Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

Journal des Libertes
anglais
Accueil » Les Français ne sont pas satisfaits de la nouvelle composition de l’Assemblée nationale

Les Français ne sont pas satisfaits de la nouvelle composition de l’Assemblée nationale

par
1 062 vues

Sept Français sur dix ne sont « pas satisfaits » de la nouvelle composition de l’Assemblée nationale, 65% d’entre eux estimant que la décision de dissoudre la chambre basse fut « mauvaise », selon un sondage Elabe pour BFMTV. En effet, les trois quart d’entre eux estiment que le pays « n’est pas gouvernable » (ce qui pourrait convenir à

Le tiers des sondés estiment que le principal bénéficiaire des législatives est le Nouveau Front populaire, juste devant ceux estimant que c’est le RN, tandis que seulement 5 % des sondés voient le camp macroniste sortir renforcé. A propos des contours des coalitions qui pourraient diriger le pays, malgré leur hétérogénéité idéologique, une alliance entre la macronie, les partis de gauche – PS, PCF, EELV, mais sans LFI – et Les Républicains, donc au sceptre politique extrêmement large mais disposant d’une majorité absolue, est plébiscitée par 39% des Français. Une alliance entre macronie et LR, sans personnalités de gauche, donc forte de seulement 220 députés, arrive en seconde position (34%), suivie d’un gouvernement « exclusivement de personnalités de gauche », y compris insoumises (30%). Une coalition entre camp présidentiel et l’ensemble du NFP – LFI compris – mais sans LR est réclamée par 25% des Français.

Parallèlement, Emmanuel Macron a demandé, mercredi après-midi, dans une lettre ouverte aux Français, publiée par la presse quotidienne régionale, aux « forces républicaines » (sans préciser lesquelles mais on peut supposer qu’il s’agit de tous les partis sauf le RN, voire LFI) se reconnaissant dans « l’Etat de droit, le parlementarisme, une orientation européenne et la défense de l’indépendance française, d’engager un dialogue sincère et loyal pour bâtir une majorité solide, nécessairement plurielle, pour le pays ». Il estime qu’il faudrait « un peu de temps » à une telle coalition pour se constituer, ce qui impliquerait que la désignation d’un nouveau Premier ministre prendrait plusieurs semaines.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

2 commentaires

Jean-Philippe ROUX 11 juillet 2024 - 9:23

Pour éviter cette tambouille politique que nous avons vu entre les deux tours de cette élection, faisons comme la grande majorité de nos voisins, voir en Angleterre ces derniers jours, il nous faut faire des élections législatives à 1 seul tour. Ce serai beaucoup plus démocratique et notre représentation législative serait conforme aux voeux des français. Dans ce cas, le RN aurait eu 297 élus.

Répondre
Jean-Aymar de Sékonla 11 juillet 2024 - 3:53

C’est insupportable d’entendre ceux qui n’écoutent jamais le peuple s’ auto-proclamer démocrates et républicains! Depuis le référendum de 2005 ces gens sont hors jeux (j’irai même jusqu’à prétendre que tous les traités européens signés par la France depuis cette date sont nuls). Envisager une « coalition » sans le partit qui a enregistré le plus de voix est un déni manifeste de démocratie.
Le seul partit démocrate et républicain c’est le RN que ça plaise ou nom, ce partit s’intéresse aux souhaits des français, les autres sont dans « l’inversion des valeurs » et fonctionnent sur le mode oligarchie! La manipulation à laquelle nous venons d’assister en est la preuve irréfutable.

Répondre