 25 février 2010), qui précise:

1 – (Pour le pavoisement des édifices publics): seuls l’usage et la tradition républicaine sont pris en considération.

2 – Le drapeau européen ne peut toutefois être hissé qu’en y associant les couleurs françaises et sous réserve qu’il soit placé à droite du drapeau français et donc vu à gauche de ce dernier en regardant l’édifice public.

3 – Ces mesures ont d’ailleurs été appliquées au cours du second semestre de l’année 2008, lors de la présidence française de l’Union européenne.

Il est donc parfaitement clair que le pavoisement de l’Arc de Triomphe tel qu’observé ce 1er janvier 2022 n’a nullement satisfait à ces conditions, puisqu’il n’a répondu ni à l’usage, ni à la tradition républicaine expressément rappelés par la réponse Reymond, dont rien n’indique qu’elle soit caduque. On notera d’ailleurs et en tant que de besoin que de son côté, l’Union européenne ne s’est pas précipitée toutes affaires cessantes pour pavoiser ses propres édifices aux couleurs de la France.

Donc non content d’insulter à peu de frais l’opposition de droite, Monsieur Beaune est un bien triste Secrétaire d’État aux Relations européennes. En effet, en chassant de l’Arc de Triomphe le drapeau de son pays, il n’a même pas pris les précautions nécessaires pour s’assurer de son bon droit en faisant flotter côte à côte et selon l’usage les deux emblèmes. Il aggrave au surplus son cas en invectivant tous ceux et toutes celles qui se permettent de rappeler à ce gentilhomme un usage qu’il devrait connaître. Mais peut-être existe-t-il au-dessus de Monsieur Beaune, un Ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères? Dans l’affirmative, pourquoi cet étonnant silence?

Décidément, durant ce quinquennat, l’image de la France n’aura cessé d’être contestée, ébranlée et même parfois abimée. Mais il reste encore des Français – rassurons le pouvoir: il y en a de moins en moins…hélas ! – , qui ne sont pas près d’oublier l’offense portée sous des prétextes fallacieux à la mémoire de tous leurs soldats morts pour la France. Car pour eux, ce sont des mains impies qui viennent l’espace d’un jour, en les privant de leurs propres couleurs, d’imposer à nos morts le déploiement d’un emblème qui leur était, pour la plupart, individuellement et militairement étranger. Or par leur sacrifice et au flanc des cimetières où ils reposent, ils ont définitivement acquis le droit au silence, ainsi qu’à notre imprescriptible reconnaissance. De grâce, respectons humblement l’Histoire, notre histoire dont nous n’avons pas lieu de rougir : honorons-les assidument, mais ne les chargeons pas de messages qui ne sont pas les leurs!

You may also like

29 commentaires

Martinie 5 janvier 2022 - 3:44

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
Excellent et toujours concis, documenté sans aucun biais et heureusement pugnace !

Merci beaucoup mais comment aider à mettre la pression sur les médias pour que le dossier des indemnités illégales des membres du Conseil Constitutionnel soit posé dans le débat de la campagne électorale qui s’ouvre ?

Pour que re-vive enfin la démocratie il ne faut rien lâcher !

Répondre
Larroque 5 janvier 2022 - 7:27

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
Je regrette que l’IREF s’associe aux hurlements de la meute partisane de tout ce que la France compte d’excessifs et de rageux.
Que vous le vouliez ou non, l’Europe avec ses imperfections et ses insuffisances, est le seul avenir de la France et n’en déplaise à ses contempteurs que serait serait notre pays seul face à l’actuel péril politique, économique et monétaire? Quel sont les solutions des Zemmour et Le Pen, Mélanchon et consorts pour vivre la solitude d’un petit pays aux prises avec un monde désormais
porteur de tous les dangers?
Le Drapeau de l’Europe, symbole d’union transcendant les égoïsme nationalistes étroits vaut bien que nous l’honorions. Et plutôt que de brailler inutilement après une initiative qui devrait nous rendre fiers, si on essayait, comme le Président Macron tente de vouloir le faire, de réformer ses Institutions aux tares bien réelles, en imprimant la vision française d’une Europe plus forte et plus déterminée à faire entendre sa voix.

Répondre
Razoski 5 janvier 2022 - 7:42

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
Et cela se dit républicain avec le soutien du porte parole du gouvernement……
Nos gouvernants sont mal instruits et leurs actions ne font que révéler un niveau relativement bas animé par une ivresse du pouvoir.
Nous sommes en plein chaos!

Répondre
Jean-Loup REY 5 janvier 2022 - 8:14

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
mais rien ne prouve que le soldat inconnu est de nationalité française!

Répondre
Jean-Pierre 5 janvier 2022 - 8:20

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
Seule la réaction de Mme. Pécresse était donc crédible et conforme à la Loi constitutionnelle. Les 2 drapeaux pouvaient flotter symboliquement côte à côte, le 1/1/2022, date de la prise de Présidence du Conseil Européen par la France, et signe que la France a encore une place importante dans la Communauté Européenne, mais il était une faute constitutionnelle grave de la part d’un Président de la République, de se placer au dessus des règles constitutionnelles de sa propre Nation, dont il est sensé être le garant.

Répondre
André Roullé 5 janvier 2022 - 8:26

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
C’était une réponse sous les hospices de Beaune.

Répondre
Marcel 5 janvier 2022 - 8:37

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
Choqué mais pas vraiment surpris!
Jusqu’où ira ce Président pour démolir le peu qu’il reste de l’unité de la France.
Je dois dire qu’il fait preuve de constance!!

Répondre
Hubin 5 janvier 2022 - 8:52

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
L’Europe est une bonne idée , sa pratique l’est moins .
Ses fanatiques contribuent au mauvais jugement que l’on peut avoir et Beaune est un fanatique , l’Europe n’est pas l’explication de la paix entre la France et l’Allemagne , la Paix règne aussi entre le Japon et ses voisins , sans aucune organisation supra nationale .Pour ce qui est de l’avenir je réponds à ceux qui pensent que la France ne peut rien sans l’Europe que la Grande Bretagne la Corée du Sud le Brésil La Russie même le Japon se débrouillent bien sans le filet (assez troué) d’une organisation de coopération régionale de type européen .

Répondre
Koerckel 5 janvier 2022 - 9:13

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
Je suis abonné aux publications de l’IREF pour la vision libérale du monde que cette institution véhicule. Depuis quelques mois les publications deviennent de plus en plus politiciennes, donc hors sujet par rapport à l’objectif initial. C’est dommage et contre productif vous devriez laisser ce penchant aux politiques C’est une grande partie de leur raison d’être pas la vôtre.

Répondre
Thierry BENNE 5 janvier 2022 - 9:32

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
RÉPONSE À @ LARROQUE

Contrairement à vos assertions désobligeantes, il ne me semble pas avoir hurlé, pas davantage avoir braillé. Par ailleurs je vous assure avoir écrit mon article tout seul comme un grand sans le secours d’aucune meute, qui ne compterait d’ailleurs que ma modeste personne. Permettez-moi aussi de m’étonner de me voir ranger tout de go et par vos soins, parmi « les excessifs et les rageux ». En réalité, ne vous vexez pas, mais je trouve dans vos propos toutes les caractéristiques de ce que je ne supporte pas dans l’arrogance de la macronie actuelle , qui ne tolère ni les pensées libres, ni la moindre approche critique.

Au-delà de ces préliminaires, je vous ferai observer que tout mon article, comme l’annonce d’ailleurs son titre, se borne à une approche factuelle des propos de Monsieur Beaune: d’une part en les mettant en perspective avec un réponse ministérielle en bonne et due forme et fidèlement citée, d’autre part en regrettant qu’il manie l’invective au lieu des excuses qu’il aurait dû présenter pour ce qui fut incontestablement une faute, comme l’atteste le retrait nocturne et précipité de ce pavois de la discorde. Nulle part d’ailleurs, vous ne remettez en cause le fil de mon argumentation, si bien que l’essentiel de vos propos exprime vos convictions qui , certes, sont tout à fait respectables, mais excusez-moi de vous le dire, demeurent en l’occurrence largement hors sujet.

Pour conclure, je crains fort que toutes les familles de ceux qui sont morts pour la France n’apprécieront guère d’apprendre que leurs parents sont morts hier pour « la défense d’égoïsmes nationalistes étroits » grâce auxquels d’ailleurs, vous semblez l’oublier, aujourd’hui vous comme moi, nous vivons libres.

Cordialement, quand même!

Répondre
Masson 5 janvier 2022 - 10:05

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
Réponse à monsieur Laroque
« Small is beautiful » peut s’appliquer aussi aux Etats : sans parler des anglais, demandez aux suisses s’ils veulent adhérer à l’UE ! Posez la même question à ceux qui viennent d’être récupérés par un « grand » empire – les citoyens de l’ex cité Etat de Hong Kong sont-ils ravis de bénéficier désormais de la puissance de l’empire chinois ? — ou de le quitter : ceux des pays baltes ont-ils envie de retrouver les plaisirs et délices de ce qui était le plus grand empire du monde, l’URSS ?. Demandez aux croates s’ils ont envie de reconstituer la « grande » Yougoslavie avec leurs voisins serbes, kosovars, macédoniens, bosniaques, aux Kurdes s’ils sont heureux d’appartenir au vaste territoire turc. On pourrait ainsi remonter le cours de l’histoire jusqu’à l’Antiquité (les hollandais et l’empire Habsbourg, les hongrois et l’empire dit austro-hongrois, les populations des Balkans et l’empire ottoman, les espagnols et portugais et l’éphémère empire français)…) : on ne peut pas à la fois se régaler des histoires d’Astérix et se comporter comme un gallo-romain rêvant de devenir citoyen romain. Une confédération européenne oui, une fédération non !

Répondre
Michel Faure 5 janvier 2022 - 10:32

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
Chers amis de l’IREF, j’aime toujours vous lire, mais je trouve ce débat sur le drapeau européen sous l’arc de triomphe désolant. Même s’il n’est pas conforme aux règles, même s’il était là pour flatter l’ego du président, ce drapeau symbolise l’union et la paix entre les nations européennes qui jadis se faisaient la guerre. L’Europe est par nature pacifique. Le drapeau européen n’insulte pas le soldat inconnu, il lui rappelle qu’il est mort pour qu’un jour le continent soit enfin en paix. L’élan de l’Europe, son génie, son histoire et son avenir ne connaissent qu’un seul obstacle : la passion triste du nationalisme souverainiste, qui voudrait que nous restions dans nos petits prés carrés et qui a peur que son identité de citoyen national français soit un jour noyée dans une fédération européenne. En tant que libéraux, n’oubliez pas Karl Popper chantant les vertus des société ouvertes. Affranchissons nous de l’esprit de tribu. Contrairement aux préceptes populistes, nous pouvons avoir plusieurs identités et vivre plus heureux avec elles que si nous n’en avions qu’une. Non seulement ce débat est désolant, mais plus désolant encore est que vous l’abordiez à contre-courant de l’espérance en un avenir pacifié et harmonieux au sein d’une grande nation européenne.
Merci de m’avoir lu.
Michel Faure

Répondre
Paul 5 janvier 2022 - 11:23

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
Cet exemple du drapeau europeen fait tout simplement apparaitre que la multiplication des directives ou reglements divers est telle que meme les membres du gouvenement n’arrivent pas a les respecter…
Y aura t il une admninistration pour les sanctionner,comme c’est le cas pour le commun des citoyens ?
Paul

Répondre
Dudufe 5 janvier 2022 - 11:58

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
Une fois de plus d’accord avec Monsieur Thierry Benne pour sa réponse à Larroque.Ce dernier écrit,je cite : l’UE est le seul avenir de la France » ,si pour lui cet avenir est celui de l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne alors là…! N’oublions pas que « son Europe » a généreusement octroyé 6 milliards d’euros comme aide de pré adhésion à la Turquie et que ,je crois,quand les 12 protocoles prévus seront signés ( déjà 8 signés ) alors la porte sera grandement ouverte à ce pays musulman !!!

Répondre
Paulouis 5 janvier 2022 - 1:36

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
Beaucoup de bruit pour rien. Oui, j’aurais mis le drapeau français à côté de l’européen, mais bon dieu qu’est-ce qu’on perd du temps en France avec des discussions philosophiques, qu’on s’étrangle pour un mot ou un geste qui déplaît. Pendant ce temps-là, ailleurs, on essaie de former des entreprises, des pays, des alliances, des blocs de plus en plus puissants et influents. Regardons ce qui se passe dans le monde et arrêtons de discutailler sur ce qui s’est passé le siècle dernier. Ce ne sont pas les villages gaulois qui nous protègeront, mais l’appartenance à un bloc, certes décriés pour sa bureaucratie et ses imperfections, qui a encore un long chemin à faire pour devenir aussi une puissance politique et non seulement économique.

Répondre
Thierry BENNE 5 janvier 2022 - 1:44

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
RÉPONSE @ MICHEL FAURE

J’ai lu avec intérêt votre post dont j’ai apprécié le caractère courtois et mesuré. Mais, malgré nos divergences, je pense que nous partagerons sans restriction la même approche lorsque nous conviendrons qu’on peut parfaitement célébrer l’Europe sans occulter la France.

Cordialement.

Répondre
Pierre Bouchet 5 janvier 2022 - 5:24

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
Réponse à Michel Faure
Bien sûr, l’Europe ne pèsera qu’unie, mais ce n’est pas la veille, il faudra bien du temps avant qu’elle puisse parler au monde d’une seule voix. Voyez à qui commandent leurs matériels de défense tant de pays membres… L’Europe, ne vous en déplaise, n’est pas « une nation ». Elle ne se fera que sous forme de confédération de nations, c’était d’ailleurs la vision de De gaulle, et c’est la seule façon que les institutions européennes soient démocratiquement élues, alors que pour l’instant ce ne sont que des fonctionnaires dont la nomination et la responsabilité échappent à tout contrôle. Mais que nos gouvernant français respectent leurs propres lois françaises, c’est tout de même la base, non ? Réformons-nous nous-mêmes avant de vouloir réformer les autres…

Répondre
Verdun 5 janvier 2022 - 5:38

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
Bonjour et Meilleurs vœux
L’arc de triomphe et les autres monuments… Ce n’est que de la provocation comme les nominations hallucinantes à la légion d’honneur, la conclusion du discours sur l’ue ou linsulte d’irresponsable aux non vaccinés alors qu’à ce stade, il est scientifiquement abusif de qualifier cette expérience de vaccin et qui plus est une escroquerie de faire payer l’expérience à la sécurité sociale. Je n’entend pas non plus trop de désolidarisation vis à vis du royaume de hollande qui fait tirer à balles réelles sur sa population. Ceci dit, j’ ai été étonné de lire dans les traités que cette ue est open à la peine de mort si un état (ou un futur état) l’approuverait ; et l’entourloupe démocratique de 2005…
Cette ue touche au but, à sa fin et fort heureusement en l’espèce. Dommage d’avoir perdu 70 ans pour se retrouver dans une situation encore pire qu’avant. Faire et défaire, c’est la devise de l’administration n’est-ce pas ?
« Une confédération européenne oui, une fédération non ! » Et merci Masson.

Bien à vous

Répondre
Obeguyx 5 janvier 2022 - 7:56

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
Où est la FRANCE dans tout cela ? Notre Président a trahi notre identité, donc notre pays. Il ne fait que ça depuis qu’il a été élu. Les gens (je ne dis pas citoyens, il en reste si peu) l’acceptent, sans broncher. Quand un excellent article, remarquablement doux est publié, au lieu de s’y rallié on le raille. Je souhaite vivement qu’un comité de salut public s’instaure en France afin de nettoyer cette fange qui nous gouverne et se gave.

Répondre
Obeguyx 5 janvier 2022 - 8:00

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
Ah, j’oubliais, les étoiles du drapeau européen me font de plus en plus penser à des croix ou a des outils d’un autre temps. N’en déplaise à ceux qui bénissent cette Europe. Je ne suis pas contre une Europe, mais pas celle-là et pas comme ça.

Répondre
Verdun 5 janvier 2022 - 8:38

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
En réponse à Koerckel
En ajoutant (encore) une strate au millefeuilles administratif – qui freine les prises de décisions et les actions et nous embrouille souvent plus qu’autre chose, qui par dessus le marché s’octroie des compétences et nous inflige des amendes-, ne va t’on pas à l’encontre du libéralisme et de la réactivité dont ont besoin les acteurs économiques ?

On peux imager tout en grossissant plus ou moins le trait en disant que l’ue handicape les états, l’état handicape les entreprises et que c’est une double peine pour les libéraux.

Le choix de plus ou moins de libéralisme dans une économie est bien un choix de politiques.

Il me semble que nous ne nous éloignons pas de l’objectif de l’IREF ; mais je peux me tromper!

On ne peux plus entreprendre en France à moins de frauder. Mis à par se faire manger par les économies réactives et dynamiques – ou moins dynamiques – c’est tout ce que nous gagnons avec toujours plus de lourdeur administrative.

D’autant plus lorsque cette lourdeur aboutit sur des mauvaises décisions comme c’est vraisemblablement le cas.

Une majorité d’européens et de nations ne sont pas d’accord avec cette hiérarchie des normes en faveur d’une autorité supranationale vers laquelle ils sont emmenés de force par une minorité d’européistes acharnés qui tente de l’imposer à cette majorité. Quant aux libéraux ils déplorent ces normes (directives) qui sont certes parfois justifiées – et parfois pas du tout – mais qui freinent notre compétitivité.

Bien à vous

Répondre
REEL 6 janvier 2022 - 9:15

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
l’Europe a toujours été victorieuse contre un tyran ! n’oublions pas note FAG bleu blanc rouge
bleu coleurs de l’infini
blanc couleur de la pureté
rouge couleur du sang des braves

Répondre
Out 6 janvier 2022 - 3:29

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
La macronie nous promet encore des lendemains qui chantent avec l’europe.
Depuis combien de décennies nous en attendons des bénéfices ?
Des lois des règlements pour ça elle est forte
Le bonheur du peuple ah oui je vois de plus en plus de gens dans la crotte, passant de moyen à petit.
Toutes ces usines parties
L’agriculture massacrée.
Même en Belgique les panneaux routiers ne sont pas identiques à ceux d’ici
Meme cette harmonisation routière n’est pas obtenue.
La France fait de la philosophie pendant qu’on la pille; après la France pillée c’est notre tour d’être spolié

Répondre
remi 8 janvier 2022 - 9:25

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
Comment peut ont expliquer les justifications et commentaires du gouvernement réitéré par le Président de la République, qui perpétue ses mensonges successifs depuis bientôt 5 ans…
Où est la crédibilité de la France aujourd’hui ?
Le drapeau Européen, ne doit-il pas juridiquement être TOUJOURS accompagné du drapeau français ….
Je dis bien TOUJOURS et sans exception ?
Aujourd’hui, je pense à ces victimes pour la Paix, en regardant les photos de mon grand-père et de mon père…Qui chercheraient le regard du Président de la république, Monsieur MACRON qui n’a connu les guerres à travers ses livres d’histoire, sans n’avoir jamais porté l’uniforme
Ainsi est la France… mais pas celle que j’enseigne à mes enfants….
Monsieur Macron, vous n’êtes pas un chef d’État, mais un marketeur géopolitique clientéliste et carriériste….
C’est dommage car je vous conseille de lire : « Bel ami » de Guy de Maupassant…!.
Vous y trouverez de quoi vous reconnaitre….

