Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Le modèle social français et l’évolution du chômage
Comparaison France, Grande-Bretagne, Etats-Unis, Allemagne 2009-2013

Le graphique ci-dessous rend compte parfaitement de l’échec du modèle social français. Il compare l’évolution du taux de chômage dans 4 pays (France, Grande-Bretagne, Allemagne et Etats-Unis) depuis début 2009 jusqu’à fin 2013.

Il est très intéressant de remarquer que depuis les débuts de la crise, le taux de chômage français n’a cessé d’augmenter passant de 7.5 % à 10.5 %. Ailleurs, il est resté stable ou il a même baissé comme en Allemagne (de 7.5 % à 5.2 %). Durant la crise, il a augmenté partout mais nulle part comme en France. A l’apogée de la crise, en 2010, le taux de chômage français atteint 10 % alors qu’il reste à un maximum de 7.8 % en Allemagne et de 8.3 % en Grande-Bretagne. C’est seulement aux Etats-Unis qu’il atteint 9.8 % en mars 2010 mais depuis il ne cesse de baisser. Par ailleurs, le taux de croissance ne cesse de croître dans tous les pays (autour de 3 %, voire plus, en Grande-Bretagne et Etats-Unis) étudiés sauf la France qui s’enfonce dans la récession.

Evolution du taux de chômage (2009-2013)

Evolution du taux de chômage (2009-2013)

IREF (2014) d’après les données Eurostat et Bureau of Labor Statistics

Nos politiques devraient étudier attentivement le graphique et en tirer les conclusions nécessaires. La France ne s’en sortira qu’en se débarrassant complètement de son modèle social…

Partager cet article :

Autres lectures ...

Liberté de licencier : suivre les exemples allemand et canadien

En matière de chômage, il y a autant d'écart entre la France et l'Allemagne, qu'entre la Grèce et la France : 2,5 fois plus dans ces deux cas
(et même un peu moins dans le 2ème)


Anti-Piketty
Vive le Capital au XXIe siècle !

Les syndicats et les milliardaires soutiennent Hillary Clinton



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (5)

modèle social français

le 21 mars 2014, 19:28 par numapompilius

Comment faire pour se défaire du modèle social français sans provoquer une REVOLUTION
aucours de laquelle les (désormais) millions d'assistés, se voyant réduire, voire couper les
subsides auquels ils sont habitués depuis des décennies, mettraient la France à feu et à sang ?

- Répondre -

l'oligarchie + enarchie = désatre

le 21 mars 2014, 20:12 par segroeg

L'oligarchie + l'enarchie qui gouvernent la france depuis plus de trente ans veut démontrer que le communisme qui a ruiné et fait plus de 100 millions de morts dans les pays qui l'ont appliqué marchera en france compte tenu du QI des français, le plus bas des pays d'europe ! ! ! !

- Répondre -

systeme pervers !

le 22 mars 2014, 07:42 par billy24

il faut modifier le systeme qui permet aux inactifs d'avoir plus de pouvoir d'achat que les actifs

quel interet pour une personne au smic de se lever pour travailler alors qu'avec toutes les aides existantes il aura plus de pouvoir d'achat

- Répondre -

protection sociale française

le 22 mars 2014, 10:11 par Clyde

Statistiques (presque) exactes, conclusion totalement fausse : ce n'est pas en supprimant la couverture sociale "à la française" que notre pays s'en sortira. D'autres (Allemagne, Danemark, Suède) ont des couvertures similaires, voire plus coûteuses que la nôtre, et des taux de chômage plus bas. Relisez les stats de l'OCDE et Eurostats ! Le problème vient des charges sociales et impôts et taxes divers qui grèvent (ou "crèvent" !) les PME et PMI, et des assistances-chômage qui sont trop généreuses et n'encouragent pas certains à chercher ou rechercher un emploi.
Relisez les rapports Attali et suivants, la "feuille de route" était toute tracée pour nos dirigeants...

- Répondre -

Erreur !

le 1er avril 2014, 16:57 par Astérix

Je pense que les courbes ci-dessus comportent une erreur. A la place du mot France, il aurait fallu inscrire : "ex-URSS"....!

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire