Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Anne Hidalgo a mal terminé l’année

Anne Hidalgo a mal terminé l’année

par
5 788 vues

Anne Hidalgo n’en rate jamais une et c’est pour cela qu’on l’aime ! Elle a été la risée des réseaux sociaux pour avoir présenté 24 heures à l’avance sur le site et la chaîne You Tube de la ville de Paris ses traditionnels vœux de maire. Sans doute était-elle pressée de retourner à Tahiti, nous allons y revenir… Un petit raté de son service communication qui, à sa décharge, ne comptait en 2023 que 416 personnes.

Durant les trois minutes de ces vœux, trois minutes qui ont paru très longues tant elle est dénuée de faconde, elle s’est autocongratulée de ses grandes réussites, résumées par deux mots écologico-socialistes qui n’appellent pas la polémique : la solidarité et le climat. Il est vrai que, hormis quelques affidés, elle trouverait difficilement des individus pour chanter ses louanges et on n’est jamais mieux servi que par soi-même…

Anne Hidalgo s’est tout d’abord félicitée du maintien de l’ensemble des services publics parisiens (sans rappeler l’armée mexicaine, pardon : espagnole, qui l’entoure, soit la bagatelle de 55.000 fonctionnaires municipaux). Elle s’est ensuite montrée satisfaite d’avoir réduit la place de la voiture dans la capitale selon le syllogisme simple : « moins de voitures, c’est moins de pollution et moins de pollution, c’est moins de morts ». Il semblait pourtant que les roses-verts se réjouissaient de la hausse du nombre des voitures électriques, sur fond de subventions… Mais à quoi bon investir dans une voiture électrique si on ne peut plus circuler ?

La maire de Paris a ensuite martelé qu’une meilleure adaptation aux changements climatiques et le fait de faire vivre la solidarité constitueraient « l’héritage » des Parisiens. En revanche, en parlant d’héritage, elle n’a pas soufflé mot de l’accroissement abyssal de la dette parisienne qui pèsera sur les générations futures : elle a plus que doublé durant les 8 premières années de ses mandats, passant de 3,6 à 7,75 milliards d’euros ! Anne Hidalgo a oublié aussi de mentionner l’accroissement en 2023 de la taxe foncière (plus de 50 pour cent) destiné à éviter la mise sous tutelle de la ville, mais ce sont là que des points de détail.

Enfin, à l’image de Jacques Chirac (dit Supermenteur à l’époque dans les Guignols de l’Info), elle l’a promis : « Dès 2025, vous pourrez vous baigner dans la Seine ». Certes, les promesses, particulièrement celles d’Anne Hidalgo, n’engagent que ceux qui les entendent, mais encore faudrait-il savoir dans quel état on ressortira de la Seine, si on en ressort. Voilà sans doute la raison pour laquelle la maire de Paris a enduré en octobre-novembre derniers un interminable et si pénible voyage en Polynésie : elle a voulu s’entraîner dans les eaux du Pacifique non pas tant pour les Jeux de 2024 que pour l’échéance de 2025 !

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

17 commentaires

Goufio 2 janvier 2024 - 8:51

Meilleurs Vœux ……. à Jean-Philippe Feldman

Répondre
Durieu 2 janvier 2024 - 8:53

Les gens révotent pour elle. Expliquez moi?

Répondre
Roven 2 janvier 2024 - 9:37

Comment les parisiens peuvent-t-ils encore supporter cette bureaucrate pitoyable qui saccage Paris en engloutissant des sommes insupportables ? Des effectifs surabondants, bien sûr, notamment ces 416 personnes à la communication : moins on a de choses à dire, plus il faut du monde pour imaginer des contenus… Honteux !

Répondre
Broussard 2 janvier 2024 - 9:48

Heureusement qu’à part quelques nuits blanches, je n’ai jamais dormi à Paris dans un lit qui soit le mien…
Christian B.

Répondre
Jean-Aymar de Sékonla 2 janvier 2024 - 9:53

De quoi vous plaignez vous, elle a été élue democratiquement, non?
Vous devriez plutôt vous pencher sur la santé mentale des parisiens…

Répondre
Lanza 5 janvier 2024 - 11:20

Elle a été élue grâce à un savant découpage de Paris, n’oublions pas que NKM avait plus de voix qu’elle

Répondre
Jean-Aymar de Sékonla 7 janvier 2024 - 12:20

…un peu facile, en France elle fait moins de 2%, à Paris elle es élue !!!!!

Répondre
Biloute 2 janvier 2024 - 10:36

Hidalgo, 1,7% , inutile d’en parler, elle ne représente rien ni personne !

Répondre
Almaviva 2 janvier 2024 - 11:52

Cette femme est un véritable désastre pour notre Capitale ! Qui arrivera à la faire partir de ce poste importuna t pour notre pays ?

Répondre
Henri 4 janvier 2024 - 6:23

« On sait ce qu’on laisse, mais on ne sait pas ce qui arrive. » Je parie que le successeur d’Hidalguette sera encore pire qu’elle.

Répondre
Jacques Baudouin 2 janvier 2024 - 12:28

Souhaitons que les parigos-bobos-socialos-écolos aillent se baigner dans la Seine ! Cela fera des électeurs en moins pour hidalgo !

Répondre
MERLE 2 janvier 2024 - 5:23

On se posera toujours la même question, mais qui a voté pour elle, c’est comme pour Macron, qui a voté pour lui,

Répondre
Rossi 3 janvier 2024 - 9:35

Anne Hidalgo, Segolene Royal, Martine Aubry, le tiercé gagnant du parti Socialiste !!!!

Répondre
Angoulvant 3 janvier 2024 - 7:52

Reconnaissons qu’il fallait quand même le faire ! Comme le souligne Nicolas Domenach (Challenges no 811), pour une majorité écolo gauchiste réussir à faire de Paris « la ville préférée des super riches » du monde entier, parmi le top du top des citées recherchées (couronnées par l’Urban Land Institute), et « en même temps  » une ville que ses classes moyennes fuient, qui perd notamment 2 500 écolier chaque année, est un exploit politique.

Répondre
louis 5 janvier 2024 - 9:25

la question est comme sur le blog : qi a voter pour ce troll ?😆

Répondre
Dudufe 5 janvier 2024 - 1:30

…dès 2025 vous pourrez vous baigner dans la Seine !
Sauf erreur ou omission de ma part il est prévu une épreuve de natation dans la Seine pour les JO ???

Répondre
Jean-Aymar de Sékonla 7 janvier 2024 - 8:53

Je l’ai entendu dire qu’il faudrait récupérer l’énergie des sportifs aux JO! Cela en dit dit long sur l’imbécilité de cette littéraire à qui on a donné le pouvoir: l’énergie du sportif sert à accomplir sa performance, si on veut récupérer son énergie il faut l’assoir sur un vélo qui entraine une dynamo et le faire pédaler…

Répondre