Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

Journal des Libertes
anglais
Accueil » Un jour férié en Russie : bombardements d’hôpitaux, arrestations et prison pour avoir condamné la guerre

Un jour férié en Russie : bombardements d’hôpitaux, arrestations et prison pour avoir condamné la guerre

par
482 vues

Le 8 juillet, la Russie a célébré une fête encore nouvelle pour la population : la Journée de la famille, de l’amour et de la fidélité, inventée par Svetlana, l’épouse de Dmitri Medvedev, l’ancien président de la Russie et fidèle laquais de Poutine. Elle a été célébrée d’une manière particulière. Les troupes russes ont lancé des frappes de missiles sur plusieurs villes du pays, dont Kyïv : des maisons ont été détruites, y compris le plus grand hôpital pour enfants d’Ukraine – « Okhmatdet » (« protection de la mère et de l’enfant ») – la frappe a touché le service de dialyse. À l’heure actuelle, on sait que 37 personnes sont mortes, dont trois enfants, et que 170 personnes ont été blessées, dont 13 enfants. La journée de la famille à la manière russe.  La ville russe de Belgorod a aussi été la cible de tirs de représailles. L’attaque a également eu lieu dans la zone d’un hôpital militaire.

En l’honneur de ce « jour férié », les épouses des mobilisés russes se sont rendues au bâtiment du ministère de la Défense de la Fédération de Russie pour exiger le retour de leurs proches. La manifestation s’est terminée par des arrestations dont des journalistes et des manifestants.

Le même jour, au tribunal militaire du 2e district de Moscou comparaissaient devant un juge la dramaturge Svetlana Petriichuk et la réalisatrice Zhenya Berkovich. Elles ont été condamnées à 6 années de prison chacune pour avoir écrit et mis en scène une pièce de théâtre contre les dangers du fanatisme et de l’islamisme radical. Ce que le régime de Poutine a interprété à sa manière : il a prétendu y voir une justification du… terrorisme, excellent prétexte pour arrêter Berkovitch. Ainsi s’est terminée la Journée de la famille en Russie.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

1 commenter

gillet 10 juillet 2024 - 10:19

Roman von Ungern -sternberg( le baron rouge 1917) La loi de la force est la seule loi du monde.S’il existe un Dieu,il ne peut être que combat.Le bien et le mal n’existent pas plus que la vie et la mort.Il n’y a que l’action.La lutte.2024 toujours d’actualité en Russie

Répondre