Répondre
Jean-Loup REY 9 janvier 2022 - 8:03

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
Mais rien ne prouve que le soldat inconnu est de nationalité française

Répondre
ambelouis 9 janvier 2022 - 9:18

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
CE N’EST PAS UNE ERREUR…. MAIS UNE  »’FAUTE »’ DE L’ÉTAT et un OUTRAGE et une INSULTE faite aux morts des guerres… Plus encore, c’est une atteinte à LA DIGNITÉ des victimes de guerre qui ont donné leurs vies pour NOTRE PAIX….
C’est UNE HONTE, c’est une TACHE INDÉLÉBILE et non une  »anecdote » comme la décrive des journalistes qui vivent dans le séquentiel… qui sont dans le déni d’exprimer ce que les familles peuvent ressentir en pareille agression….
C’est un ACTE DÉLIBÉRÉ et UNE DÉCISION MUREMENT et COLLECTIVEMENT RÉFLÉCHIE réfléchi qui répond aux règles du MARKETING CIRCONSTANCIEL pour agir sur les citoyens… C’est du CLIENTÉLISME qui cherche l’adhésion des électeurs pour satisfaire leurs esprits primaires repérés dans les comportements markéting
OUI les non vaccinés, hors de prescription médicales valisées, sont des ÉGOÏSTES volontaires et deviennent des malades prioritaires avec PRÉMÉDITATION… Ces « individus » devront payer le prix fort et cash leurs hospitalisations avec des dommages et intérêts pour avoir pris la place des malades responsables qui n’ont pas pu bénéficier de soins, faute de place occupées par ces IRRESPONSABLES lucides et volontaires aujourd’hui cautionnés par l’Etat….
Ne sommes-nous pas en démocratie où vivre ensemble, c’est être responsable de soi pour les autres… ?
Nous sommes dans une FRANCE MARKETING… où le clientélisme est devenue la règle…Spécifique de Monsieur Macron, qui n’est pas un « chef d’État », mais un marqueteur géopolitique égocentrique et donc carriériste.
Ainsi la France ne peut-elle qu’être DÉGONDÉE….et sans devenir pour son avenir….
Alors, au minimum RESPECTONS NOS MORTS qui nous ont donné leurs vies pour avoir une FRANCE LIBRE dont nous devrions être fière…
Hélas les faits et les constats sont terribles et nos « POLITIQUES » en sont responsables et coupables…
Leurs électeurs sont ces éblouis du marketing, passifs telle l’alouette éblouie par les miroirs… qui se laisse prendre sans résistance ni comprendre la manœuvre meurtrière….
Terrible et réelle situation…
Par dignité et par respect au nom du sens des valeurs, je sais pour qui je ne voterai pas… Je ne suis pas une « alouette »…. !

.

Répondre
Frédéric Martinet 9 janvier 2022 - 11:19

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
Oui, vous avez 100 fois raison.
Ce geste justement critiqué se voulait symbolique. Hélas ! Pour manier les symboles, il faut en maîtriser le sens, et avoir celui du respect. Le résultat, déplorable, c’est qu’on affirme expressément que la France est désormais noyée dans l’Europe, dont la réglementation envahissante prime la nôtre. C’est bien le même qui pour faire un coup médiatique veut emmerder une partie des français; ceux qui n’ont pas cédé, à leur corps défendant, à l’aberrante vaccination contrainte.

Répondre
paul 9 janvier 2022 - 2:42

Le pavois européen sur l’Arc de Triomphe : le Secrétaire d’Etat a tout faux
Il n’y a pas que là où la France est bafouée par nos représentants de la république française.
Il y a le cas de Saint Malo où le drapeau de la ville supplante le français, même lors de visite présidentielle. Et là tout le monde trouve çà normal.

Répondre
Thierry BENNE 10 janvier 2022 - 2:11

RÉPONSE@JEAN-LOUP REY

« Mais rien ne prouve que le soldat inconnu est de nationalité française » selon votre post.

En réalité la présomption est extrêmement forte puisque le soldat inconnu a été choisi par le soldat Thin parmi huit corps revêtus de l’uniforme français.

Cordialement: Th.B

Répondre

Laissez un commentaire