Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Il y a 35 ans, le régime communiste de Moscou cachait la tragédie de (...)

Il y a 35 ans, le régime communiste de Moscou cachait la tragédie de Tchernobyl. La Chine a fait la même chose avec la Covid

lundi 26 avril 2021, par Nicolas Lecaussin

Le 26 avril 1986, le réacteur nucléaire n°4 de la centrale de Tchernobyl explosait. Plus de 190 tonnes de matières radioactives ont été répandues dans l’atmosphère. Les quantités de radioactivité libérées par l’explosion étaient 200 fois supérieures à celles des bombes d’Hiroshima et de Nagasaki réunies. Fidèles à la tradition du secret et du mensonge, les apparatchiks du Kremlin n’ont rien dit à propos de l’accident et ont même mis presque deux jours avant d’avertir la population locale et commencer les évacuations. Trop tard. Les victimes se sont comptées par dizaines de milliers (nous ne savons toujours pas le nombre exact de morts) et les maladies, comme le cancer thyroïdien, ont été diagnostiquées chez les personnes qui habitaient dans les environs. Les enfants ont particulièrement été touchés et on a signalé de nouveaux cas de cancer jusqu’en 2005.

Au total, plus de 6 millions de personnes ont été exposées aux radiations. Le mensonge et la négation de la réalité pratiqués par le régime totalitaire communiste qui ne reconnaît jamais ses propres fautes et échecs ont condamné des dizaines de milliers de personnes. C’est ce qu’a fait aussi le régime chinois en cachant d’abord, puis en niant la dangerosité du virus Covid-19. Le monde entier est sa victime.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Il-y-a-35-ans-le-regime-communiste-de-Moscou-cachait-la-tragedie-de-Tchernobyl-La-Chine-a-fait-la

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière